La Rochelle, le retour
Comme d'habitude

Des risques de descendre à un hôtel qui s'appelle "Les gens de mer"

Hier après-midi, La Rochelle

P6290294billet hâtif et non relu


Je viens de déposer ma clef, elle sirote un café en feuilletant un journal, quand soudain elle lève le nez, me regarde interdite, puis rigole et me fait :

- Oh je vous avais prise pour Isabelle Autissier.

puis de peur d'avoir gaffé :
- De loin, hein, de près elle a le visage beaucoup plus marqué.

J'ajoute ce qui me semble la plus grande évidence :
- Elle a les yeux très bleus, vous savez.

Elle me répond oui oui, mais évoque l'allure générale. Pour le côté hirsute et coupe de cheveux négligée elle a peut-être pas tort   (1).

Et la dame se met à me raconter sa vie, pas la sienne mais celle d'Isabelle, et de façon si admirative que j'en viens à penser qu'elle profite d'avoir une ressemblante sous la main pour confier ce qu'elle aurait tant aimé déclarer à la vraie.
Par égard pour cette dernière que j'ai croisée aux Etonnants quelques mois plus tôt, mais sans oser aller lui causer (2), j'ai attendu patiemment qu'elle en ait fini.

(mais je ne lui ai pas proposé de dédicace car vous ne l'auriez pas fait ;-) ).

Ça m'apprendra à descendre en totale usurpatrice dans un hôtel qui fut créé pour abriter les marins en escale.

[photo : in situ]

(1) pardon Isabelle, mais bon je suppose que chez vous aussi c'est parfaitement assumé. On n'a autre chose à faire qu'à passer son temps à se ravauder. On joue pas les fausses-jetonnes. (merci Cali)

(2) Je l'aurais fait au normal de moi, j'aurais voulu lui parler de rythme d'écriture et de navigation en solitaire, les similitudes que j'y mets (mais ne connaissant rien en vrai du deuxième volet, voilà j'aurais aimé savoir ce qu'il en était). Des questions de sommeil aussi. 
Seulement voilà je suis tellement "en dessous" que j'ai peur d'encombrer.

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)