Billet à écouter dans les moments où l'on se dit qu'une situation est vraiment désespérée

 

Le rire de Bourvil m'a toujours fait de l'effet. Même si la réplique ou la situation est un peu lourde, l'ensemble un peu bêtasson, son rire me fait rire. Tout bonnement.

 

 

Et puis il y a cette tendresse pour les personnages qu'il incarnait. Gentils et rigolards, on peut les croire bêtes. Ils ne le sont jamais.

Billet à regarder dans les moments où l'on se dit qu'une situation est désespérée

 

Pour retrouver le lien pour quelqu'un, j'ai re-regardé ce but ce matin. Je sais que ça peut paraître aussi incompréhensible aux non-amateurs de foot, que la transe extatique des amateurs d'opéra entendant les bonnes années Alagna - Gheorghiu en duo dans La Bohème, mais bon voilà j'ai la chance que ça fonctionne sur moi, et que l'un comme l'autre me réjouissent le tréfond de l'âme. 

Je dépose donc ces images ici (en espérant que dans longtemps les liens seront encore valides) par précaution afin de pouvoir à nouveau contempler la beauté du geste dans les moments où la vie me semblera sans issue. 

 


et en gros plan - cet instant où des heures et des heures d'entraînement permettent d'effectuer un geste difficile dans le plus parfait relâchement -