Parmi les photos que la sauvegarde exhume


     23323598590_39a80a0915_kParmi les photos que la sauvegarde exhume, ce lapin du 22 mars, qui des mois plus tard me réchauffe encore le cœur. 

Il me rappelle que certaines personnes ne sont pas des tueurs ni intimes ni réels et sont généreuses et fiables. Et dans la mesure de leur temps disponible, attentives aux autres.

L'année 2015 aura quand même mis nos confiances à rude épreuve. Et finalement c'est pire lorsque c'est collectif que lorsque c'est personnel.


Histoires sans paroles

Coïncidences d'agrégateurs, je lis ce matin dans cet ordre deux billets, fort différents l'un de l'autre,

le premier chez Tarvalanion,
Voleur d'âmes

le second chez

La lanterne brisée
Sans titre

Et qui pourtant l'un comme l'autre me rappellent combien parfois les mots sont de trop et l'image la plus forte, qu'elle soit captée ou dessinée.

L'image et du silence.

PS : Le billet dessiné n'a rien à voir avec le sujet des photos "volées" ou non, le rapprochement entre les deux est uniquement sur la force des images, ce qui les rend nécessaires et le fait que les mots parfois ne suffisent pas.

Et qu'il me semble un exemple parfait de la force supérieure du silence.

Lire la suite "Histoires sans paroles" »