Parmi les photos que la sauvegarde exhume


     23323598590_39a80a0915_kParmi les photos que la sauvegarde exhume, ce lapin du 22 mars, qui des mois plus tard me réchauffe encore le cœur. 

Il me rappelle que certaines personnes ne sont pas des tueurs ni intimes ni réels et sont généreuses et fiables. Et dans la mesure de leur temps disponible, attentives aux autres.

L'année 2015 aura quand même mis nos confiances à rude épreuve. Et finalement c'est pire lorsque c'est collectif que lorsque c'est personnel.


Résumé de ma vie (et de celle de tant d'autres femmes)

Même si je me suis pour partie rebellée, il faut admettre que les hommes aimés m'auront bien enfoncée et que la pression parentale fut bien celle évoquée (même si elle concernait l'ensemble de mon être et pas seulement que je sois une fille, disons que sur un garçon elle eût été moins invasive)  - sauf peut-être le tout premier, qui se montra correct et respectueux à l'heure de me quitter -. J'ose seulement espérer que ces planches dessinées ne sont plus tout à fait vraies pour les plus jeunes, mais n'en suis pas certaine tant les injonctions d'apparence sont devenues affolantes, l'obligation d'un corps parfait, de correspondre au cahier des charges que certains hommes ont dans leur tête (enfin si au moins c'était la tête ...) et quand je vois des rassemblements pour demander la réduction des droits les plus élémentaires (disposer de notre propre corps) nous concernant.

 

Capture d’écran 2014-01-20 à 11.55.31

 

 

En revanche l'image m'est parvenue via ce touite de Coyote Fluffy et je ne sais pas la sourcer (ne parviens pas à lire la signature).