8 ans plus tôt : Comme sur un plateau

Tôt pour le bureau fait tard pour les boutiques et donc je cavalais.

Capture d’écran 2014-01-02 à 22.22.31

Parmi mes projets, reprendre les billets des débuts de ce blog, que pour la plupart j'ai moi-même oubliés.

En 2006, le 2 janvier est un lundi. Je travaille encore comme cadre dans une grosse banque, que j'appelle "l'Usine", selon une appellation que nous avions avec #MonAssassinPréféré qui alors ne l'est pas encore, mais seulement l'amie intime que je n'ai pas revue depuis début décembre. Elle ne donne pas de nouvelles ce qui n'est pas sans m'inquiéter. En même temps un livre qu'elle a co-écrit a eu un prix en novembre et la période des fêtes est plus propice à la famille (qu'elle a grande, et recomposée) qu'aux amies. Donc voilà, alors que ma fille qui a été gravement malade tout l'automne semble aller mieux, que j'ai échappé à un sur-diagnostic de cancer du sein, que mes collègues ont peu à peu cessé de me faire payer par un léger ostracisme et mon mi-temps et ma participation au comité de soutien à Florence Aubenas et Hussein Hanoun, et qu'avec l'homme de la maison une fois de plus l'adversité nous a rapprochés (alors que quelques mois plus tôt il s'était éloigné), je rêve que l'amie, la presque sœur m'envoie un mail ou un texto pour me dire, Veux-tu qu'on se fasse une "sortie d'Usine" ? Ça fait trop longtemps. Et qu'entre nos journées professionnelles et nos soirées de mères de famille on s'intercale un petit moment, rien que pour nous, dans un café tout près. Mais hélas, le mail ne fait attendre et ne voulant pas peser j'attends patiemment qu'elle refasse surface. Ou d'avoir enfin quelque chose de l'ordre d'une bonne nouvelle à annoncer. 

Alors je fais face au boulot, ce qui me pèse de plus en plus, continue d'écrire aux jours du mi-temps et en partie la nuit, les "Nouvelles d'Italie" que je compte lui remettre dès qu'elles seront présentables. Ou dès qu'elle trouvera un peu de temps.

En attendant, j'écris sur le blog ce pour quoi je l'avais créé : des scènes de rue, des petites choses de la ville.

Comme sur un plateau - lundi 2 janvier 2006