Fuoriclasse
En résumé

TeamGym (mais pas que ça)

 

    La fatigue me fait souvent accepter d'être le jouet des algo sur YouTube, selon un schéma devenu habituel : une fois ma journée achevée, tout ce qu'il y avait à faire de pas forcément désagréable mais contraint (le travail, les trajets en métro / RER) ou nécessaire (les trajets à vélo, une séance d'entraînement, prendre une bonne douche en rentrant, lancer / étendre une lessive ...), je me dis que je vais enfin pouvoir me poser. Trop fatiguée pour faire quoi que ce soit d'autre je me mets au lit, avec un bon livre ou avec l'ordi pour regarder une vidéo de celles et ceux que je suis (1) ou lire des blogs amis.

Et puis très vite je m'endors sans m'en rendre compte, quel que soit l'intérêt que je porte à ce que je vois, écoute ou lis. 
Si c'est un livre, je me réveille vaguement quand il me tombe sur le nez.
Si c'est une video sur l'ordi, elle se poursuit. Et quand je suis sur YouTube, leur automatisme algorythmé enchaîne sur d'autres et me voilà soudain une fois le premier sommeil éclusé devant un tout autre sujet.
C'est assez drôle, souvent logique (partant de Running Addict j'ai ainsi découvert Muss Life) (2) ; et parfois c'est totalement WTF et c'est ce que j'apprécie, du moins à cette période de ma vie métro boulot vélo dodo. Mes journées ne font que 3h30, pour la part réveillée et réellement à ma main. Si j'apprécie en ces temps de surmenage perpétuel c'est pour le bol d'air fourni, quelque chose qui me fait penser à autre chose que mes tracas et obligations personnelles, ou la marche sombre du monde et mon impuissance, quelque chose qui me fait penser à ce à quoi je ne pensais pas, ou que je n'imaginais pas nécessairement exister.

Ainsi une nuit, je me suis retrouvée à Centralia et son histoire fascinante

Hier ou avant-hier, sans doute parce que je suis Rhys Mclenaghan avec régularité, l'algo m'a fait faire croiser Snooky, gymnaste. Étrangement il s'agissait d'une vidéo datant d'un mois, alors qu'elle vlogue avec fréquence.
J'ai ainsi découvert ce qu'était précisément la TeamGym, sol collectif, mini-trampoline et tumbling. 
Le sol me rappelle nos choré de danse modern jazz qui me manquent tant.

Me voilà moins pas instruite qu'il y a quelques jours. J'avais déjà croisé des images de ces compétitions mais sans en connaître le nom.
La multiplication des disciplines sportives est un phénomène amusant. Chacun s'efforce d'inventer le domaine où il pourra s'illustrer. Dans l'époque où j'ai grandi on s'efforçait à l'inverse de surpasser dans les domaines transmis, nos aînés ; chacun laissant sa discipline à un niveau donné et les suivants tentant d'égaler puis d'avancer d'un cran dans les performances, la difficultés.
Après, ça n'est pas moi que ça amuse tant de "faire podium" dans des compétitions parce que dans ma catégorie de dame d'un certain âge nous ne sommes que trois, qui me permettrait de juger l'inventivité du XXIème siècle, mais c'est intéressant de constater l'évolution.

Les vlogs de Snooky me font voir une part de contenus dont je connaissais l'existence sans les fréquenter : axés sur la vie quotidienne en plus des entraînements, ça donne un aperçu de l'époque sans les parts d'exception. Je ne dispose pas d'assez de temps pour suivre ce type de contenus, mais quand j'imaginais les blogs (sans en avoir le nom, juste une idée de ce que ça serait) dans les années 80 et que de la vidéo pourrait être également possible c'est à ça que je pensais, que chacun pourrait saisir la liberté de témoigner et partager. 

Pour finir voici Dadi Freyr dont cette vidéo me plaît beaucoup (découverte via quelqu'un sur Bluesky ou Masto)

 

 

 

 

(1) Bizarrement les podcasts, c'est plus pour la sieste.
(2) En revanche, il me semble que Le Ptit Duo et Runxane sont des découvertes personnelles.

Commentaires