Previous month:
17 janvier 2022 - 23 janvier 2022
Next month:
31 janvier 2022 - 6 février 2022

24 billets

Si ça peut aider : un article sur le shutdown autistique (mais pas que)

En ayant vu passer un touite de Lapsyrévoltée concernant la question, je suis arrivée jusqu'à cet article du site bien être autiste, et qui me semble pourvu de conseils judicieux y compris pour aider quelqu'un en crise d'angoisse. 


Pour aider quelqu’un en pleine crise d’angoisse, l’idéal est de s’assurer qu’il soit dans un endroit calme et de le laisser s’asseoir s’il en a envie. S’il prend des médicaments pour gérer ses crises de panique, on peut l’aider à les prendre. Dans tous les cas, on peut encourager la personne à essayer de contrôler sa respiration : souvent la panique amène un rythme de respiration rapide et peu profond qui ne fait qu’empirer les choses. Idéalement, la personne devrait retrouver une respiration plus lente et plus profonde pour pouvoir se calmer

 

Tout l'article est intéressant, si je cite ce passage précis c'est qu'il risque de pouvoir être particulièrement utile en ces temps de pandémie qui se prolonge et laisse de plus en plus de personnes qui avaient tenu bon jusque là, épuisées et perdues. Le sort fait aux enseignant·e·s, aux parents d'enfants d'âge scolaire (et aux enfants eux-mêmes soit dit en passant), aux soignant·e·s déjà surmené·e·s avant la vague de contaminations Omicron est particulièrement préoccupant. Sans parler des personnes dont les emplois semblaient pouvoir être sauvés et puis voilà que c'est reparti pour un tour d'activités limitées (1).

 

(1) OK il n'y a plus de confinement officiel, il n'empêche qu'on doit être pas mal à sortir nettement moins, ne serait-ce que parce que même si l'on est pas malades, on est cas contact, ou on le serait si la définition n'en était pas devenue plus restrictive au fil du temps, alors que la contagion est plus grande. Alors on évite d'aller quelque part s'entasser.


Code 43

(questo martedi)

 

Alors que je longeais à vélo, trajet #Vélotaf retour, le Grand Palais, arrêtée au feu de signalisation qui précède la zone du Théâtre du Rond Point, un homme en scooter, assez âgé (1), s'est arrêté près de moi, et m'a ainsi adressé la parole : 

- Bonsoir madame. Le numéro 43 s'il vous plaît.

Éberluée, je crois avoir répondu platement : Mais comment voulez-vous que je le sache ?

Ce n'est qu'après coup et l'avoir sans doute contrarié car je n'avais pas su contenir un éclat de rire avant qu'il ne s'éloigne assez, que j'ai songé qu'il s'agissait peut-être probablement d'un espion qui testait son mot de passe et avait dû se dire, Malédiction c'est pas la bonne !

Ça faisait longtemps que d'avoir une tête à chemins ne m'avait pas attiré de micro-péripétie. 

 

(1) Traduisons-moi : de mon âge


Les exploits inaperçus

(martedi)

Capture d’écran 2022-01-25 à 23.14.57 Capture d’écran 2022-01-25 à 23.14.57
Ce matin j'ai été l'autrice d'un exploit au moins de niveau olympique. Réveillée au bord du malaise par une annonce qui réactivait un traumatisme ancien (35 ans, bon sang !), j'ai trouvé la force, puisé jusqu'au fin fond afin de me lever et d'aller quand même assurer ma journée de bureau.

Non seulement c'est passé totalement inaperçu, mais je suppose que les collègues ne m'ont pas trouvée merveilleusement efficace alors que le fait même de pouvoir être parmi eux et dépoter mon comptant de tickets relevait d'un effort exceptionnel.

Par dessus le marché, celui pour lequel il y a 35 ans je m'étais fait un sang d'encre pendant tout le temps entre le coup d'État d'alors et la reprise au moins des communications, entendre qu'il y a un Coup au Burkina ça le fait presque plutôt marrer, ça lui rappelle des souvenirs qui fleurent bon la petite aventure, vu de longtemps plus tard, toutes peurs somme toute assez brèves (quelques heures le soir même, tandis que j'avais flippé mon cœur pendant un gros paquets de jours) presque oubliées.

Bon, à côté de mon effort professionnel, rentrer en vélotaf et enchaîner sur une séance de course à pied avec un peu de rythme pendant 60 mn c'était tout léger, malgré le froid.

 

En France aujourd'hui plus de 500 000 nouveaux cas de Covid_19 ressencés.

 

 

 

 

 

Lire la suite "Les exploits inaperçus " »