Journée de récup
Le beau soir, il tempo sospeso

La station Lucie Aubrac

20220316_192050

Journée engloutie par le boulot, 9h travaillées, 11h ressenties (il y a avait une formation, mais d'autant plus de taf après).

À en oublier non pas la pandémie, car depuis deux ans qu'elle est là, la voilà ancrée. Ça fera bizarre quand on n'aura plus de craintes de ce côté là (avant la suivante). Mais bien la guerre, complètement et jusqu'à l'existence de Poutine même.

Une fois sortie, l'ordi fermé, tout est revenu, bien sûr. Il n'empêche que j'ai vécu un paquet d'heures sans ce fond terrifiant qui nous (les gens de tous les jours) laisse impuissants.

Trop embrumée par la fatigue pour rentrer à vélo dans des conditions de sécurité raisonnables, j'ai marché jusqu'à la station Lucie Aubrac, par laquelle depuis son ouverture je n'étais jamais passée. 

Les voies en sont étonnament proches de la surface si l'on compare avec la station Barbara.

C'était Riccardo Cavaliere qui présentait les infos ce soir sur Rai News 24, et il fallait bien que ça soit lui pour que je puisse suivre malgré l'épuisement. 

Commentaires