Previous month:
22 novembre 2021 - 28 novembre 2021
Next month:
6 décembre 2021 - 12 décembre 2021

29 billets

Deux liens et des bricoles

(sabato)

Une fois de plus et bien que ce fût un samedi de congés, je tombe littéralement de sommeil alors très vite un lien : 

Retour à Reims, création documentaire  sur Arte inspirée par le "Retour à Reims" de Didier Eribon, formidablement lu par Adèle Haenel et associé à des images d'archives et de films anciens, un bijou et d'utilité publique en cette période électorale. 

À ce propos (électoral) Valérie Pécresse a finalement reçu l'investiture du parti Les Républicains et alors que c'est peu dire que nous ne partageons pas les mêmes valeurs et que certaines de ses déclarations en leur temps m'ont horripilées, je me suis surprise à penser Ouf !, ça donne une chance d'avoir un 2ème tour qui soit de l'ordre du jeu démocratique normal plutôt que Peste ou Choléra.

Pierre Rabhi est mort et je songe qu'il faisait partie de la cohorte grandissante de ces hommes qui au départ arrivent à la connaissance du grand public via des projets qui semblent louables (l'écologie concrète, une université populaire ...) et qui à l'usage se sont révélés être d'effarants réactionnaires ; comme si la notoriété et le petit pouvoir qu'elle peut donner leur avait cramé des neurones. Cette étrange maladie semble n'atteindre que les hommes.
Dans l'immédiat et le concernant lui, ça donne des hommages embarrassés, si les circonstances n'étaient pas tristes, les circonvolutions seraient presque drôles.

Un lien vers la page Wikipédia concernant Aristide Briand, j'ai appris ou réappris plein de trucs grâce à une rencontre (peut-on parler de rencontre lorsqu'il s'agit d'un lieu ?) fortuite, dirons-nous.

Nous avons appris ce soir qu'un vieil ami (au deux sens du terme) était en Ephad depuis un an. 
En cinq mois entre nouvelles parvenues avec retard et survenues des faits, trois décès et un mis au radoub, d'amis certes un peu plus âgés que nous mais bon, pas tant que ça.  Je commence à craindre qu'il ne me reste plus assez de temps imparti pour ne serait-ce que ranger l'appartement.

Le Joueur de Pétanque avait 59 ans ce jour. Les camarades du ciné-club lui ont offert un petit cadeau collectif bien choisi et se sont débrouillés afin qu'il ait à souffler une bougie. Je note précieusement ce moment doux pour l'année 2021/2022 qui risque de n'en avoir pas tant. 

 


Beatles mania

(giovedi)

 

Un régal la nouvelle vidéo de Syblo, sur le 10 km international italien de septembre.

 

Rick Beato impressionnant comme dab avec son énergie dans les mots, au sujet du Get Back des Beatles.

Et puis des extraits entrevus ici ou là.

Ce fut une belle soirée. De la journée peu à dire : surtout bossé. Et sur mon heure de déjeuner, puisque j'étais en télétravail, un saut à la poste pour aller chercher un calendrier (mais pas des postes !). Un très beau de Dark Taz Et en after work run, 7 petits km dont une partie en bords de Seine.

La pandémie repart en Europe à fond. La vaccination, peu à peu, pays par pays est en train de devenir obligatoire, en Europe du moins.


Rien à dire

(mercoledi)

Rien à dire de ma vie du jour : je n'ai quasiment fait que bosser sans relâche. 
**1121  #CelleuxQuiSavent

Un beau retour à Vélib électrique.

Le compagnon de la judokate Margaux Pinot a bénéficié d'une relaxe "pour manque de preuve". Étant donné l'état du visage de la victime, je suppose qu'il a dû nier en bloc être l'auteur des coups (qui eux, ne peuvent être niés). Et qu'effectivement si elle dit C'est lui et qu'il répond Ce n'est pas moi, c'est une parole contre une autre. Ensuite, dans ce monde misogyne, on écoute plutôt l'homme. Je crains pour elle pour la suite. 
Lui devrait pouvoir poursuivre son bonhomme de chemin, grillé en France quand même sans doute, mais payé cher pour entraîner d'autres équipes dans l'un ou l'autre pays où l'on considère encore que frapper sa propre compagne et ses propres enfants si on en a, sont du devoir d'un pater familias qui doit faire régner honneur et ordre.

Manon Genêt, partie participer à un IronMan en Afrique du Sud y est restée coincée. Elle publie de splendides photos (ça n'a pas l'air d'être trop pénible, comme situation (pour l'instant)). À quelque chose malheur est bon ... s'il ne dure pas trop longtemps ou ses effets.

En Italie, les masques sont remis. 

 

PS : Isolation thermique et phonique, je mets ce lien là (voulais l'envoyer à quelqu'un mais je tombe de sommeil, au moins je pourrais le retrouver)

 


Trois mots avant

(martedi)

Trois mots avant de tomber littéralement de sommeil. J'avais une journée de récup (samedi travaillé) obtenue parce qu'un rendez-vous médical que j'avais dû prendre longtemps à l'avance tombait là.

J'en ai profité pour caler un entraînement de natation et diverses choses à faire sans plus tarder (récupérer un colis sérieux, un diable prêté, passer en pharmacie ...). Le rendez-vous médical qui m'a permis d'obtenir de bonnes nouvelles de ma santé, m'a quand même pris un grand morceau d'après midi.

Il était 16:30 à 17:00 quand j'ai pu profiter enfin d'un peu de temps personnel. Qui ne m'a servi qu'à lire un peu, rassembler quelques pensées, et somnoler.

Vers 19:15 je suis partie à une rencontre en librairie avec Guillaume Pitron, passionnant.
Au retour en 20 minutes à vélib, j'ai pu assister à pas moins de  9 infractions de circulation majeures (risquant de mettre les autres en danger : feux grillés, dépassement dangereux voiture + voiture alors qu'une autre arrivait en face, circulation à tombeau ouvert sur la voie inversée ...). Par chance aucune ne m'a mise directement en danger, mais je suis rentrée effarée - et pourtant j'ai l'habitude d'en voir des conduites égoïstes -.  


Les jours se suivent et se ressemblent : tracas de transports, efforts pour me maintenir en bonne santé, boulot

(lunedi)

Peu à dire de cette journée, des difficultés pour me rendre au boulot en transports en commun le matin (des problèmes sur trois lignes successives dont la habituellement fiable 14).


Je vais chez le kiné qui me remet en ordre le dos, après le boulot.


Fullsizeoutput_1ca1    Beau retour à vélib en remarquant les décorations des Champs Élysées et un mur devant une partie du mur de l'Élysée. Ne l'avais-je jamais vu alors qu'il existait depuis longtemps ? Ou bien répond-il à une menace récente particulière ?
L'assistance électrique du vélo m'abandonne en cours de route et finalement sauf aux démarrages, ça change peu de chose. Je n'e suis pas peu fière.

Je commande nos photos de la course de dimanche. C'est amusant alors que je n'aime pas me voir en photo comme j'aime nous voir en photo en pleine action sportive. 
Je regarderai bien le Get back des Beatles mais s'abonner à une chaîne qui par ailleurs n'intéresse aucun de nous à la maison n'a aucun sens.