Previous month:
23 août 2021 - 29 août 2021
Next month:
6 septembre 2021 - 12 septembre 2021

30 billets

Les familles des coupables

    Alors qu'il est probable que la fin de la pandémie et le fait qu'un pays soit désormais aux mains d'extrêmistes - même si effectivement certains mouvements terroristes islamistes sont également leurs ennemis -, risque d'accroître le risque terroriste - il y aura de nouveau des foules à viser -, le sujet qui me taraude depuis des années, celui des familles, des proches de coupables de crimes, revient en force dans mon esprit. 
Je ne perds pas un seul instant de vue la détresse, le chagrin des proches des victimes, d'être une simple amie pas particulièrement intime, juste une amie d'un cercle d'amis joyeux autour d'une librairie, d'un des assassinés du 7 janvier 2015, m'a donné un aperçu de ce que ça pouvait être, de la lutte que c'est pour tenir le coup. 

Il n'empêche que mes pensées vont fréquemment vers les proches des coupables. Certains d'entre eux ont leur part de responsabilités : par exemple dans le cas d'enfants élevés dans des préceptes sectaires et qui finissent par prendre fait et cause au point d'en virer criminels. Il n'empêche que ce qui est frappant c'est à quel point dans la plupart des cas, les proches ont vu la personne qu'ils appréciaient dériver et n'ont rien pu faire (ont tenté en vain de calmer le jeu), ou n'ont carrément rien de rien vu venir. Ces personnes s'en veulent le plus souvent, et passent leur vie ensuite à se poser une foule de question, et à devoir faire face à un double deuil, celui d'avoir perdu leur proche, devenu quelqu'un d'autre puis meurtrier, celui de la tragédie provoquée. Dans le cas des parents, s'y rajoute d'être taraudés par le fait qu'ils ont engendré un monstre, et ils se sentent porteur d'une part de responsabilité, alors qu'ils sont aussi victimes.

À défaut de pouvoir faire quoi que ce soit d'autre tant que je travaille à temps plein et suis épuisée et ne disposant de ce fait plus de temps personnel consacrable à l'écriture, je prends des notes.

- Ici des interviews des filles de Lee Harvey Oswald, lesquelles ont dû porter l'opprobre de l'assassinat de JFK sans même avoir connu leur père ou pour l'aînée si peu (elle n'a sans doute aucun souvenir direct, étant donné l'âge qu'elle avait) ;
- Là un sujet de journal télévisé dans lequel témoigne la famille de Samy Amimour, l'un des tueurs du Bataclan ;

(je complèterai ce billet à mesure des documents que je croiserai).

- bien sûr, la nouvelle enquête-roman de Philippe Jaenada, "Le printemps des monstres" évoque aussi ce sujet là, parmi bien d'autres. Avec la différence que dans le cas du meurtre du petit Luc Taron, un doute solide est permis. 


TIL rigolo du dimanche

Capture d’écran 2021-09-05 à 14.23.38

    Le dimanche plus encore que les autres jours, j'adore apprendre des choses totalement inutiles, mais que je trouve marrantes. Aujourd'hui c'est donc grâce à un touite d'Ali Arikan, que j'apprends que le chanteur du groupe The Offspring qui eut son heure de gloire quand mes enfants, à présent adultes, étaient petits c'est dire si ça date, Dexter Holland est aussi un scientifique qui participe ou a participé à la recherche pour lutter contre le SIDA (1).

Si c'est pas beau, ça ! 

En passant, quelques mots sur leur tube Pretty fly (for a white guy) qui prend en dérision bien des clichés. Et des nouvelles du groupe. (article paru le 15 avril 2021 dans The Rolling Stones).

Dans la foulée et par une bouffée d'optimisme que je trouve assez osée, je nous ai prévu d'aller à un concert, mais pas d'eux, rien à voir sauf qu'il s'agit de musique, le 14 août 2022. J'ai clairement la sensation de participer à un délire collectif, mais mon côté technophile a pris le dessus et une solide envie de se projeter, comme un vœu pieu, post-pandémie.

 

 

(1) Extrait de son article Wikipédia 
"Holland and co-authors published a paper in PLoS One regarding microRNA in HIV genomes,[15] titled "Identification of Human MicroRNA-Like Sequences Embedded within the Protein-Encoding Genes of the Human Immunodeficiency Virus". The original academic paper describes the use of computational molecular biological (in silico) approaches to identify microRNA-like sequences in HIV. These sequences are suggested to have evolved to self-regulate survival of the virus in the host by evading its immune responses and thus influence the persistence, replication, and pathogenicity of HIV'' 


Cahier du jour, déconfinement 2 jour 119 - déconfinement 2 étape 7 jour 2 : La fin d'une émission, et trois pas pour marcher

(martedi)

 

20210831_085706    Le petit-déjeuner fut délicieux avec de la baguette fraîche chaude, tirée du four.

Je suis parvenue à prendre le 08:09 (RER C), ce qui m'a permis de à Cachan sur mes pas d'il y avait 35 à 38 ans tout en remontant vers le lieu de travail en mode, mini balade - exploration. Je parcours des rues qui ne me furent pas étrangères mais ont pour beaucoup totalement changé : les zones pavillonnaires ou anciennes petites fabriques ont cédé place aux immeubles ultra-moderne de logements ou bureaux. Par ci par là subsiste un ilot vieillot intact. 
Ce faisant, je sauve ma journée d'être englouties dans le rien. Ce mardi aura été le jour où j'aurais trouvé le temps de descendre à Cachan. 
Il est amusant de constater d'à quel point je peux parcourir les mêmes chemins à vélo plutôt inlassablement, tandis que marcher jusqu'aux transports en commun selon les mêmes rues, me semble insupportable.

La vitesse dans Paris est censée être passée à 30 km/h. Il est flagrant que tout le monde s'en fout, même les vélos. Ça me fait sourire de penser que je me retrouverais parfois en excès de vitesse. C'est pour le moins étrange.

L'équipe au travail est au complet, avec une seule personne en télétravail, et qui dépote. Ça rend la journée enfin à cadence normale (on a le temps de rappeler les clients), mais la fin de journée se prolonge car j'ai décroché sur un appel de caisse et qu'il est hors de question d'en abandonner la résolution en cours de route. 
Je quitte avec 1h15 de retard. 
Comme en compensation je découvre en rentrant ma feuille de paie d'août et y constate que mon arrêt de travail consécutif à la chute violente que j'ai faite le 15 août avait été intégralement pris en charge. 
Apaisement, atténuation.
Il n'empêche, qu'il faut que je pense à ma santé.

Je constate autour de moi une reprise des efforts de santé ordinaire, l'un accompagne son fils (grand) pour une opération bénigne mais nécessaire qui en temps normal aurait eu lieu avant, l'autre subit une intervention qui elle aussi avait été repoussée, avec mes soins dentaires et mon effort d'aller chez l'ophtalmologiste, je participe au mouvement général. Pendant environ un an, tout le monde, de gré ou parce que les possibilités de rendez-vous avaient diminué drastiquement, avait tout mis sous le boisseau. Seulement vient un moment où il faut ne plus reculer sous peine de le payer cher.

Le retour (ligne 4 puis ligne 14 quand tout fonctionne bien) a pris moins d'une heure. Ça compensait aussi.

Soirée tranquille, trop courte par rapport à ce que j'avais prévu. Mais je parviens à faire deux ou trois bricoles dont une lessive, une recherche au sujet de l'émission de Tewfik Hakem "Le réveil culturel" dont j'apprends non sans tristesse et déjà nostalgique, qu'elle a eu sa dernière en juin dernier, et quelques mots de la vie quotidienne tout en regardant les infos italiennes. 

TL 295,5
DD 278/00
Covid_19 ressenti : 522 jours 
 
updated: August 31, 2021, 21:59 GMT
218,409,116 cas dont 4,531,326 morts et 195,222,970 guéris
 
USA : +93,379 nouveaux cas ; 657,484 morts depuis le début ; + 808 morts ce jour ; soit 1,973 morts / 1 M d'habitants
France : +19,425 nouveaux cas ; 114,444 morts depuis le début ; + 136 morts ce jour ; soit 1,749 morts / 1 M d'habitants 
Italie : +5,498 nouveaux cas ; 129,221 morts depuis le début ; + 47 morts ce jour ; soit 2,141 morts / 1 M d'habitants
Belgique  +1,858 nouveaux cas ; 25,374 morts depuis le début ; + 6 mort ce jour ; soit 2,178 morts / 1 M d'habitants
Inde : +43,072 nouveaux cas ; 439,054 morts depuis le début ; + 462 morts ce jour ; soit 315 morts / 1 M d'habitants 
Japan : +13,638 nouveaux cas ; 15,994 morts depuis le début ; + 48 morts ce jour ; soit 127 morts / 1 M d'habitants 
Royaume Uni : +32,181 nouveaux cas ; 132,535 morts depuis le début ; + 50 morts ce jour ; soit 1,940 morts / 1 M d'habitants
 


Débloquer les larmes, enfin


    Des semaines qu'un sac de larmes trainait en moi sans trouver d'issue, j'étais en mode warrior, parfois je suis comme ça et le chagrin, les chagrins, ne sortent pas. 
J'ai pleuré plus d'une fois en regardant du sport de haut niveau, mais c'était d'émotion. Ça n'était pas les larmes du chagrin, le sac, toujours là, en moi.

Et puis j'ai lu ce billet du journal de Guillaume qui relatait la lecture d'un texte de Philippe après la mort de Philippe - à laquelle une part de moi ne parvient pas à croire, c'est comme pour Bashung, des années après je me demandais encore, Tiens ça fait longtemps, quand sort son prochain disque ? -. Pour moi, sur son journal de quarantaine, l'effet fut inverse, je l'ai lu avec bonheur et facilement, car c'était lui encore là, mais les mots de Guillaume narrant tout le contraire (butter à la lecture rendue impossible) m'ont émue comme si je l'avais éprouvé. J'ai pu enfin pleurer, ce qui permet de retrouver son souffle. Merci Guillaume.