Previous month:
16 août 2021 - 22 août 2021
Next month:
30 août 2021 - 5 septembre 2021

23 billets

Une tellement tout autre époque


    Ce n'est pas de la nostalgie mais chez moi une stupéfaction perpétuelle de mesurer à quel point les temps ont changé du moins les temps de nos pratiques matérielles. 
Je suis heureuse en cela d'être de ma génération : ayant connu l'avant, j'ai pu goûter un monde moins frénétique, où l'on pouvait prendre son temps (ce qui convient mieux à mes capacités physiques et à ma façon d'aborder la vie, je n'aime pas la hâte en dehors des moments où elle est le but du truc (par exemple lors de compétitions sportives de vitesse)), ayant connu la période de mutation, j'ai pu goûter à l'entre-soi généreux des pionniers (1), et je profite à fond des avantages actuels des moyens efficaces de connexion.

Alors ce billet de Marc Zaffran / Martin Winckler me parle totalement. 

J'y ajouterai ce qui paraît dingue vu d'aujourd'hui : que je me souviens d'un temps au mitan des années 80 du siècle précédent où dans une équipe de 5 à 6 informaticiens d'un service central d'une grande banque française on se partageait 3 ordinateurs, auxquels on accédait à tour de rôle pour y taper les programmes que l'on avait au préalable écrits à la mano sur nos blocs notes, puis les compiler, puis une fois toutes les erreurs de compils résolues, les lancer - généralement de nuit tant il fallait de temps pour que ça tourne -, puis récupérer les résultats, généralement sous forme de longs listings à bords troués, que sortaient de rares imprimantes à aiguilles. C'était du temps des modems (avant même ceux-là), quand les disquettes 5 pouces 1/2 étaient des summuns de modernité. À l'époque ça ne choquait personne que le temps de travail englobe celui de causer avec des collègues en attendant son tour à l'ordi. Il y avait un stress spécifique qui lui a disparu : celui de prendre 24h dans la vue lorsqu'un programme ne donnait pas le résultat escompté et qu'il fallait attendre la nuit suivante pour que modifications faites, il puisse tourner.

Dans la même soirée, via une publication d'Arte, je suis tombée sur une vidéo d'un tube de Tears for fears que je n'avais jamais vue, car durant l'essentiel des années 80 je n'avais pas la télé (ni temps à loisirs, ni argent à dépenser dans du non-indispensable) et m'a frappé combien c'était un tout autre monde, si peu automatisé, et où les appels téléphoniques se passaient dans des cabines.

Stupéfaction renouvelée qu'en si peu de temps ressenti, tant de temps soit passé, tant de choses aient changé.

  

 

(1) Oui à un moment de l'internet un message "ce contenu n'est pas accessible de votre région" eût été inconcevable à moins de vivre dans certaines dictatures.


Cahier du jour, déconfinement 2 jour 114 - déconfinement 2 étape 6 jour 18 : attentats à Kaboul

(giovedi)

 

    Avant de partir tu fermes les fenêtres avec les volets ! dit une voix de femme alors que descendue à Gentilly je marche dans la petite portion d'Arcueil entre les voies de chemin de fer et l'autoroute, là où il y a des Champs Élysées discrets.

La phrase m'accompagne un moment, peut-être parce que quelque phénomène acoustique a fait qu'elle me parvenait claire et nette comme si elle m'était adressée.

Fullsizeoutput_1c9a    La journée, de boulot, plutôt pas trop mal, quelques nouvelles de l'un ou l'autre, le retour du télétravail (accompagné d'une poignée d'injonctions contradictoires, mais en ce moment je suis déjà contente de tenir debout alors j'ai laissé filer), le trajet de retour au grand calme du RER C presque une détente, les courses intercalées sur l'heure de déjeuner - ce qui donne l'impression d'avoir fait quelque chose d'utile -, la splendide victoire de Jakob Ingebrigtsen au 3000 m du meeting de Lausanne (avec peut-être un prix à payer, il grimaçait de douleur juste après), Filip en DNF (que s'est-il passé ?), et même un chouette touite du Libraire se Cache qui m'avait fait chaud au cœur, Capture d’écran 2021-08-26 à 23.04.33

tout a disparu derrière cette actualité : double attentat à Kaboul dans la zone de l'aéroport. L'ISIS revendique.
C'est tout sauf une surprise. Seulement ça nous terrasse quand même. Et c'est sans doute la fin de l'espérance de partir pour bien des gens.

À l'heure où j'écris, on attend une prise de parole de Joe Biden.

Bizarrement, ou peut-être parce que j'en éprouve le besoin plus que jamais, la seule chose qui surnage à l'effarement de l'actualité : le souvenir d'avoir appris en consultant le planning, que des jours de récupération en septembre et octobre au boulot me seront accordés.

Et aussi que ma fille m'a montré comment relier un ordinateur à l'écran de la télé.

 
TL 292,5
DD 273/00
Covid_19 ressenti : 517 jours 
 
updated: August 26, 2021, 21:21 GMT
215,323,064 cas dont 4,485,213 morts et 192,528,461 guéris
 
USA : +98,089 nouveaux cas ; 650,652 morts depuis le début ; + 838 morts ce jour ; soit 1,953 morts / 1 M d'habitants
France : +19,683 nouveaux cas ; 113,775 morts depuis le début ; + 110 morts ce jour ; soit 1,739 morts / 1 M d'habitants 
Italie : +7,221 nouveaux cas ; 128,957 morts depuis le début ; + 43 morts ce jour ; soit 2,136 morts / 1 M d'habitants
Belgique  +2,895 nouveaux cas ; 25,348 morts depuis le début ; + 6 mort ce jour ; soit 2,176 morts / 1 M d'habitants
Inde : +44,558 nouveaux cas ; 436,889 morts depuis le début ; + 493 morts ce jour ; soit 313 morts / 1 M d'habitants 
Japan : +24,321nouveaux cas ; 15,737 morts depuis le début ; + 44 morts ce jour ; soit 125 morts / 1 M d'habitants 
Royaume Uni : +38,281 nouveaux cas ; 132,143 morts depuis le début ; + 140 morts ce jour ; soit 1,935 morts / 1 M d'habitants
 

Cahier du jour, déconfinement 2 jour 113 - déconfinement 2 étape 6 jour 17 : C'est pour Charlie ?

(mercoledi)

 

J'achète Libé à un kiosque de la zone de transit à Châtelet.  - C'est pour Charlie ? demande, amène, le kiosquier. Nous échangeons quelques mots, sur la tournée à laquelle le batteur mythique avait renoncé en début de ce mois, mais que quand même on lui espérait plus longtemps restant, la longévité remarquable compte tenu de  "tout ce qu'ils prenaient tous". Ce bref partage m'a réconforté pour au moins jusqu'à la fin de matinée. 

J'ai rapidement un RER jusqu'à Laplace. En bonne Bécassine Béate je me réjouis que les horaires aient cessé de n'avoir presque que des directs jusqu'à Bourg la Reine du fait d'un terminus ultérieur aux Baconnets en raison de travaux, suppose la période aux horaires modifiée terminée. Et puis je comprends : à Laplace descendent de petits lots de gens qui se dirigent vers la Maison des Examens. 

Il y a eu un bref moment collectif sympathique, lorsque nous en avons discuté avec les jeunes collègues trentenaires (et cultivés) pour lesquels le nom du discret batteur des Rolling Stones n'était pas connu (mais le groupe en tant que collectif, quand même, bien sûr que si).

Puis un déjeuner entre collègues dans un restaurant juste à côté. Nous n'avons en 1h guère le temps que d'y prendre un plat, il n'empêche nous avons un peu souri et c'était chaleureux. 
Pour la première fois, le serveur a contrôlé nos pass sanitaires.

Il semblerait qu'avant d'avoir besoin d'une opération cardiaque qui semblait s'être bien passée, et puis soudain, finalement non, Charlie Watts avait fait un Covid sévère. 


La journée de boulot pour la première fois depuis un paquet de jours a été équilibrée, à part un dernier appel transmis à 18:28 pour une fin de journée à 18:30, au prétexte que plus personne n'était dispo. Comme je venais d'avoir trois jours de congés qui m'avaient été accordés alors que je ne demandais que deux demi-journées (dentiste etc.), j'ai fait le job. 

Une collègue gentille m'a aidée à ôter mon pull, j'avais trop mal pour lever les bras.
20210825_191037    Je suis repartie en marchant jusqu'à la ligne 13 et c'était pas mal en fait (une fois assise, j'ai pu lire les infos tranquillement). J'ai mis 1h15 à 1h20 et le chemin jusqu'au métro m'a permis de changer un peu. Je n'en peux déjà plus de ne pas circuler à vélo - mais j'ai encore trop mal pour que ça soit envisageable -.

Les trois jours d'arrêts maladie consécutifs à ma chute ne me seront pas payés : c'est le délai de carence et l'entreprise ne les compense pas. Je suis trop rarement arrêtée pour m'être souvenue de ces façons de faire payer qui a déjà été pénalisé par son problème de santé. 

La Messi-mania venait de s'apaiser, voilà qu'il est question de l'offre du Real Madrid sur Kylian Mbappé. OK les gars sont payés à des niveaux stratosphériques, il n'empêche la façon dont ce sont les clubs qui décident et des intermédiaires qui œuvrent, a un indéniable côté marché aux esclaves. Jusque dans les termes mêmes : ainsi un club refuse (ou non) de libérer un joueur.

Le gars en couverture de Nevermind a assigné en justice le groupe Nirvana, ceux qu'il en reste, pour sa présence bébé nu sur la couverture de l'album. Comme le faisait remarquer l'ami Tomek sur les réseaux, il a dû être approché par des avocats qui lui ont dit qu'il y avait du fric à se faire. Je me souviens que le même, faisait son fanfaron aux dates anniversaires, et voilà qu'il accuse le groupe d'incitation à la pédo-pornographie. Je crois qu'il n'a pas pris suffisamment conscience que n'importe quel bébé nageur aurait fait l'affaire, et que le succès de l'album et que sa couverture soit devenue iconique n'est en rien due au fait qu'on entrevoit le zizi du petit et que ça soit le sien. 

Un article du Monde intéressant sur le fait que les Talibans ne seraient pas tant que ça en position de force et que les États Européens pourraient négocier des choses avec eux. Je ne crois pas un seul instant à leur éventuel respect de légers engagements vis-à-vis de la condition des femmes. Puissé-je me tromper.

En Italie certains réfugiés sont pour l'instant accueillis dans une résidence provisoire près d'un aéroport, créée pour qui a une quarantaine à observer avant de débarquer vraiment - et il se trouve que ces jours-ci celleux qui débarquent sont les réfugié·e·s afghan·ne·s -. Elle s'appelle Covid Residence, ça ne s'invente pas (et ça a le mérite d'être d'une franchise absolue).

 
TL 291,5
DD 272/00
Covid_19 ressenti : 516 jours 
 
updated: August 25, 2021, 23:30 GMT
214,673,158 cas dont 4,475,017 morts et 192,016,198 guéris
 
USA : + 160 506 nouveaux cas ; 649,628 morts depuis le début ; + 1235 morts ce jour ; soit 1,950 morts / 1 M d'habitants
France : +23,706 nouveaux cas ; 113,665 morts depuis le début ; + 93 morts ce jour ; soit 1,737 morts / 1 M d'habitants 
Italie : +7,547 nouveaux cas ; 128,914 morts depuis le début ; + 59 morts ce jour ; soit 2,136 morts / 1 M d'habitants
Belgique  +1,611 nouveaux cas ; 25,342 morts depuis le début ; + 1 mort ce jour ; soit 2,176 morts / 1 M d'habitants
Inde : +46,397 nouveaux cas ; 436,396 morts depuis le début ; + 608 morts ce jour ; soit 313 morts / 1 M d'habitants 
Japan : +21,570 nouveaux cas ; 15,693 morts depuis le début ; + 30 morts ce jour ; soit 125 morts / 1 M d'habitants 
Royaume Uni : +35,847 nouveaux cas ; 132 003 morts depuis le début ; + 149 morts ce jour ; soit 1,933 morts / 1 M d'habitants
 

Cahier du jour, déconfinement 2 jour 112 - déconfinement 2 étape 6 jour 16 : soins dentaires

(martedi)

 

Le périph gronde plus fort ce matin. Effet du vent ou de davantage de gens rentrés qui ont pris l'habitude d'aller bosser en voiture ?

Des oiseaux volent en groupe, dans un sens puis dans l'autre. Est-ce une migration qui s'organise ? 

Je me souviens d'avoir vu voler des oies relativement récemment. Mais le lieu et le moment précis ont disparu de ma mémoire, du moins de ma mémoire telle qu'elle est avant de filer au boulot. 

La dernière fois que je suis allée chez le dentiste le Joueur de Pétanque était en congé et nous avions pu aller courir et même si mon équilibre était un peu hasardeux du fait de l'anesthésie locale subie (curieux comme une douleur / un engourdissement  à la mâchoire peut engendrer que les jambes suivent moyen). Cette fois-ci il n'en sera pas de même : côtes douloureuses et homme au travail.

Le dentiste me réclamera-t-il mon pass sanitaire ?

Il y a une tristesse de ne pas pouvoir aller bosser à vélo. La semaine prochaine si ça va mieux ?
Il ne fait pas si froid si l'on oublie que c'est l'été - et qu'on devrait avoir chaud, là -.

J'ai dû commander un livre (en anglais) chez truczone : introuvable ailleurs sinon à des tarifs spéculatifs. Un de ces ouvrages ni vieux ni récents, que les librairies réelles ont retourné depuis un bon moment, n'ont pas conservé car ce n'est pas un classique, et ne le sera jamais - il s'agit d'un récit, j'ai envie de le lire par curiosité de ce qui s'est passé en un endroit un jour donné -. En tout cas Truczone a de plus en plus une position de monopole, il devient difficile d'y échapper au moins ponctuellement.

La matinée de boulot passe vite et pas trop mal, je parviens à dépoter des demandes sans embêter le monde. Et à terminer à l'heure, ça ne rigolait pas pour arriver à temps chez le dentiste. 

Il est dans un jour speed, jongle entre les rendez-vous, intercale les patients, m'anesthésie mais peut-être un peu bizarrement (ou alors c'est mon corps qui réagit bizarrement, ce qui ne me surprendrait guère) : ma joue est toute pâteuse et insensible, j'ai l'impression d'être Sylvain Tesson après son accident, mais la gencive est normale et morfle lorsqu'il creuse. Il n'est pas question de pass sanitaire et il n'a pas son masque en permanence. Le met quand il travaille, comme il le faisait avant la pandémie.

Sans doute que chez les personnes qui portait des masques chirurgicaux dans le cadre de leur travail à certains moments ont plus que d'autres du mal à les conserver tout le temps : ça doit être machinal pour eux de l'ôter une fois la séquence de travail terminée. Un peu comme un cycliste qui ôte son casque une fois arrivé.

J'avais été fixé à cette date par l'obtention de l'accord de ma 1/2 journée de congés et que j'ai décidé que j'allais mieux pour ce qui était de la douleur aux côtes. Seulement c'était une très mauvaise idée : double dose de douleur lorsqu'il faut se relever à demi afin de pouvoir cracher. 

20210824_152556    De Quatre Septembre, où presque aucune boutique n'a persisté de l'époque où je bossais dans le quartier, je prends le métro direct pour Levallois où je dois déposer ma réinscription au triathlon pour l'année 2020 / 2021 dans la boîte à lettres du camarade qui s'en occupe. C'est ma façon de garder espoir. Au passage je décide d'acheter un tee-shirt du club à la boutique des clubs de sports locaux mais ça se termine en belle rigolade avec la jeune femme qui la tenait : rien ne fonctionnait : du flocage au sabot de carte bancaire en passant par l'appareil pour ôter le dispositif de sécurité.

[photo : la boutique Office Dépôt, désormais fermée, bientôt remplacée, au métro Quatre Septembre où j'ai appris par la radio qui diffusait des infos alors que j'étais passée acheter quelques fournitures de bureau à l'heure de ma pause déjeuner, la mort de Marie Trintignant]


J'achète du pain au passage dans la bonne boulangerie, ainsi qu'un plat pour mon repas de midi. Mais j'ai toujours la mâchoire engourdie et le temps que je marche jusqu'à la maison - j'ai attendu chez le dentiste, et pour le flocage aussi - il est 17:17 quand j'arrive. 

Il fait presque un peu chaud. 
Mais à peine. Globalement sur la période, en ces mois automnaux (du moins en Île de France), on n'a pas froid à condition de ne pas penser que l'on est en été. Et de ne pas mettre les habits légers que la saison habituellement peut nous autoriser.

Je regarde quelques vidéos, dont le film Wings of hope de Werner Herzog en 1998 de sur et avec Juliane Koepcke survivante à 17 ans d'un accident d'avion en Amazonie, ça aide à relativiser les bobos dentaires et costaux ; une autre d'un homme donnant des conseils professionnels sur un milieu dont visiblement il ignore le fonctionnement des circuits de commercialisations normaux. 

Me laisse aussi  distraire de mes douleurs par le premier épisode de "Poly et le diamant noir" (sur Madelen de l'INA) qui m'est étrangement familier. Est-il possible que ma mémoire en ait trace, alors que je n'avais que 4 ou 5 ans lorsqu'il fut diffusé ?

C'est le début des jeux paralympiques. L'Australie a affrété un avion qui a permis de sauver des athlètes afghan·e·s dont certain·e·s iront aux jeux ; et l'équipe nationale de football féminine. Je fais distraitement un petit test géographique auquel je réponds à moitié. J'ai confondu l'Aube et l'Aude, entre autres erreurs.

Charlie Watts est mort, à 80 ans pile ce qui est sympathique pour les biographes. Je suis surprise comme si j'avais fini par me persuader qu'à l'inverse des Beatles ces 4 là étaient immortels. Techniquement je les aurais entendu en concert deux fois : à l'hippodrome d'Auteuil, en 1983, de l'extérieur car je n'aurais pas eu l'argent d'un billet pour entrer et que ça n'était pas trop le genre de l'organisation, contrairement à celle du concert de Simon et Garfunkel d'accorder des entrées à mi-course ; au stade de France dans les années 2007 ou 2008 via le Comité d'Entreprise du Crédit Lyonnais, où leur énergie malgré leur âge - le nôtre actuel à peu de choses près - m'avait impressionnée, mais dont je n'ai pas de réels souvenirs musicaux. 
Ce musicien solide et discret, mais les gars pouvaient compter sur lui et l'air de rien il était rapide et pour du rock, subtil, aura su avoir une belle vie et contribuer à alléger celle des autres. C'est pas mal bien.
En attendant, en plus d'avoir mal aux dents côté droit, quel coup de vieux !

Notre fille annonce son retour pour le soir tard. Le Fiston m'envoie une photo de lui magnifique, juste avant de forts orages vers le Verdon (région où il se trouve), dont j'avais entendu parler et qui m'inquiétaient. 

TL 290,5
DD 271/00
Covid_19 ressenti : 515 jours 
 
updated: August 24, 2021, 22:25 GMT
213,871,443 cas dont 4,463,070 morts et 191,405,357 guéris
 
USA : + 97 287 nouveaux cas ; 647,909 morts depuis le début ; + 919 morts ce jour ; soit 1,944 morts / 1 M d'habitants
France : +24,853 nouveaux cas ; 113 572 morts depuis le début ; + 153 morts ce jour ; soit 1,736 morts / 1 M d'habitants 
Italie : +6,076 nouveaux cas ; 128,855 morts depuis le début ; + 60 morts ce jour ; soit 2,135 morts / 1 M d'habitants
Belgique  +1,617 nouveaux cas ; 25,341 morts depuis le début ; + 7 mort ce jour ; soit 2,176 morts / 1 M d'habitants 
Inde : +51,016 nouveaux cas ; 435,788 morts depuis le début ; + 737 morts ce jour ; soit 312 morts / 1 M d'habitants 
Japan : +16,858 nouveaux cas ; 15,663 morts depuis le début ; + 32 morts ce jour ; soit 124 morts / 1 M d'habitants 
Royaume Uni : +30,838 nouveaux cas ; 131,854 morts depuis le début ; + 174 morts ce jour ; soit 1,931 morts / 1 M d'habitants
 


Cahier du jour, déconfinement 2 jour 111 - déconfinement 2 étape 6 jour 15 : en équipe au travail

(lunedi)

 

Impossible (et probablement risqué) de circuler à vélo dans mon état d'après la chute, alors je suis partie au boulot à métro et revenue en RER B puis métro. Vive la ligne 14 ! 
Ne pouvoir vélotafer me rend triste, je me traîne au boulot au lieu que le temps de trajet fasse partie de mon temps personnel.

Journée de travail avec un gros ticket et pour le reste plutôt plus calme en tout cas que la fin de la semaine passée

Bonne ambiance au boulot, c'est le retour du collègue qui avait eu le Covid_19 malgré sa vaccination. Nous étions content·e·s qu'il revienne, avions été inquiets. Il relate la contamination à cause d'une antivax notoire,  décrit le rhume sévère et les courbatures violentes mais, grâce à la vaccination, pas de perte de respiration, pas de complications.
Il s'en est failli d'un rien que je sois cas contact : la semaine où il venait d'être contaminé mais l'ignorait, j'avais déjeuné, sur ma proposition, au service précédent afin de rééquilibrer les heures de permanence d'entre les midi, désorganisées du fait des congés. Puis j'ai été absente du fait de ma chute dominicale.
À quoi ça tient, les choses.

En ce lundi et pour la première fois depuis fort longtemps nous étions presque une équipe au complet. Tout de suite, c'est moins difficile. L'entraide nous rend efficaces.

J'ai même pu déjeuner avec deux collègues dans un restaurant voisin du bureau. Notre adresse habituelle (Thaï Box) qui venait de réouvrir après des congés était prise d'assaut et nous n'avons guère le loisir d'attendre sur une pause déjeuner qui dure seulement une heure.

Déjeuenr entre collègues, c'était bien. Hélas le restaurant n'a pas vérifié nos pass sanitaire. Une des collègues pense que c'est parce qu'il nous connaît. Soit, mais on peut être connus de lui et covidés. L'autre collègue était hélas bien placé pour le savoir.

Je suis parvenue à partir presque à l'heure en compagnie d'une autre collègue qui depuis un récent déménagement rentre désormais chez elle à pied.

Malgré des annonces de trafic perturbé pour cause de personnes sur la voie Gare du Nord, je suis rentrée via le RER B sans retard particulier. Puis la ligne 14, fiable. J'étais à la maison avant 20:00, ce qui m'a permis de prendre brièvement un peu de temps pour moi.

Soirée tranquille au cours de laquelle j'ai enfin retrouvé moins de douleur, une certaine lattitude de mouvement côté droit (1) et un brin d'énergie. Une lessive lancée, un dîner frugal de restes du week-end, le Joueur de Pétanque étant rentré tôt, un sujet de Nota Bene sur le naufrage de l'Atlantique, Tout le Sport en léger différé puis un peu de lecture du "Printemps des monstres" de Philou Jae, une lessive sortie, et enfin quelques petites écritures devant Rai News 24 puis Rai Storia.

J'ai enfin pris le temps de remplir ma réinscription au triathlon.

 

(1) J'ai ainsi pu sortir une lessive et la suspendre sans avoir l'impression de lutter contre des coups de poignards sur mon flan droit.

 

TL 290
DD 270/00
Covid_19 ressenti : 514 jours 
 
updated: August 23, 2021, 23:01 GMT
213,158,127 cas dont 4,451,409 morts et 190,746,495 guéris
 
USA : +72,388 nouveaux cas ; 645,791 morts depuis le début ; + 313 morts ce jour ; soit 1,938 morts / 1 M d'habitants
France : +5,166 nouveaux cas ; 113,419 morts depuis le début ; + 108 morts ce jour ; soit 1,733 morts / 1 M d'habitants 
Italie : +4,168 nouveaux cas ; 128,795 morts depuis le début ; + 44 morts ce jour ; soit 2,134 morts / 1 M d'habitants
Belgique  - nouveaux cas ; 25,320 morts depuis le début ; - mort ce jour ; soit 2,174 morts / 1 M d'habitants 
Inde : +10,555 nouveaux cas ; 435,038 morts depuis le début ; +254 morts ce jour ; soit 312 morts / 1 M d'habitants 
Japan : +22,285 nouveaux cas ; 15,631 morts depuis le début ; + 35 morts ce jour ; soit 124 morts / 1 M d'habitants 
Royaume Uni : + 31 914 nouveaux cas ; 131,680 morts depuis le début ; + 40 morts ce jour ; soit 1,928 morts / 1 M d'habitants