Beatles mania
Un beau billet de blog

Deux liens et des bricoles

(sabato)

Une fois de plus et bien que ce fût un samedi de congés, je tombe littéralement de sommeil alors très vite un lien : 

Retour à Reims, création documentaire  sur Arte inspirée par le "Retour à Reims" de Didier Eribon, formidablement lu par Adèle Haenel et associé à des images d'archives et de films anciens, un bijou et d'utilité publique en cette période électorale. 

À ce propos (électoral) Valérie Pécresse a finalement reçu l'investiture du parti Les Républicains et alors que c'est peu dire que nous ne partageons pas les mêmes valeurs et que certaines de ses déclarations en leur temps m'ont horripilées, je me suis surprise à penser Ouf !, ça donne une chance d'avoir un 2ème tour qui soit de l'ordre du jeu démocratique normal plutôt que Peste ou Choléra.

Pierre Rabhi est mort et je songe qu'il faisait partie de la cohorte grandissante de ces hommes qui au départ arrivent à la connaissance du grand public via des projets qui semblent louables (l'écologie concrète, une université populaire ...) et qui à l'usage se sont révélés être d'effarants réactionnaires ; comme si la notoriété et le petit pouvoir qu'elle peut donner leur avait cramé des neurones. Cette étrange maladie semble n'atteindre que les hommes.
Dans l'immédiat et le concernant lui, ça donne des hommages embarrassés, si les circonstances n'étaient pas tristes, les circonvolutions seraient presque drôles.

Un lien vers la page Wikipédia concernant Aristide Briand, j'ai appris ou réappris plein de trucs grâce à une rencontre (peut-on parler de rencontre lorsqu'il s'agit d'un lieu ?) fortuite, dirons-nous.

Nous avons appris ce soir qu'un vieil ami (au deux sens du terme) était en Ephad depuis un an. 
En cinq mois entre nouvelles parvenues avec retard et survenues des faits, trois décès et un mis au radoub, d'amis certes un peu plus âgés que nous mais bon, pas tant que ça.  Je commence à craindre qu'il ne me reste plus assez de temps imparti pour ne serait-ce que ranger l'appartement.

Le Joueur de Pétanque avait 59 ans ce jour. Les camarades du ciné-club lui ont offert un petit cadeau collectif bien choisi et se sont débrouillés afin qu'il ait à souffler une bougie. Je note précieusement ce moment doux pour l'année 2021/2022 qui risque de n'en avoir pas tant. 

 

Commentaires