Rire au boulot
Rire en rentrant du boulot

Mémoire des attentats

(giovedi)

C'est une conversation de cantine (même si nous n'avons pas vraiment au boulot de cantine, plutôt une salle commune) qui démarre anodine : un collègue est allé vite fait chercher sa voiture tombée en panne près d'où le travail avait lieu avant. Alors les collègues présents depuis longtemps ce sont souvenus de ce temps-là et voilà que c'était au pied de l'immeuble de Clarissa Jean-Philippe avait été tuée par un terroriste le 8 janvier 2015, lequel c'était au lendemain rabattu sur l'Hyper Cacher, et toutes et tous d'y aller de leurs souvenirs de ce jour funeste. 
Un des collègues disposait également d'un souvenir direct de l'attentat de la rue de Rennes (le 17 septembre 1986), il sortait de son travail et avait croisé des gens qui fuyaient en panique.

Pour peu qu'on vive dans une grande ville nous avons en cette époque toutes et tous des souvenirs personnels d'attentats et pas seulement en mode "je me souviens de ce que je faisais ce jour-là", en mode, j'ai vu, j'ai croisé (quand ça n'est pas carrément : j'ai survécu).
J'en ai rarement eu conscience au point de ce déjeuner là.

Commentaires