Cahier du jour, couvre-feu 4 jour 15 - confinement 3 jour 15 - confinement national 3 bis jour 1 : jour de repos (il en faut)
Nouara Naghouche, que devenez-vous ?

Cahier du jour, couvre-feu 4 jour 16 - confinement 3 jour 16 - confinement 3 bis jour 2 : Président Macron nous modifie la vie

(domenica)

 

C’est curieux d’à quel point sous l’effet d’une pandémie, un gouvernement si peu porté sur le concret des choses, même avant elle des mesures étaient prises dont on se demandaient s’ils avaient un seul instant réfléchi à l’organisation nécessitée, influence directement nos vies et pour des éléments qui n’ont a priori rien à voir.
En l’occurrence, nous voici de par la grâce ou la malédiction d’une limite de 10 kilomètres contraints de revisiter tous les parcs et grands espaces verts disponibles à notre portée. 
Nous sommes donc allés courir pour la première fois au parc de La Courneuve, que son isolement dû à des nœuds autoroutiers et des zones en chantier depuis des années, nous avait toujours fait éviter.

La route effectivement fut compliquée (emmanchés brièvement sur la A1, bloqués par des travaux là où nous devions tourner ...) et notre sunday morning run en fut donc raccourci (à peine 7 km) à cause du temps dépensé en trajet. Il nous faudra pour revenir trouver un bon accès car notre itinéraire d’aller avait vraiment été erratique. Le retour, heureusement, se fit sans encombres : autoroute et périph (quelle absurdité d'emprunter ces axes alors qu'à vol d'oiseau nous étions si près, mais à certains endroits, impossible de passer)
Force est de constater qu’une fois sur place c’était vraiment un bon endroit pour s’exercer à la course à pied, et la largeur des espaces permet de se croiser sans trop risquer de se contaminer.  Certes, ça ne vaut pas une forêt, mais c'était vraiment bien. Et si la contrainte des 10 kilomètres se prolonge sans doute reviendrons-nous.

20210404_122546
Une douche et une brève collation avant la venue du fiston, brève, trop brève comme à chaque fois - avons partagé un flan de chez les spécialistes clichois-.
Trop vite son père est parti à la pétanque, donnant le top de départ pour le fils aussi.


Alors j'ai fait une sieste royale et consolatoire devant le tour des Flandres (hommes puis femmes) commentaires élégants de Marion Rousse et Laurent Jalabert.


Une douce soirée de dimanche d'une époque où un petit dîner à l'extérieur est proscrit : Stade 2 et dîner d'une omelette spécialité de JF depuis le 1er confinement
Elle a cependant  pris fin brutalement car après avoir regardé quelques vidéos de Running Addict et décidé de suivre un plan d'entraînement pour une fois méthodique pour une sorte de reprise lorsque le couvre-feu permettra à nouveau de s'entraîner le soir, je suis tombée de sommeil, brutalement, littéralement, une fois de plus.

 

Capture d’écran 2021-04-04 à 15.27.30
Capture d’écran 2021-04-04 à 15.27.30


TL 203,5
DD 127/00
Covid_19 ressenti : 420 jours 

 
endormie avant d'avoir pu consulter les statistiques de la pandémie 
 

Commentaires