Cahier du jour, couvre-feu 3 jour 18 : Ligne 14, change la vie
Cahier du jour, couvre-feu 3 jour 20 : l'entreprise recrute

Cahier du jour, couvre-feu 3 jour 19 : le plaisir d'un Paris Carnet (par ordinateurs interposés)

(mercoledi)

 
 
20210203_083835    Partir assez tôt sous grand vent et une pluie battante, pour prendre RER C puis RER B (j'avais envie de calme et de photographier la Seine en crue). Il est probable que si la crue continue la ligne C devra au moins partiellement fermer.

Journée de travail moins frénétique que les précédentes, peut-être parce que j'ai vu un relevé de congés, qui me redonne l'espoir que ça pourrait être tenable - l'âge ne me diminue pour l'instant pas mais fait que j'ai besoin de davantage de temps de récupérations -, peut-être parce que j'ai eu quelques tickets accessibles.

Pause déjeuner au 4ème as usual, de restaurant japonais pour changer ; nous étions les 8 de la jauge Covid. J'écoute des collègues deviser sur l'impossibilité d'usage intégral de la voiture électrique tant que davantage de bornes en bon état n'y sont pas. 

Quand on est réellement confinés et seul·e·s, comme nous le fûmes au printemps, peut-être qu'une des difficultés réside dans le fait que notre cerveau est actif sans arrêt puisque nous faisons ce qui nous intéresse, nous captive, nous passionne (je ne parle pas de qui est contraint à télétravailler pour un job alimentaire). On a sans doute besoin d'un minimum d'activités cérébrales à basse intensité, de moindre intérêt, comme de phases de récup. dans une séance de course à pied avec des intervalles et du travail au seuil. 
Il ne faut pas en subir trop non plus, sinon on perd son temps, et son élan [vital].

Un départ à l'heure, en même temps qu'une collègue, par le métro ligne 4 (puis pour moi la 14), l'urgent accompli. C'est devenu si rare d'être dans les transports en papotant.
Puis enchaîner sur le Paris Carnet confiné car j'étais arrivée un peu avant 19:30 : les habituels fidèles et comme ça me manque à force, de ne pas voir les ami·e·s en vrai. Nous avons parlé entre bien d'autres choses de l'impact de la pandémie sur nos boulots. Dans nos cas, ça allait plutôt sur davantage de taf et de cracages des autres à amortir. J'ai été surprise de constater que dans pas mal de tafs, et pas seulement les boutiques qui ferment pour éviter de se faire verbaliser, les gens tentent réellement d'être rentrés pour 18:00 . Quand je vois le nombre de gens qui rentre aux mêmes heures que moi, je suppose que du moins à Paris, ça n'est pas le cas majoritaire.

Retour de JF alors que je sortais de la douche avant un bref dîner (reste de pâtes) et sortir la lessive de la veille, et ensuite de voir quelques infos, quelques touites, puis diarii sur fond de Rai News 24 puis Rai Storia (dont un sujet sur Giuseppe Cesare Battisti, héros patriote de Trieste ; je crois que je ne connaissais pas l'existence de cette homonymie)
Mario Draghi a accepté la mission confiée par le président italien et doit donc passer devant la chambre et constituer, si tout va bien, son gouvernement. Belle prise de parole que sa déclaration d'intention. Avec cet instant de prise d'élan, sans doute fort calculé, néanmoins émouvant.
Je garderai une admiration pour Giuseppe Conte, qui avait bravement fait front avec ce qui ressemblait à un vrai sens de l'État - et n'a sans doute pas dit son dernier mot -.
 
Nous nous sommes vraiment habitués à la ville archi-silencieuse le soir. Ça sera bizarre quand au moins la circulation reprendra.
Je l'avoue, j'aime ça, que ça soit calme comme ça.

J'ai toujours mal au bras droit de m'être cognée contre le mur du cimetière dimanche alors que nous courrions et que je cherchais à me mettre sur le côté pour laisser passer des coureurs qui descendaient. Une douleur un peu comme celle d'un bleu sauf que je ne vois rien. Comme je n'ai plus mal au pied, on dirait que c'est comme s'il y avait dans le corps un taux de douleur qui tenait absolument à demeurer constant. 
 
Dans la plupart des régions d'Italie les bars et restaurants sont à nouveau ouverts
Une dame de 98 ans y avait trouvé moyen et de guérir du Covid_19 et de profiter des rangements entrepris pendant son confinement de malade confirmée, pour retrouver ... un bon d'investissement qui avait pris une valeur folle. 
Un type a foncé dans des piétons à La Défense sur la dalle après avoir volé au vol un véhicule de nettoyage,  et JF ça lui a fait bizarre de voir sur Rai News 24 des images de là où il venait de passer pour rentrer. A priori pas un acte terroriste mais un type coléreux. Si le coupable est un vieux blanc on se contentera de dire "acte d'un déséquilibré".

Déséquilibré, avec la pandémie, qui ne l'est pas ?
 
Chez Entre café et journal, une pensée , il était question des rois qui n'ouvrent jamais les portes et c'est curieux comme je n'y avais jamais songé.
 
Il y a une fenêtre toujours allumée en face au 4ème ou 5ème étage. C'est intriguant.
 
 
à défaut d'autre activité physique : 
 
Capture d’écran 2021-02-03 à 21.52.26
 
 
 
TTL 162,5
DD 69/00
 
 
updated: February 03, 2021, 23:35 GMT
104,857,587 cas dont 2,275,799 morts et 76,578,012 guéris
 
USA : +101,023 nouveaux cas ; 461,363 morts depuis le début ; +3,432 morts ce jour ; soit 1,389 morts / 1 M d'habitants
France : +26,362 nouveaux cas ; 77,595 morts depuis le début ; +357 morts ce jour ; soit 1,187 morts / 1 M d'habitants
Italie : +13,189 nouveaux cas ; 89,820 morts depuis le début ; +476 morts ce jour ; soit 1,487 morts / 1 M d'habitants
Belgique : +1,854 nouveaux cas ;  21,173 morts depuis le début ; + 49 morts ce jour ; soit 1,822 morts / 1 M d'habitants
UK : +19,202 nouveaux cas ; 109,335 morts depuis le début ; +1,322 morts ce jour ; soit 1,606 morts / 1 M d'habitants
 
 
autres sources disponibles :

Commentaires