Previous month:
12 octobre 2020 - 18 octobre 2020
Next month:
26 octobre 2020 - 1 novembre 2020

19 billets

Cahier du jour, déconfinement jour 141, couvre-feu jour 9 : Un chouette sunday morning run mais pour le reste ça devient dur (et on va vers du pire)

(domenica)
déconfinement officiel 1 jour 168

 

20201025_112926 Un petit-déjeuner avec croissant (c'est dimanche après tout) avant de partir courir en forêt de Montmorency. Quelques mots échangés au passage avec un jeune couple de voisins dont le chat visiteur, que quelqu'un chez nous a baptisé Mimi n'est pas le chat.
Douce après-midi et très calme en demi-sieste tout en regardant la dernière étape du Giro, un contre la montre qui verra la victoire de Tao Geoghegan Hart , un gars qui était à 13 ans traverseur en équipe à la nage de la Manche et aurait eu une maladie en fin d'adolescence qui lui a empêché d'être à son meilleur niveau aussi vite qu'espéré, mais je l'ai entendu sans en trouver traces, y compris dans d'anciennes interviews, je ne sais donc si c'est vrai. Sa maturité tendrait à me faire croire à quelque chose de ce genre.
(pendant ce temps Le Joueur de Pétanque passait son temps à la pétanque et la jeune génération restante était sortie).

Des nouvelles par SMS d'une de mes cousines et qui m'inquiètent un peu, surtout concernant la santé de son père, un de mes deux derniers oncles encore en vie, et qui décline (pas lié au Covid_19 du moins pour le moment).
Soirée un peu moins cruellement courte que d'habitude, merci l'heure d'hiver et comme à l'habitude du dimanche soir je tente de limiter les dégâts de tout ce qui restait à faire (au moins la lessive).

Il y a un shitstorm sur Twitter dans les pays musulmans contre Président Macron a cause d'un touite en arabe publié sur son compte en fin d'après-midi, c'est très impressionnant. Mais je manque de connaissances culturelles pour comprendre pourquoi ce touite (qui en traduction automatique ressemble à une de ces déclarations creuses avec des grands mots, de la com sans réel contenu) est perçu comme une grave injure. Il doit y avoir une référence qui m'échappe ou une citation malvenue du Coran.

L'épidémie, ça y est, est hors de contrôle dans toute l'Europe, peu importe les frontières et les politiques qui furent menées. Je ne suis pas surprise, il était évident d'expérience d'autres épidémies (telles que la grippe espagnole ou la grippe de Hong Kong) que ça allait repartir de plus belle une fois le temps chaud terminé. Mais l'accélération de l'augmentation me surprend.

Le niveau me semble tel que je crois que quoi que nous fassions, nous sommes à présent directement en danger, que nous allons forcément être atteints par le virus. Et ce d'autant plus que nous sommes pour le moment obligés d'aller travailler. Reste à savoir quelle forme sur nous il aura. Le fait d'avoir peut-être été déjà atteints au printemps, outre qu'il n'est pas confirmé, ne semble pas être une protection suffisante.

Ensuite se posera la question économique. L'Europe dans son ensemble va sortir effondrée de la pandémie. Et l'extrême droite ramassera d'autant plus facilement la mise (déjà que c'était bien parti sans ça). À moins de la mise au point rapide d'un vaccin et qui serait distribué largement, les années à venir seront très difficiles. Pour presque tout le monde, pas seulement à titre individuel. Il ne sera pas simple d'être survivant. 

PS : La photo est un peu trompeuse, il pleuvinait ou faisait gris presque sans arrêt. Seulement voilà, en arrivant vers le Château de la Chasse, bref rayon de soleil.

Capture d’écran 2020-10-25 à 14.30.20
Capture d’écran 2020-10-25 à 14.30.20
Capture d’écran 2020-10-25 à 14.30.20 
(deux grandes parties marchées - ravito et vers la partie nord, l'entrée d'un chemin qui m'avait échappée -)

 
Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
43 316 264 cas (dont : 1 158 711 morts (230 487 morts aux USA, soit 695 morts / 1 M d'hab) et 31 891 750 guéris
France :  + 52 010 nouveaux cas et 116 morts 
Italie : + 21 273 nouveaux cas et 128 morts 
Belgique : + 17 709 nouveaux cas et 79 morts
 
Pour se remonter le moral : 
L'Auberge des blogueurs c'est fini, mais ça reste libre à lire.

Cahier du jour, déconfinement jour 140, couvre-feu jour 8 : Restare a casa

(sabato)
déconfinement officiel 1 jour 167

 

À la maison, sans en bouger

 

Une matinée relax, passée à échanger avec les unes et les autres sur Twitter, dont une jolie conversation à partir d'un touite de @krakamille qui s'interrogeait sur le mot bamboche, lire quelques threads intéressants dont celui-ci chez @photos_floues et recevoir la visite du beau chat un peu siamois, qui faisait clinguer les médailles accrochées à la fenêtre de la cuisine qu'il a fini par franchir. Au coup de la journée j'aurais ainsi appris que dans la plus grande partie de la France le tippex s'appelait blanco, et que l'éruption du Tambora à l'autre bout du monde avait en 1816 créé en Europe une année sans été. C'est seulement au soir en écrivant ici, que j'ai retrouvé le touite à l'origine de cette découverte (via @pmanouve et @felhagehistoire).


Avoir appris la triste nouvelle de la mort d'un de nos derniers très âgé voisins (du Covid_19 chopé à l'hôpital où il était pour autre chose) par des déménageurs qui embarquaient de ses meubles et auxquels le mari, qui aurait fait un gardien d'exception, a causé. Nous le connaissions de pas longtemps après notre arrivée, en 1991, quand il avait bizarrement reçu un courrier des impôts qui lui réclamaient des sous pour la cave qu'il nous louait. Ce qui était une absolue surprise pour nous aussi : notre propre cave nous suffisait amplement. Nous avions dû faire pour lui une sorte d'attestation sur l'honneur et ça s'était arrangé comme ça, en nous faisant plutôt marrer, car il avait le sens de l'humour. Et depuis, quand on se croisait et que ça n'était pas en partant au boulot ou quoi, on se causait un peu. Vieux monsieur aux cheveux blancs sur lequel les années semblaient avoir peu de prise, discret, sympathique et courtois. Je suis triste pour lui qu'il ait eu cette mort-là. Nous nous sommes aujourd'hui rendus compte qu'à part le fait qu'a priori il vivait seul, nous ignorions tout de sa vie familiale. C'est un des aspects terrible de cette épidémie que les gens passent ainsi à la trappe, ils disparaissent - on commence à se dire qu'on ne s'est pas croisés depuis longtemps - puis on apprend leur mort, plus tard : en temps normal nous aurions su, serions allé à ses obsèques, aurions ainsi pris congé et pu témoigner de notre respect. Là, non. La nouvelle du décès nous parvient par petit concours de circonstances et de toutes façons c'est déjà trop tard. 

Puis chiller devant l'avant dernière étape du Giro 2020 et m'endormir longtemps longtemps. 
Une fin de journée toujours à la maison avec le joueur de pétanque qui est rentré à une heure raisonnable de la pétanque #RestareACasa  

Nos voisins de palier se sont fait voler leur poussette sur le palier ; ils pensaient que les déménageurs l'avaient embarquée. L'Homme et moi sommes persuadés de ne l'avoir déjà pas vue hier soir (et pour lui, même avant). Pour ma part j'avais remarqué l'avant veille, la clef de la cour sur la porte de la cour et par ailleurs la veille (ou déjà l'avant-veille ?) beaucoup moins de vélos dans la cour. En bonne Bécassine Béate j'ai pensé quelque chose comme Finalement, les gens sont pas mal partis en vacances. Mais peut-être y a-t-il eu un cambriolage général. Espérons que non.

Cette année 2020 n'est décidément pas comme les autres : courrier des impôts qui nous annonce notre exonération de la taxe d'habitation. C'était une promesse de campagne du candidat Macron qui a été tenue alors que pour une fois il y aurait vraiment eu une bonne raison, la pandémie, de ne pas le faire. Nous allons rester prudents dans l'immédiat : même une fois la pandémie partie, la crise économique risque de nous frapper fort et nos âges nous gêner pour retrouver un emploi, mais si nous survivons et que tout va bien, j'essaierai de faire bonne usage de cet argent restitué.

Je devais ranger, rechercher un objet égaré, mais j'ai surtout dormi, donc, et seulement sorti une lessive (un peu longue à étendre, du blanc).

Je regardais un extrait de quelque chose d'avant l'épidémie, gens joyeusement entassés et me suis demandée si l'on parlerait plus tard d'après Covid / avant Covid comme on disait quand j'étais petite après guerre / avant guerre. 

En fin de journée ou plutôt lorsque je regardais le Giro, je suis tombée sur une pépite des Beatles, un play-back surréaliste avec Ringo Star qui s'ennuie et me suis enfin remise à lire The Beatles Tune In (abandonné à cause de la fatigue d'après-boulot les jours de boulot), meilleure thérapie anti-démoralisation pandémique.

 
Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
42 766 185 cas (dont : 1 152 635 morts (229 727 morts aux USA, soit 693 morts / 1 M d'hab) et 31 570 113 guéris
France :  + 45 422 nouveaux cas et 137 morts 
Italie : + 19 644 nouveaux cas et 151 morts 
Belgique : + 17 568 nouveaux cas et 70 morts
 
Pour se remonter le moral : 
L'Auberge des blogueurs c'est fini, mais ça reste libre à lire.

Cahier du jour, déconfinement jour 139, couvre-feu jour 7 : Will I survive ?

(venerdi)
déconfinement officiel 1 jour 166
 
Partir au boulot à vélo 
Une journée de boulot encore très chargée, mais l'équipe tient bon ; déjeuné de 14h à 15h d'un plat du Thaï Box, en bas de chez Doisneau (il faisait plutôt chaud)

20201023_210315 20201023_210315 20201023_210315
 Un retour #Vélotaf qui était un régal de beauté de Paris assez désert la nuit. En fait dans l'heure qui précède le couvre-feu, la plupart des gens est déjà rentrée et la circulation est très fluide, du moins par les rues que je traverse. Comme Paris est belle sans le tourisme de masse, et avec beaucoup moins de monde, d'une façon générale.
Une arrivée à couvre-feu moins le quart, notre fille déjà dans sa chambre ; les jeunes sans doute en week-end.
Une soirée trop courte, toujours trop courte ; infos italiennes. Que ce soit ici ou là, la question du lockdown revient sur le tapis.

J'ai parcouru cette semaine 124,68 km à vélo aux déclenchements plus ou moins tardifs de GPS près.
 
Nous avons reçu les médailles des 20 km de Paris connectés. Drôle de mélange entre tristesse et fierté. Elles sont particulièrement  soignées.  Si  nous  survivons  ça  pourra  devenir  un  beau  souvenir  d'une  sombre  période.

Will I survive ? 
On sent l'épidémie se rapprocher. Des cas proches, sans pour l'instant que nous soyons cas contacts, seulement clairement, ça rôde au boulot. 
Je n'ai pas peur. Seulement j'ai encore tant de choses à faire en ce monde, tout ce que j'ai en cours de chantiers perso, j'aimerais durer. Aller en triathlon au max de mes capacités. J'en suis loin.
 
Fullsizeoutput_1bd6
 
Capture d’écran 2020-10-23 à 21.44.44
Capture d’écran 2020-10-23 à 21.44.44
 
Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
42 453 872 cas (dont : 1 148 638 morts (229 235 morts aux USA, soit 691 morts / 1 M d'hab) et 31 412 034 guéris
France :  +42 032 nouveaux cas et 298 morts 
Italie : + 19 143 nouveaux cas et 91 morts 
Belgique : + 16 746 nouveaux cas et 49 morts
 
Pour se remonter le moral : 
L'Auberge des blogueurs c'est fini, mais ça reste libre à lire.
 
Capture d’écran 2020-10-23 à 23.43.22

Cahier du jour : déconfinement jour 136 , couvre-feu jour 4 : des difficultés de circulation et un bon fartlek