Previous month:
8 juin 2020 - 14 juin 2020
Next month:
22 juin 2020 - 28 juin 2020

15 billets

Chroniques du déconfinement jour 15 : courir en forêt, et constater la baisse de niveau

Déconfinement officiel 1 jour 42

Capture d’écran 2020-06-21 à 13.20.10

 

 

Rachid l'Instit a eu pour ses élèves une excellente idée - j'apprécie les profs motivé·e·s parce que de m'en être jusque là à peu près sortie dans la vie je le dois beaucoup à certain·e·s d'entre elleux qui se donnaient un mal fou pour permettre aux mômes motivé·e·s de ne pas rester enfermé·e·s à l'âge adulte dans des vies étriquées - : un petit document à remplir pour exprimer comment ça s'est passé, le confinement, l'épidémie, tout ça.

De notre côté un sunday morning run en forêt. Comme la veille lors de notre balade à vélo en bords de Seine, un monde fou à courir ou pédaler. Tout semble se passer comme si les gens tentaient de se rattraper en activités d'extérieur, du fait d'avoir été confinés. 

Le hic c'est que toute cette foule, dont nous sommes, croyant naïvement en partant que nous ne serons pas tant, risque de contribuer au reconfinement suivant. 
C'était encore pire pour les rassemblements (en Belgique, entre autre place Flagey à Bruxelles et à Paris presque partout, pour la fête de la musique), sans compter que la Normandie est devenue zone rouge même si elle n'est pas déclarée comme telle pour l'instant, clusters vers Rouen 

Si j'avais des vacances à prendre, je serais bien embêtée pour prévoir quoi que ce soit. 

Nous avons fait un tour réduit, par rapport à notre habitude en forêt de Montmorency qui est plutôt de 14 km. Mais JF a voulu couper par la tourbière, chemin pierreux peu praticable (route des fonds). Il a encore trouvé moyen de demander son chemin à des gens alors que je savais où nous étions - il demande avant de me demander, simplement parce qu'il se sent perdu cet idiot, il suppose aussitôt que je le suis aussi -.  Malgré le peu de kilomètres et le rythme assez bas, la fatigue était relativement forte. Et pourtant durant le confinement nous avons pratiqué gymnastique régulière et course à pied (même si limitée). Mais voilà, même si les muscles ont été maintenus, les os et les articulations n'ont plus l'habitude d'un effort dehors prolongé, quelque chose de cet ordre.

Je passe l'après-midi à récupérer du matin (et de la semaine) et à lire et écrire. Ça passe trop vite, le temps personnel.
L'Homme est à son club et notre fille tente une sortie dont elle rentre catastrophée par l'absence de conscience épidémique des gens. Une partie des gens s'en fout à présent. Une autre partie, comme nous pour le sport ou elle qui souhaitait retrouver des ami·e·s, ne s'attend pas à être si nombreux là où nous nous trouvons. Plus ou moins consciemment nous nous référons à la fréquentation par exemple des mêmes lieux à la même saison l'an passé. Or s'il y a moins de touristes, c'est d'ailleurs frappant, il y a comme une frénésie générale de sorties à l'extérieur qui fausse cette estimation que l'on se faisait et qui semblait aller avec un risque raisonnable.

Et en attendant il faut continuer à aller au boulot. Pas le choix. 
Par chance à mon taf, les gens sont respectueux et raisonnables, mais y aller implique un risque dans la rue, lors des trajets, au moment des repas etc.

Entre ces nouvelles sombres de l'extérieur, et le fait de voir fondre mon temps, le sunday evening five o'clock blues que j'avais pu tenir à distance pendant onze ans car mon dimanche était plutôt le lundi, et qu'un blues du lundi, qui n'était pas partagé par les autres membres de la famille était de facto moins costaud, est revenu plus fort que jamais. Heureusement deux amis en venant me causer par messagerie interposée me l'ont un peu apaisé.

Messages, travail pour la maison (rangements etc.), à peine deux semaines de reprise de travail et déconfinement et me voilà à nouveau en retard dans tout ce que je fais. C'était quelque chose de formidable pour moi, lors du confinement : cesser d'être en retard dans les tâches que j'avais à accomplir, pouvoir enchaîner à mon rythme, sans pression extérieure et accepter ma fatigue. C'est déjà reparti de cavaler après des délais.

Je suis tombée sur cette video de Rick Beato et j'ai apprécié (mais hélas le week-end s'achève alors je n'aurais pas le temps d'aller en regarder d'autres)

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
9 007 724 cas (dont : 468 761 morts (122 211 morts aux USA) et 4 788 707 guéris)

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Les raccourcis clavier sous Mac

 

    Dans mon nouveau travail, comme c'est d'ailleurs le cas généralement en librairies, les ordinateurs sont des PC. Jusqu'à présent en boutique, je m'en étais parfaitement débrouillée, prenant le temps de passer par les menus existants lorsque je n'avais pas mémorisé un raccourci qui ne correspondait pas à ceux que j'utilisais sous Mac à la maison. 
À présent il va falloir que je sois capable d'aller vite. Et que donc je mémorise de nouvelles attributions pour les touches similaires que j'utilise par ailleurs autrement.

Alors avant que d'oublier les raccourcis et autres spécificités sous Mac, je me les liste ici afin d'être capable d'y revenir lorsque je me mélangerai les crayons entre les deux systèmes, lesquels ont des points communs mais d'autres différents ; un peu comme en anglais les "faux-amis".

Voici donc un extrait de ce document édité par le support technique Mac

*                                            *                                            *

Pour utiliser un raccourci clavier, appuyez longuement sur une ou plusieurs touches de modification, puis sur la dernière touche du raccourci. Par exemple, pour utiliser Commande + C (copier), maintenez la touche Commande enfoncée, appuyez ensuite sur la touche C, puis relâchez les deux touches. Dans les menus et sur le clavier des ordinateurs Mac, les touches, notamment les touches de modification, sont souvent représentées par des symboles :

  • Commande (ou Cmd) ⌘
  • Maj ⇧
  • Option (ou Alt) ⌥
  • Contrôle (ou Ctrl) ⌃
  • Verrouillage majuscule ⇪
  • Fn


Sur un clavier conçu pour un PC Windows, la touche Alt remplit le même rôle que la touche Option et la touche Windows fonctionne comme la touche Commande.

Certaines touches sur certains claviers Apple comportent des symboles et des fonctions spéciales, comme le réglage de la luminosité de l’écran , la luminosité du clavier , Mission Control et plus encore. Si ces fonctions ne sont pas disponibles sur votre clavier, il se peut que vous puissiez en reproduire certaines en créant vos propres raccourcis clavier. Pour utiliser ces touches comme F1, F2, F3 ou d’autres touches de fonction standard, combinez-les avec la touche Fn.

Couper, copier, coller et autres raccourcis courants

  • Commande + X : couper l’élément sélectionné et le copier dans le presse-papiers.
  • Commande + C : copier l’élément sélectionné dans le presse-papiers. Ce raccourci peut également être utilisé avec les fichiers du Finder.
  • Commande + V : coller le contenu du presse-papiers dans le document ou l’app en cours. Ce raccourci peut également être utilisé avec les fichiers du Finder.
  • Commande + Z : annuler la commande précédente. Vous pouvez ensuite appuyer sur Maj + Commande + Z pour rétablir la commande venant d’être annulée. Certaines apps permettent de réaliser plusieurs opérations de ce type (Annuler/Rétablir) à la suite.
  • Commande + A : sélectionner tous les éléments.
  • Commande + F : rechercher des éléments dans un document ou ouvrir une fenêtre Rechercher.
  • Commande + G : trouver à nouveau, autrement dit trouver la prochaine occurrence de l’élément précédemment trouvé. Pour trouver l’occurrence précédente, appuyez sur Maj + Commande + G.
  • Commande + H : masquer les fenêtres de l’app ouverte au premier plan. Pour masquer les fenêtres de toutes les apps ouvertes, hormis celles de l’app au premier plan, appuyez sur Commande + Option + H.
  • Commande + M : minimiser, autrement dit placer la fenêtre active dans le Dock. Pour minimiser toutes les fenêtres de l’app ouverte au premier plan, appuyez sur Commande + Option + M.
  • Commande + O : ouvrir l’élément sélectionné ou afficher une boîte de dialogue permettant de choisir un fichier à ouvrir.
  • Commande + P : imprimer le document actif.
  • Commande + S : enregistrer le document actif.
  • Commande + T : ouvrir un nouvel onglet.
  • Commande + W : fermer la fenêtre ouverte au premier plan. Pour fermer toutes les fenêtres de l’app, appuyez sur Option + Commande + W.
  • Option + Commande + Échap : forcer la fermeture d’une app.
  • Commande + Barre d’espace : afficher ou masquer le champ de recherche Spotlight. Pour lancer une recherche Spotlight depuis une fenêtre du Finder, appuyez sur Commande + Option + Barre d’espace. Si vous écrivez en différentes langues à l’aide de plusieurs sources de saisie, ces raccourcis vous permettent de basculer d’une source à l’autre plutôt que d’afficher Spotlight. Découvrez comment modifier un raccourci clavier présentant un conflit.
  • Contrôle + Commande + Barre d’espace : afficher le Visualiseur de caractères, à partir duquel vous pouvez choisir des émoticônes et autres symboles.
  • Contrôle + Commande + F : utiliser l’app en plein écran, si pris en charge par l’app.
  • Barre d’espace : utiliser Coup d’œil pour prévisualiser l’élément sélectionné.
  • Commande + Tab : passer à l’app ouverte suivante la plus récemment utilisée. 
  • Maj + Commande + 5 : effectuer une capture d’écran ou procéder à l’enregistrement de l’écran sous macOS Mojave ou version ultérieure. Vous pouvez également appuyer sur les touches Maj + Commande + 3 ou Maj + Commande + 4 pour réaliser des captures d’écran. Obtenez des informations supplémentaires sur les captures d’écran.
  • Maj + Commande + N : créer un nouveau dossier dans le Finder.
  • Commande + Virgule (,) : ouvrir les préférences de l’app active.

Mise en veille, fermeture de session et arrêt de l’ordinateur

Vous pouvez avoir besoin d’appuyer et de garder les touches de certains de ces raccourcis enfoncées un peu plus longtemps que pour les autres. Cela vous évite de les utiliser involontairement.

  • Bouton d’alimentation : appuyer pour allumer votre Mac ou le sortir du mode veille. Appuyez et maintenez la pression pendant 1,5 seconde pour mettre votre Mac en mode veille.* Maintenez la pression pour forcer votre Mac à s’éteindre.
  • Option + Commande + Bouton d’alimentation* ou Option + Commande + Touche d’éjection  : mettre votre Mac en veille.
  • Contrôle + Maj + Bouton d’alimentation* ou Contrôle + Maj + Touche d’éjection  : mettre vos écrans en veille.
  • Contrôle + Bouton d’alimentation* ou Contrôle + Touche d’éjection  : afficher une boîte de dialogue vous demandant si vous souhaitez redémarrer, mettre en veille ou éteindre l’ordinateur.
  • Contrôle + Commande + Bouton d’alimentation* : forcer le redémarrage de votre Mac, sans être invité à enregistrer les documents ouverts et non enregistrés.
  • Contrôle + Commande + Touche d’éjection  : quitter toutes les apps, puis redémarrer votre Mac. Si des modifications ont été apportées aux documents ouverts, vous serez invité à les enregistrer.
  • Contrôle + Option + Commande + Bouton d’alimentation* ou Contrôle + Option + Commande + Touche d’éjection  : quitter toutes les apps, puis éteindre votre Mac. Si des modifications ont été apportées aux documents ouverts, vous serez invité à les enregistrer.
  • Contrôle + Commande + Q : verrouiller immédiatement l’écran.
  • Maj + Commande + Q : se déconnecter de votre compte utilisateur macOS. Vous serez invité à confirmer. Pour vous déconnecter immédiatement sans confirmer, appuyez sur Option + Maj + Commande + Q.

* Ne s’applique pas au capteur Touch ID.

Raccourcis système et du Finder

  • Commande + D : dupliquer les fichiers sélectionnés.
  • Commande + E : éjecter le disque ou le volume sélectionné.
  • Commande + F : lancer une recherche Spotlight dans la fenêtre du Finder.
  • Commande + I : afficher la fenêtre Lire les informations pour un fichier sélectionné.
  • Commande + R : (1) afficher le fichier d’origine d’un alias sélectionné dans le Finder ; (2) actualiser ou recharger la page dans certaines apps telles que Calendrier ou Safari ; (3) vérifier à nouveau les mises à jour disponibles dans les préférences de Mise à jour logicielle.
  • Maj + Commande + C : ouvrir la fenêtre Ordinateur.
  • Maj + Commande + D : ouvrir le dossier Bureau.
  • Maj + Commande + F : ouvrir la fenêtre Récents, qui affiche tous les fichiers que vous avez consultés ou modifiés récemment.
  • Maj + Commande + G : ouvrir une fenêtre Aller au dossier.
  • Maj + Commande + H : ouvrir le dossier de départ du compte d’utilisateur macOS actuellement connecté.
  • Maj + Commande + I : ouvrir iCloud Drive.
  • Maj + Commande + K : ouvrir la fenêtre Réseau.
  • Option + Commande + L : ouvrir le dossier Téléchargements.
  • Maj + Commande + N : créer un dossier.
  • Maj + Commande + O : ouvrir le dossier Documents.
  • Maj + Commande + P : afficher ou masquer la sous-fenêtre de prévisualisation dans les fenêtres du Finder.
  • Maj + Commande + R : ouvrir la fenêtre AirDrop.
  • Maj + Commande + T : afficher ou masquer la barre d’onglets dans les fenêtres du Finder. 
  • Contrôle + Maj + Commande + T : ajouter au Dock un élément sélectionné dans le Finder (OS X Mavericks ou version ultérieure).
  • Maj + Commande + U : ouvrir le dossier Utilitaires.
  • Option + Commande + D : afficher ou masquer le Dock. 
  • Contrôle + Commande + T : ajouter l’élément sélectionné à la barre latérale (OS X Mavericks ou version ultérieure).
  • Option + Commande + P : afficher ou masquer la barre de chemin d’accès des fenêtres du Finder.
  • Option + Commande + S : afficher ou masquer la barre latérale des fenêtres du Finder.
  • Commande + Slash (/) : afficher ou masquer la barre d’état des fenêtres du Finder.
  • Commande + J : afficher les options d’affichage.
  • Commande + K : ouvrir la fenêtre Se connecter au serveur.
  • Commande + L : créer un alias de l’élément sélectionné.
  • Commande + N : ouvrir une nouvelle fenêtre dans le Finder.
  • Option + Commande + N : créer un nouveau dossier intelligent.
  • Commande + T : afficher ou masquer la barre d’onglets lorsqu’un seul onglet est ouvert dans la fenêtre de Finder active.
  • Option + Commande + T : afficher ou masquer la barre d’outils lorsqu’un seul onglet est ouvert dans la fenêtre de Finder active.
  • Option + Commande + V : déplacer les fichiers enregistrés dans le presse-papiers de leur emplacement d’origine vers l’emplacement actuel.
  • Commande + Y : utiliser Coup d’œil pour avoir un aperçu des fichiers sélectionnés.
  • Option + Commande + Y : afficher sous forme de diaporama Coup d’œil un aperçu des fichiers sélectionnés.
  • Commande + 1 : afficher les éléments de la fenêtre du Finder sous forme d’icônes.
  • Commande + 2 : afficher les éléments d’une fenêtre du Finder sous forme de liste.
  • Commande + 3 : afficher les éléments d’une fenêtre du Finder sous forme de colonnes. 
  • Commande + 4 : afficher les éléments d’une fenêtre du Finder sous forme de galerie.
  • Commande + Crochet gauche ([) : aller dans le dossier précédent.
  • Commande + Crochet droit (]) : aller dans le dossier suivant.
  • Commande + Flèche vers le haut : ouvrir le dossier dans lequel se trouve le dossier actuel.
  • Commande + Contrôle + Flèche vers le haut : ouvrir, dans une nouvelle fenêtre, le dossier dans lequel se trouve le dossier actuel.
  • Commande + Flèche vers le bas : ouvrir l’élément sélectionné.
  • Flèche vers la droite : ouvrir le dossier sélectionné. Ceci fonctionne uniquement dans la présentation par liste.
  • Flèche vers la gauche : fermer le dossier sélectionné. Ceci fonctionne uniquement dans la présentation par liste.
  • Commande + Supprimer : placer l’élément sélectionné dans la corbeille.
  • Maj + Commande + Supprimer : vider la corbeille.
  • Option + Maj + Commande + Supprimer : vider la corbeille sans afficher de boîte de dialogue de confirmation.
  • Commande + Augmenter la luminosité : activer ou désactiver le mode d’affichage cible.
  • Commande + Diminuer la luminosité : activer ou désactiver la recopie vidéo lorsque votre Mac est connecté à plusieurs écrans.
  • Option + Augmenter la luminosité : ouvrir les préférences Moniteurs (vous pouvez également utiliser le raccourci Option + Diminuer la luminosité).
  • Contrôle + Augmenter la luminosité ou Contrôle + Diminuer la luminosité : modifier la luminosité de votre écran externe, si pris en charge par votre écran.
  • Option + Maj + Augmenter la luminosité ou Option + Maj + Diminuer la luminosité : ajuster la luminosité de l’affichage par plus petites étapes. Ajoutez la touche Contrôle à ce raccourci pour effectuer le réglage sur votre écran externe, si pris en charge par votre écran.
  • Option + Mission Control : ouvrir les préférences de Mission Control.
  • Commande + Mission Control : afficher le Bureau. 
  • Contrôle + Flèche vers le bas : afficher toutes les fenêtres de l’app au premier plan.
  • Option + Augmenter le volume : ouvrir les préférences Son (vous pouvez également utiliser le raccourci Option + Diminuer le volume).
  • Option + Maj + Augmenter le volume ou Option + Maj + Diminuer le volume : ajuster le volume sonore par plus petites étapes.
  • Option + Augmenter la luminosité (Touche du clavier) : ouvrir les préférences Clavier. Vous pouvez également utiliser le raccourci Option + Diminuer la luminosité (Touche du clavier).
  • Option + Maj + Augmenter la luminosité (Touche du clavier) ou Option + Maj + Diminuer la luminosité (Touche du clavier) : ajuster la luminosité du clavier par plus petites étapes.
  • Option + Double-clic : ouvrir l’élément dans une nouvelle fenêtre, puis fermer la fenêtre d’origine.
  • Commande + Double-clic : ouvrir un dossier dans un onglet ou une fenêtre distincte.
  • Touche Commande lorsque vous faites glisser un élément vers un autre volume : déplacer l’élément déplacé sur l’autre volume au lieu de le copier. 
  • Touche Option lorsque vous faites glisser un élément : copier l’élément déplacé (l’icône du curseur change lors de ce processus).
  • Option + Commande en faisant glisser un élément : créer un alias pour l’élément déplacé (l’icône du curseur change lors de ce processus).
  • Option + Clic sur un triangle d’expansion : ouvrir tous les dossiers contenus dans le dossier sélectionné. Ceci fonctionne uniquement dans la présentation par liste.
  • Commande + Clic sur le titre de la fenêtre : afficher les dossiers contenus dans le dossier actuel.
  • Apprenez à utiliser Commande ou Maj pour sélectionner plusieurs éléments dans le Finder
  • Cliquez sur le menu Aller dans la barre de menus du Finder pour afficher les raccourcis permettant d’ouvrir de nombreux dossiers couramment utilisés, tels qu’Applications, Documents, Téléchargements, Utilitaires et iCloud Drive.

Raccourcis utilisables au sein de documents

Le comportement de ces raccourcis peut varier selon l’app que vous utilisez.

  • Commande + B : mettre en gras le texte sélectionné ou activer/désactiver l’écriture en gras. 
  • Commande + I : mettre en italique le texte sélectionné ou activer/désactiver l’écriture en italique.
  • Commande + K : ajouter un lien web.
  • Commande + U : souligner le texte sélectionné ou activer/désactiver le soulignement.
  • Commande + T : afficher ou masquer la fenêtre Polices.
  • Commande + D : sélectionner le dossier Bureau dans la boîte de dialogue Ouvrir ou Enregistrer.
  • Contrôle + Commande + D : afficher ou masquer la définition du mot sélectionné.
  • Maj + Commande + Deux-points (:) : afficher la fenêtre Orthographe et grammaire.
  • Commande + Point-virgule (;) : rechercher les mots mal orthographiés dans le document.
  • Option + Supprimer : supprimer le mot situé à gauche du point d’insertion.
  • Contrôle + H : supprimer le caractère situé à gauche du point d’insertion (vous pouvez également utiliser la touche Suppr).
  • Contrôle + D : supprimer le caractère situé à droite du point d’insertion (vous pouvez également utiliser les touches Fn + Suppr).
  • Fn + Suppr : supprimer le caractère situé à droite du curseur, sur les claviers ne disposant de la touche Suppression vers l’avant (vous pouvez également utiliser les touches Contrôle + D).
  • Contrôle + K : supprimer le texte qui se trouve entre le point d’insertion et la fin de la ligne ou du paragraphe.
  • Fn + Flèche vers le haut : page précédente, autrement dit faire défiler d’une page vers le haut. 
  • Fn + Flèche vers le bas : page suivante, autrement dit faire défiler d’une page vers le bas.
  • Fn + Flèche vers la gauche : début, autrement dit accéder au début d’un document.
  • Fn + Flèche vers la droite : fin, autrement dit accéder à la fin d’un document.
  • Commande + Flèche vers le haut : déplacer le point d’insertion vers le début du document.
  • Commande + Flèche vers le bas : déplacer le point d’insertion à la fin du document.
  • Commande + Flèche vers la gauche : déplacer le point d’insertion vers le début de la ligne actuelle.
  • Commande + Flèche vers la droite : déplacer le point d’insertion vers la fin de la ligne actuelle.
  • Option + Flèche vers la gauche : déplacer le point d’insertion vers le début du mot précédent.
  • Option + Flèche vers la droite : déplacer le point d’insertion vers la fin du mot suivant.
  • Maj + Commande + Flèche vers le haut : sélectionner le texte entre le point d’insertion et le début du document.
  • Maj + Commande + Flèche vers le bas : sélectionner le texte entre le point d’insertion et la fin du document.
  • Maj + Commande + Flèche vers la gauche : sélectionner le texte entre le point d’insertion et le début de la ligne actuelle.
  • Maj + Commande + Flèche vers la droite : sélectionner le texte entre le point d’insertion et la fin de la ligne actuelle.
  • Maj + Flèche vers le haut : étendre la sélection de texte à la ligne au-dessus, jusqu’au caractère le plus proche au niveau du même emplacement horizontal.
  • Maj + Flèche vers le bas : étendre la sélection de texte à la ligne en dessous, jusqu’au caractère le plus proche au niveau du même emplacement horizontal.
  • Maj + Flèche vers la gauche : étendre la sélection de texte d’un caractère vers la gauche.
  • Maj + Flèche vers la droite : étendre la sélection de texte d’un caractère vers la droite.
  • Option + Maj + Flèche vers le haut : étendre la sélection du texte au début du paragraphe actuel, puis au début du paragraphe suivant si vous utilisez une nouvelle fois cette combinaison de touches.
  • Option + Maj + Flèche vers le bas : étendre la sélection du texte à la fin du paragraphe actuel, puis à la fin du paragraphe suivant si vous utilisez une nouvelle fois cette combinaison de touches.
  • Option + Maj + Flèche vers la gauche : étendre la sélection du texte au début du mot sélectionné, puis au début du mot suivant si vous utilisez une nouvelle fois cette combinaison de touches.
  • Option + Maj + Flèche vers la droite : étendre la sélection du texte à la fin du mot actuel, puis à la fin du mot suivant si vous utilisez une nouvelle fois cette combinaison de touches.
  • Contrôle + A : se placer au début de la ligne ou du paragraphe.
  • Contrôle + E : se placer à la fin de la ligne ou du paragraphe.
  • Contrôle + F : avancer d’un caractère.
  • Contrôle + B : reculer d’un caractère.
  • Contrôle + L : centrer le curseur ou la sélection dans la zone visible.
  • Contrôle + P : monter d’une ligne.
  • Contrôle + N : descendre d’une ligne.
  • Contrôle + O : insérer une nouvelle ligne après le point d’insertion.
  • Contrôle + T : intervertir le caractère situé derrière le point d’insertion et celui situé devant.
  • Commande + Accolade gauche ({) : aligner à gauche.
  • Commande + Accolade droite (}) : aligner à droite.
  • Maj + Commande + Barre verticale (|) : aligner au centre.
  • Option + Commande + F : accéder au champ de recherche. 
  • Option + Commande + T : afficher ou masquer une barre d’outils dans l’app.
  • Option + Commande + C : copier le style, autrement dit enregistrer les réglages de formatage de l’élément sélectionné dans le presse-papiers.
  • Option + Commande + V : coller le style, autrement dit appliquer le style copié à l’élément sélectionné.
  • Option + Maj + Commande + V : coller et appliquer le style, autrement dit insérer un objet en appliquant à celui-ci le style du contenu environnant.
  • Option + Commande + I : afficher ou masquer la fenêtre de l’inspecteur.
  • Maj + Commande + P : format d’impression ; afficher la fenêtre permettant de définir les réglages applicables au document.
  • Maj + Commande + S : afficher la boîte de dialogue Enregistrer sous ou dupliquer le document actuel.
  • Maj + Commande + Signe moins (-) : réduire la taille de l’élément sélectionné.
  • Maj + Commande + Signe plus (+) : augmenter la taille de l’élément sélectionné. Le raccourci Commande + Égal (=) remplit la même fonction.
  • Maj + Commande + Point d’interrogation (?) : ouvrir le menu Aide.
 

Chroniques du déconfinement jour 14 : Ça alors c'est l'été !

Déconfinement officiel 1 jour 41

Capture d’écran 2020-06-20 à 16.49.03

 

C'était au moment des petites écritures quotidiennes je m'apprêtais à cocher la case "printemps" et puis j'ai eu un doute, vérifié, et oh ça alors, c'était l'été, déjà l'été.

J'en suis restée sidérée. 

C'est très curieux : alors que jamais je n'ai pu savourer le printemps et l'observer à l'œuvre au point que j'ai pu le faire cette année, du fait d'avoir repris le cours de ma vie professionnelle et parisienne presque comme avant, avec un redémarrage à zéro côté pro, j'ai l'impression que le printemps ne fait que commencer, comme si l'on était en avril ou mai. J'ai l'impression d'être passée directement de mi mars à l'été. Et que le confinement, lui, avait eu lieu dans un espace-temps tout autre, une autre vie, sur une planète pas pareille. 

Je bosse sur l'Auberge des blogueurs, notamment sur les questions de localisation. Il ne faut pas que je prenne du retard dès le début. 

Tout ce samedi me semble étrange, ou peut-être tout, tout court depuis la fin de notre confinement. Débuter un nouveau boulot au moment même d'une période après une forte coupure, comme dans nos vies nous n'en avions jamais eues accroît la sensation d'irréalité. Est-ce vraiment ma vie ? N'est-ce pas l'un de ces rêves ou tout ressemble sans ressembler tout à fait ?
C'est un de ces jours où ressurgissent des éléments de mon passé (Balbeb en l'occurrence) comme si mon cerveau cherchait un point d'ancrage face à un présent flottant. 
Le Fiston me manque. Plaisanter avec lui me ferait du bien.

On nous dit que le virus circule mais que les foyers épidémiques sont contrôlés

J'effectue quelques recherches de cadeaux et des révisions.

Un article que je lis propose d'agir contre la réintoxication du monde. C'est tellement ce à quoi on assiste.

La soirée passe trop vite, je m'endors d'un seul coup.

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
- cas (dont : - morts (- morts aux USA) et - guéris) ⇐ endormie directement, pas eu le temps de mettre à jour

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

 

Chroniques du déconfinement jour 13 : des retrouvailles qui m'ont fait plaisir

Déconfinement officiel 1 jour 40

 

Capture d’écran 2020-06-19 à 21.14.46 Capture d’écran 2020-06-19 à 21.14.46

Vélotaf avec le VTT jaune, dont la remise en état me déçoit un brin, mais qui a cessé d'avoir la roue arrière avec du jeu. Je le confierais hors période de rush à un atelier ami, lequel n'a pas de place en ce moment.

Je m'accorde enfin la rue de Rivoli offerte aux vélos. Ça fait rêver, on aimerait toute la ville ainsi et les véhicules à moteurs uniquement lorsqu'ils sont indispensables. 

Le hic c'est qu'ensuite le parcours le plus direct n'est vraiment pas vélo-friendly : remonter Saint-Michel en jouant avec les bus au chat et à la souris ; passer par plusieurs carrefours bien costauds, où la piste cyclable s'efface ou bien prend un tour si bizarre et impraticable qu'il semble plus sage de rester parmi les voitures. 

Il faudra que je trouve une suite possible à ce bout merveilleux.

Retour par le Bois de Boulogne, en affinant. L'idée est de trouver un itinéraire qui survivra aux premières nuits longues. Les petits chemins marrants à faire à la saison ne le seront à la rentrée plus guère.

Chouette journée de boulot en formation auprès de mon collègue Romain. J'aime bien la partie "sites" et ai assisté à une réunion fort intéressante en terme d'étape nécessaire pour transformer les demande de clients en points de développements concrets. J'ai beaucoup appris.

Le déjeuner collectif du midi a été pour moi l'occasion de retrouver quelqu'un avec qui j'avais taffé en tant que libraire volante et même si nous n'avons rien pu nous dire de personnel, j'étais si heureuse de la retrouver ainsi, et en plus heureuse dans son nouveau poste et avec un employeur hyper respectueux, payant les heures supplémentaires, accordant d'emblée toutes les absences nécessaires pour un deuil, bref, le rêve (1).

Toujours aussi étrange pour moi de sortir du taf en me sentant physiquement si légère. J'avais vraiment intégré le mal de jambes, genoux douloureux de fin de journée comme un état normal. Là, je suis super heureuse de retrouver mon biclou pour ENFIN bouger un peu.

Notre fille sortait mais n'est pas rentrée si tard même si elle ne s'est pas attardée. Nous étions donc les deux petits vieux - en pratique, rentrant chacun vers 20h30 nous avons dîné en même temps puis vaqué chacun à notre "restant à faire" de la semaine, moi l'écriture, les messages à répondre ..., lui ses obligations de président de club sportif. Et soudain il est fort tard.

Mini LT des infos italiennes. L'épidémie avait la veille connu une remontée mais est à nouveau à la baisse (ouf !). Et l'événement du jour ne concernait pas le #Covid_19 mais Alex Zanardi, un ancien champion de sport automobile reconverti en handisport après un accident qui avait failli lui coûter la vie en 2001 et qui venait, alors qu'il participait en handibike à un événement sportif, d'avoir eu un grave accident de la circulation.  

 

(1) C'était pour moi le cas au Connétable ; mais c'était moi qui ne voulait pas m'absenter sachant que si je ne venais pas c'était Leslie qui devait s'y coller. Alors je mettais un point d'honneur à m'absenter le moins possible. Dans la librairie dont je parle ils sont trois à l'effectif, si j'ai bien compris, donc si une personne a un lourd souci familial le boulot se répartit sur deux. 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
8 746 703 cas (dont : 461 778 morts (121 402 morts aux USA) et 4 619 651 guéris)

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 12 : un vélo récupéré, un projet reporté

Déconfinement officiel 1 jour 39

Journée principalement consacrée au travail, toujours en doublon avec une collègue. J'apprends.

Un trajet en RER + métro ligne 4 (finalement pas mal, avec le RER C de 8h15), l'autre en métro (ligne 4 + ligne 3) pour aller à Victor Cycles récupérer le VTT jaune. Déception : ils ont fait le strict minimum et pas même regonflé les pneus. Ça met un doute sur la réalité des révisions et réglages. 
J'avais fait un peu d'exploration le midi (le parc Crédit Agricole, et où était l'orange bleue) et vu la police de Montrouge partir en courant sur une intervention ("prends la caisse ! prends la caisse !)

Soirée cool à la maison quoiqu'un peu triste (le petit projet lié à Arras a échoué, coup de fil reçu dans la matinée) et tout de suite, il est déjà tard, à peine le temps d'écrire ici et juste avant d'effectuer un petit LT de nouvelles d'Italie

L'épidémie reprend du poil de la bête. Ça n'est pour l'instant pas dans des proportions inquiétantes, mais quand je vois tant de gens faire comme si c'était derrière, enlever le masque dès qu'ils le peuvent, se rassembler, youpi, c'est autorisé, je suis inquiète, sourdement inquiète, pour la suite. 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
8 552 729 cas (dont : 455 192 morts (120 542 morts aux USA) et 4 501 547 guéris)

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 11 : journée bien bossée

Déconfinement officiel 1 jour 38

 

Grosse belle journée intense de travail (toujours en formation) et du bon vélotaf (je poursuis mes expérimentations de recherches de trajets agréables et surs sans être trop rallongeants). En soirée je trouve la force de commencer à préparer mon retour à la radio, tandis que le club de triathlon annonce la reprise relative des entraînements (sans la natation, ça perd de son charme).

Pas évident de combiner nouvel emploi dans un nouveau métier dans un contexte de tentative générale de retour à la normale après un pic épidémique sachant que la suite reste très incertaine (remontée de cas en Italie, en Chine, États-Unis toujours en pleine montée, Brésil, Inde ...). Qui sait, nous allons peut-être devoir d'ici un mois et demi nous reconfiner.

La période de confinement a des conséquences inattendues en milieu professionnel : des dispositions automatiques de ménages informatiques, prévus pour ôter certains éléments s'ils sont inactifs pendant plus d'un mois, ont fait des nettoyages intempestifs, car le mois d'inactivité était soudain devenu la norme ; ou : des gobelets appelés à être recyclés n'ont pas été prélevés. Au coup par coup, à la marge, on déniche ainsi des petites bizarreries. 

Je redécouvre le plaisir qu'il y a à déjeuner avec des collègues le midi, c'est assez rare en librairie où en général on se relaie, et particulièrement sympa d'être, dès l'arrivée, associée. L'une des conversations me fait prendre à nouveau conscience d'à quel point l'épidémie en cours est perçue différemment selon que l'on a été directement concerné·e·s, soi-même ou par proches interposés et de quelle façon. Nous étions cinq à table et une personne ne connaissait personne qui avait été malade. Elle était la seule. La plupart d'entre nous connaît au moins une personne qui a été malade sévèrement, pas forcément hospitalisée mais mal mal mal avec des hauts et des bas pendant au moins un mois.
Et très peu de malades parmi celles et ceux qui présentaient cette forme bien plus forte qu'une simple grippe mais ne nécessitant pas une hospitalisation ont été testées. Ce qui fait que les statistiques de l'épidémie en France sont sans doute bien minorées du point de vue du nombre de cas. 
Ce qui est intéressant c'est l'échange : qui a connu plusieurs malades est épaté qu'ils restât des personnes qui n'ont pas du tout été touchées ni de près ni de loin ; et à l'inverse qui n'a pas été concerné a toutes raisons de croire que ce grand branle-bas de combat était bien un peu exagéré. 
On se pose des questions : pouvons-nous trinquer ?
La gamme de façons d'avoir vécu le confinement est extrêmement variée, ç'en est impressionnant. Ça va de la parenthèse dorée à une forme d'emprisonnement qui mettait en péril (presque plus que le péril d'origine). 

Suivi un des TG de Rai News 24. Lucia Azzolina, la ministre italienne de l'éducation m'a émue. C'est probablement beaucoup de communication, il n'empêche qu'elle donne réellement le sentiment qu'elle se préoccupe du sort des élèves, des professeurs, des gens qui bossent dans les établissements scolaires. 

Les entreprises soucieuses de la santé de leurs salariés et qui en ont les moyens, ne se précipitent guère pour déconfiner. On dirait qu'en France les décideurs ne font plus du tout confiance au président ni à son gouvernement. 

Mon impression, vue de là où je vis, est que la plupart des gens prennent sagement leur mal en patience et restent assez prudents. Avec des bouffées ça et là d'imprudence. Comme de petits défis. 

PS en note à moi-même, afin plus tard de pouvoir dater : les travaux de réfection à la maison, ont commencé dans la cage d'escalier

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
8 381 676 cas (dont : 450 188 morts (119 908 morts aux USA) et 4 376 564 guéris)

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 10 : En transports c'est plus long

Déconfinement officiel 1 jour 37

 

Il pleuvinait au matin, c'était menaçant en tout cas alors j'ai opté pour les transports en commun : lignes L + 14 + 4 avec de bonnes correspondances. Il m'a fallu 1h05 c'est à dire davantage qu'à vélo avec le chemin direct. J'étais un peu surprise, ma jauge d'aller plus vite qu'en transports était jusqu'alors de 10 km pas 12 (d'autant plus que je respecte les feux rouges). Il n'en sera pas de même lorsque la ligne 14 arrivera jusqu'à la porte de Clichy.

Journée intense, formation le matin avec quelqu'un que j'étais heureuse de retrouver et suivre quelqu'un en doublon l'après-midi, qui avait hélas des cas peu pédagogiques à se mettre sous la dent, mais j'ai eu le sentiment comme elle expliquait fort bien, d'avancer quand même. 
Rapide déjeuner sur l'herbe le midi, presque en bas de chez mes amis. Repas japonais francisé, une formule déjeuner. Le hic de ne disposer que d'une heure est que pour peu que l'on attende un peu d'être servi·e·s, on n'a guère de temps restant.

Drôle de période bizarre, on n'est vraiment pas certain·e·s d'être sorti·e·s de cette épidémie.

Alors que j'entamais les démarches pour résilier ma précédente mutuelle, puisque le contrat de travail en comporte désormais une, je me suis aperçue que je n'ai vu aucun médecin depuis bientôt un an. Effet de surmenage (quand j'étais en maison de la presse, puis en soutien de Noël à Les mots et les choses), de zéro temps personnel dispo, auquel a immédiatement succédé la pandémie ; combinés avec la chance de n'avoir pas été malade ou pas vraiment, et le tour est joué. C'est une fausse bonne nouvelle : à mon âge j'aurais dû faire différents examens de surveillance, de prévention. Ça n'est pas sans risque de laisser les contrôles de côté. 
Et à présent on verra à la fin de ma période d'essai si toutefois l'épidémie n'est pas repartie à la hausse d'ici là.

Car les nouvelles ne sont pas bonnes, ça repart en Chine et l'Inde est en pleine tourmente (plus de 2000 morts aujourd'hui). Aux USA les déconfinements par états ont lieu bien trop tôt. Un article relayé par Abie indiquait que la Floride a déconfiné alors que d'un point de vue épidémique elle en est à l'équivalent de la France à fin mars. 
Ça n'est pas le moment de faire comme si de rien n'était, comme si tout ça était derrière nous. Grosses incertitudes, en réalité.

Aux TG italien que je regarde rapidement vers 22h sans LT car j'ai entrepris en même temps de me mettre enfin à jour de démarches administratives qui traînaient (dont les Impôts, ça commençait à ne plus aller), il était surtout question de l'Italie même, avec une sage prudence de rigueur, mais l'accent était mis clairement sur le redémarrage de l'économie et le fait de parler un peu d'autres choses. 

Je retrouve peu à peu une vie sociale mais outre le fait que je m'efforce de me ménager pour être bien en forme toute la journée à mon nouveau travail, je reste très circonspecte quant aux différentes activités potentiellement risquées très trop vite trop rassemblés trop prêts. Et quand bien même mes ami·e·s me manquent. Quant au port du masque je suis nettement dans la ligne de conduite que défend Martin Winckler. Parfois dans la rue je l'enlève cependant, lorsqu'il n'y a pas grand monde : pure fatigue de le porter au travail en continu.

La discipline dans les transports en commun me surprend agréablement : tout le monde observe l'obligation et les sièges vides à laisser entre chaque personne sont respectés autant que possible.
J'effectue mon retour en expérimentant de prendre le RER B à Laplace, ai de la chance d'en avoir un rapidement puis de ne pas trop attendre à Saint-Michel pour le C (alors que le suivant était à 35 mn de celui que j'ai eu). C'est un trajet reposant, peu de monde, un seul changement, c'est très calme, j'ai lu mes mails et des infos sur Twitter. Seulement point de vue durée pas très favorable : 1h20 à 1h25 porte à porte. 

Ce qui est remarquable sur les deux journées où j'ai pris les transports en commun c'est l'agréable absence de personnes faisant la manche. Je me demande pour autant ce que deviennent, parmi elles, celles pour qui c'était vital de parvenir à gagner de l'argent comme ça. Elles ne doivent pas avoir totalement disparu. Et leurs revenus incertains se sont tassés. Alors comment survivent-elles ?

La soirée est trop courte, comme à chaque fois. Un phénomène curieux semble faire que quoi que je fasse et malgré les légères variations de mon heure de retour, je ne suis pas à profiter d'un temps personnel hors temps physiologique (disons ça comme ça : manger, se laver ...) avant 21h. Ça ne fait pas bézef de vie personnelle active. 

Écouté encore un peu de Beatles stories, tout en écrivant les choses du quotidien.
 Je crois que ce qui me fascine avant tout c'est d'avoir été, même si trop jeune pour en être autrement qu'en faisant des tours de manèges en entendant leurs succès, contemporaine du phénomène. Pour l'heure me plonger dans ces époques (les 60ies et les 70ies), me sert clairement de bouclier contre le risque d'avoir l'esprit envahi par des craintes et des colères (devant l'attitude des pouvoirs publics de ce pays) liées à l'épidémie, et dans une beaucoup moindre mesure au stress que représente un nouveau boulot combiné à l'apprentissage d'un nouveau métier. Aujourd'hui me trottait en tête par exemple un extrait d'ITW dans lequel George Harrisson en 1977 (je crois, à moins de John Lennon en 1974) disait en parlant de Pete Best qu'il était un lazy drummer, n'avait pas fait de progrès et surtout qu'il était trop lent à la détente, nous autres on était rapides de pensées et d'échanges et lui il était toujours un moment après. 
Sans doute que je songeais à ma façon de rechercher la présence de personnes plus rapides que moi de pensées afin d'être celle qui doit s'efforcer de suivre. D'où certains déboires affectifs. 
Longtemps, pour cause de pandémie, que je n'avais pas pensé à des considérations personnelles ; c'est sans doute ça que je dois retenir.

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
8 239 124 cas (dont : 444 790 morts (119 091 morts aux USA) et 4 297 540 guéris)

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs


Chroniques du déconfinement jour 9 : vélotafer et tafer (que reste-t-il après ?)

Déconfinement officiel 1 jour 36

 

Une grosse journée de travail qui s'est achevée à 19h car j'étais auprès du responsable du service à apprendre. Difficile dans ce cas de dire Hé au fait je me casse, en plus que c'était des choses assez subtiles en cours et donc intéressantes. 

Un bon moment de relaxation le midi : un parc que j'avais déjà repéré lors d'un passage précédent, et qui se prête parfaitement à prendre un équivalent pique-nique (en l'occurence un plat à emporter du thaï voisin). Il faisait bon.

J'ai mangé l'entrée en faisant escale près d'un lac du bois de Boulogne, lors du retour et c'était cool, comme jadis on disait. Un vrai moment de récupération.

Je suis rentrée peu après JF qui finalement avait été appelé dans la journée par son travail et était allé bosser (mais non sans être allé à la pétanque). 
L'air de rien environ 27 km de vélo dans la journée. Il fallait bien ça pour compenser les heures assises en bureau, avec un masque sur le nez. Je le supporte plutôt bien mais en fin de journée trouve pénible l'effort supplémentaire qu'il faut faire  pour respirer.

La soirée, une fois douchée et restaurée il était 21h30 bien tassées, n'était plus que presque rien.

J'ai avancé quelques bricoles en écoutant Lennon de 1974 puis Harrisson de 1977 ; presque autant pour les voix d'époque que pour les gars eux-mêmes. 

Pas trop suivi les infos, juste des bribes avant de partir au matin, ou en dînant le soir - JF s'était occupé du repas : des cordons bleus et de la fausse purée -. Je partage toutefois la colère de Tellinestory

L'Auberge des blogueurs a officiellement commencée. Ne manquez pas ça ! 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
8 075 882 cas (dont : 437 527 morts (118 243 morts aux USA) et 4 179 846 guéris)