Cahier du jour, déconfinement jour 120 : Un dimanche un peu triste avec quelques bons moments cependant
Cahier du jour, déconfinement jour 122 : Au taf intense journée, je réussis un bon test de CAP, et m'endors sur un match de tennis à RG de toute beaut

Cahier du jour, déconfinement jour 121 : Cosi, cosi

(lunedi)

déconfinement officiel 1 jour 148

Clichy, Montrouge
 

Partir au boulot en RER C (puis RER B) non parce qu'il pleuvait mais parce que je ne souhaitais pas laisser au retour mon vélo dans la rue.
Journée de boulot dense mais pas infernale comme vendredi ; repas pris dans la salle du 4ème du japonais du boulevard à emporter.
Un saut en métro ligne 4 accompagnée par une collègue sympathique que j'avais hélas fait attendre (le temps de voir un point d'organisation concernant une demande qui nous donne un brin de fil à retordre) pour aller du boulot à un rendez-vous de soins, puis un retour achevé en RER B + Ligne 14 + train à Satin Lazare. Les gens à présent portent le masque très sérieusement. À de rares exceptions près.
Une soirée trop courte (il fut soudain 22h et soudain 23h38).

Les piscines sont à nouveau closes sauf pour les activités des enfants et adolescents. J'enrage. Je voulais prendre des nouvelles mais il fut trop vite trop tard.

Chez Pep un billet émouvant et intéressant sur l'écriture de diariste. 

 
Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
35 659 326 cas (dont : 1 045 219 morts (214 952 morts aux USA) et 26 839 389 guéris
France : + +5 084 nouveaux cas
En Italie ils donnent systématiquement le nombre de nouveaux cas combiné au nombre de tests effectués. Et c'est vrai que sans ça, ça n'a pas de sens.

Trump devrait quitter l'hôpital dans la nuit (enfin, pas dans la nuit pour lui, hein).

 

L'Auberge des blogueurs c'est fini, mais ça reste libre à lire.

Commentaires