Tri de photos (2018 et alentours)
Cahier du jour, déconfinement jour 99 : un doux dimanche malgré l'époque

Cahier du jour, déconfinement jour 98 : jour de pause

(sabato)

déconfinement officiel 1 jour 125

Fullsizeoutput_1bc5     Aller chez l'opticien commander mes rechanges de lentilles ophtalmiques était la seule contrainte. Je l'ai dégagée dès l'heure d'ouverture et ensuite, comme si cet ultime effort d'une semaine de travail chargée m'avait cramée, je n'ai plus été capable d'une réelle efficacité.

Ce qui a donné un samedi en mode Finzi-Contini (1), sieste devant tour de France, un peu d'écriture, tentatives de rangements et d'écluser des retards domestiques et d'écrits.
Vers 20h j'ai regardé un direct Insta de Baptiste Cartieaux faisant un temps remarquable pour un 3000 m cadet et cette sympathique video prise par quelqu'un qui se donnait un mal fou pour mettre ses amis en valeur tout en les encourageant, m'a donnée la pêche. 

Mais cela n'a pas duré. 

Il faut désormais que j'inscrive un "day off" par semaine, mon corps en a besoin. Vieillir, c'est nécessiter vraiment plus de temps pour récupérer. Il y a également un effet confinement : j'ai appris à apprécier de rester chez moi au calme, sans agitation. Il n'y a pas si longtemps rester chez moi correspondait à aller mal ou avoir une urgence administrative, domestique ou d'écriture à écluser. Rester chez moi PAR PLAISIR n'était pas concevable - je n'y pensais même pas -, ça n'était qu'une option par défaut : pas un jour de travail, rien de prévu, bon, je reste chez moi. À présent c'est Chic alors je vais pouvoir faire la sieste / écrire / bouquiner / m'occuper de mes photos.

À défaut de pouvoir être d'une quelconque efficacité dans mes différentes tâches en cours, j'ai passé quelques commandes alimentaires et d'équipement sportifs, façon de conjurer la crainte que dans quelques semaines tout ne s'interrompe à nouveau et fait du tri et sauvegarde et ménage de photos. 

La fatigue ne m'empêche pas de fourmiller d'idées nouvelles de blogs et d'écritures, c'est ballot de n'avoir plus de temps personnel.  

[photo : JF avait mis les radis à sécher, qu'il venait d'acheter et de laver]

(1) appellation personnelle et impropre. L'idée étant : un retrait du monde, rester dans son "jardin".

 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
28 891 006 cas (dont : 923 309 morts (197 944 morts aux USA) et 20 730 436 guéris

 

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

Commentaires