Cahier du jour, déconfinement jour 93 : Paris au bord du soir
Cahier du jour, déconfinement jour 95 : Je parviens à suivre le procès

Cahier du jour, déconfinement jour 94 : une bonne séance de piste

(mardi)

déconfinement officiel 1 jour 121

 

Fullsizeoutput_1b9e    Une fois de plus Carl Vanwelde exprime quelque chose que je ressentais également sans savoir y mettre les mots. Même s'ils portent un risque, c'est bien que les jeunes le soient encore. Covid ou pas, nous ne sommes pas appelés à leur survivre, il est bon signe qu'ils ne soient pas trop entamés par ce qui se passe. Le contraire serait probablement rassurant du point de vue prophylactique, mais pas pour l'avenir de cette espèce humaine dont nous faisons partie.

Il y aura eu aujourd'hui florilège d'annonces de contamination renommées, si l'on peut dire ainsi. Par exemple M'Bappé et par ailleurs le directeur du tour de France en personne. Ce qui a fait un peu vaciller l'ensemble puis ils se sont empressés de dire que de toutes façons il s'était toujours strictement tenu en dehors de la "bulle coureurs". 
Par ricochet et peut-être aussi pour faire face à une déferlante de remarques sur Twitter - j'imagine le Mauvais Esprit qui s'en est donné à cœur joie -, le premier ministre qui venait l'avant veille de partager de longues heures en voiture avec lui a annoncé qu'il se ferait tester. 

Pendant ce temps Berlusconi communique par téléphone avec son parti. 

Partir au boulot à vélo, avec un passage de la Porte de Clichy moins compliqué que prévu, la voie de bus vélos large ayant été rendue à la circulation, mais des difficultés rues de Miromesnil et vers le Grand Palais (une expo était montée ou démontée, plein de camions et de matériels).
Un point à noter : 
 
Capture d’écran 2020-09-09 à 00.56.22
À un moment donné, vers l'Assemblée Nationale, j'ai été saisie par l'émotion, une sorte de "On a ga-gné !" que clamait, joyeux, mon cerveau de vieille adepte du vélo.

Une journée de boulot plutôt intéressante, un ou deux tickets en valaient la peine. 
Pause-déjeuner à la salle commune basée sur mes achats alimentaires de la veille, puis un temps de vraie pause au square Doisneau.
Avant un retour un peu compliqué par les travaux entre le bd Raspail et le bd Saint Germain. J'étais parvenue à partir pile à l'heure, enfin je veux dire, quitter mon poste de travail ; il me faut 6 minutes ensuite avant de ressortir, fin prête au #Vélotaf de retour. 
À peine un peu en retard pour l'entraînement de CAP à la piste, qui fit du bien. J'ai pu un peu causer avec mon parrain mais quand même boucler la séance (celle pour la préparation aux triathlons courts : 1000 m, 1500 m, 1000 m avec 2 minutes de récup' théorique entre chaque). J'ai fait un peu plus que la récupération requise : revu mon Parrain de triathlon et c'était la première fois depuis début mars. Alors nous avons échangé des nouvelles, forcément.
Non sans regrets je ne suis pas allée achever la soirée à l'Attrape-Cœurs où avait lieu une soirée de lancement qui m'intéressait à plus d'un titre (dont : le nouveau roman de Gilles Marchand) : j'étais requise côté famille - et sans doute plus fatiguée que je ne le croyais -.
Ce sérieux m'aura permis, puisqu'à mon retour, de plutôt moins mauvaises nouvelles que ce que je craignais, de lire un LT du procès des attentats de janvier 2015, et ça fait peine mais aussi une forme de catharsis.  Vu aussi un des flashs d'infos de Rai News 24 avec une belle intervention de Giuseppe Conte et une autre de Lucia Azzolina la ministre de l'éducation nationale italienne. C'est peut-être seulement une excellente gestion des apparences, il n'empêche qu'on dirait depuis le début, qu'elle se donne un mal fou. On a envie de croire à leur sincérité, même s'il s'agit d'un élan naïf.
 
 
Capture d’écran 2020-09-08 à 23.55.46
Capture d’écran 2020-09-08 à 23.55.46


Capture d’écran 2020-09-08 à 23.55.46
 
Capture d’écran 2020-09-08 à 23.58.24
Capture d’écran 2020-09-08 à 23.58.24
 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
27 715 383 cas (dont : 900 753 morts (193 946 morts aux USA) et 19 802 368 guéris
En France 5644 nouveaux cas, ce qui ne rassure pas, et l'Espagne en pleine deuxième vague avérée (8964 nouveaux cas recensés). L'Italie fait figure de bon élève (1370 nouveaux cas), mais dont les dirigeants s'inquiètent pourtant et j'ai la naïveté de croire qu'ils ne font pas semblant. 

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

Commentaires