Cahier du jour, déconfinement jour 64 : Un déménagement, une nouvelle vie, un remontage de meuble Ikéa
Cahier du jour, déconfinement jour 66 : Il a plu ! (un peu)

Cahier du jour, déconfinement jour 65 : trajet optimal de retour conforté.

déconfinement officiel 1 jour 92

Fullsizeoutput_1b8b   Partir au boulot à vélo, puis y être. Le midi faire des courses alimentaires à Auchan et pique-niquer dans le square Jean Moulin en face - il fait trop beau pour s'enfermer davantage que les heures requises -, puis déposer le restant pour les autres jours dans le réfrigérateur de la salle collective, avant d'enquiller  les heures de l'après-midi, pour une fois presque un peu calmes (comme je poursuis ma formation c'est également profitable, je trie mes notes, fais des essais sur des zones de test, j'apprends).

La clim' est un peu mise dans l'après-midi. Je le note parce qu'il me semble que l'épidémie est la cause de la parcimonie (1). 

Enfin, rentrer paisiblement par le trajet "calme optimal" enfin stabilisé. Rouler tranquillement dans une ville peu peuplée est un plaisir. Peu de moments de tension. 

Le masque est (re?)devenu obligatoire en extérieur en ville, avec des subtilités de zones, de quartiers qui risquent d'empêcher que la consigne soit correctement respectée. Il eût mieux valu dire "obligatoire à Paris", punto basta. À vélo je le porte en le déplaçant légèrement pour pouvoir affronter les montées - seuls passages où je ne peux techniquement pas le garder sous peine de perdre connaissance -. Je n'avais pas attendu cette modification des consignes pour procéder ainsi. L'augmentation des cas était perceptible, ou au moins des suspicions de cas. 

Comme de nombreuses autres personnes, je m'efforce de respecter les consignes, d'être prudente sans virer parano, de ne pas me couper des autres mais de ne courir aucun risque si rien ne m'y oblige. Pour tout ce qui peut attendre (comme : retourner nager) j'attends encore un peu.

Soirée de petites écritures du quotidien. Et les usuals tâches ménagères (semblant de dîner, poubelles à descendre, lessive). Le temps qu'il fait rend plaisante l'habituelle corvée qui consiste à sortir le linge propre de la machine à laver et à l'étendre sur le(s) séchoir(s).

En Italie, un vaccin sera testé fin août, plus de 3000 volontaires se sont inscrits alors qu'il ne faut "que" 90 personnes pour le test.

Sinon, parmi les nouvelles autres que celles liées à l'épidémie, cette disparition dramatique d'un enfant et de sa mère. Celle-ci retrouvée morte, lui volatilisé. Et le reportage consacré à l'affaire dans un des TG tardifs de Rai News 24 est très étranges : un reporter échevelé est physiquement sur les lieux de la disparition (une bordure d'autoroute) et parcours le trajet, montrant les pistes possibles et les risques et les dangers et il conclut en disant que tous les journaux qui se permettent de critiquer le quadrillage effectué par les secours font de l'escroquerie intellectuelle, vous avez bien vu comment se présente le terrain, maintenant vous savez.

Le temps et du courage et des connaissances me manquent pour évoquer les événements à Minsk où le dictateur réélu avec un score chiraquien [de 2002] a lancé une répression féroce contre les manifestants opposants. C'est violent aussi au Liban. Ne plus rien avoir à perdre et porter quelques chagrins (des décès de proches par exemple) sont deux formidables moteurs de contestations qui ne reculent pas. 

Mon emploi actuel me rend particulièrement sensible aux informations (c'était aussi le cas en maison de la presse, moins à la librairie où j'ai ensuite effectué un remplacement parce qu'il y avait toujours un·e collègue sur un ordi à un moment qui alertait d'un flash d'infos si quelque chose survenait d'important) : je consulte éventuellement mes fils d'actualité lors de ma pause déjeuner mais pas forcément et comme nous enchaînons les appels reçus, rien d'autre ne nous relie au monde. Ce qui fait qu'arrivée à la maison je découvre la journée et ce qui est survenu, en un bloc compact, c'est beaucoup plus secouant. 

 

Capture d’écran 2020-08-10 à 20.41.23 Capture d’écran 2020-08-10 à 20.41.23

(1) Et je ne l'écris pas pour me plaindre étant donné que je saurais m'en passer. Mais je vois bien que la plupart des gens souffre lorsqu'elle n'y est pas et qu'il fait plus de 25°c.

 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
20 164 719 cas (dont : 736 224 morts (165 946 morts aux USA) et 12 996 720 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

[photo : le midi dans Montrouge, vers chez Robert Doisneau, une maison au détail architectural intrigant]

Commentaires