Cahier du jour, déconfinement jour 57 : Un bon sunday morning run au Parc de Sceaux et pas mal de lecture
Cahier du jour, déconfinement jour 59 : Comme si la catastrophe d'AZF n'avait été qu'un brouillon

Cahier du jour, déconfinement jour 58 : Un pot sympa, après le boulot

déconfinement officiel 1 jour 85

20200803_203656

 

Contexte épidémique oblige, c'était la première fois que je passais un peu de temps avec mes collègues en dehors d'une journée de boulot, l'une d'entre nous souhaitant marquer le coup de son anniversaire, un franchissement de dizaine. Ce fut un moment heureux, à six ou sept sagement assis autour d'une table, mais comme tous les moments heureux de ces six à sept derniers mois, bien assombri par le contexte dont nous ne pouvons faire abstraction. La conversation a d'ailleurs roulé, à un moment donné, sur les effets induits par le confinement. 
Beaucoup, en particulier les femmes jeunes avec enfants petits, n'attendaient que de pouvoir revenir travailler dans un bureau.

Même sans être touché·e·s gravement directement, nous avons presque tou·te·s quasiment en permanence du tracas pour au moins une personne précise, au moins bien enrhumée, en train d'attendre un résultat de test. Pour l'instant généralement négatif. 

Le risque d'une quarantaine localisée, plane en permanence. Et chaque jour à au moins deux voire, trois moments, nous nous posons la question de ce que nous devons faire ou nous abstenir de faire. Par exemple dans les bureaux, la clim', au café trinquer en choquant les verres (1), aider quelqu'un à ramasser quelque chose, proposer de partager des gâteaux ou tout autre aliment.
Les personnes que je fréquente, s'efforcent d'être sérieuses quant au port du masque. C'est déjà ça. 

La journée de boulot avait été assez intense, mais plutôt plaisante 

Au retour et comme j'avais pensé à prendre des lumières pour ma bicyclette, je me suis accordée un petit plaisir kiffant : remonter Les Champs Élysées. C'est à faire au mois d'août ou jamais.
Soirée studieuse. 

(1) Si ça ne tenait qu'à moi, je m'en abstiendrais

Total vélotaf : 24,38 km (= 11,72 + 12,66)  

 

PS : Pas eu le temps de suivre les statistiques de l'épidémie.

Capture d’écran 2020-08-03 à 22.44.26

 

Capture d’écran 2020-08-03 à 22.40.39


Capture d’écran 2020-08-03 à 22.44.26

Commentaires