Chroniques du déconfinement jour 24 : Traverser Paris par temps d'un moment agité
Chroniques du déconfinement jour 26 : rentrer "tôt"

Chroniques du déconfinement jour 25 : retrouvailles à l'Attrape-Cœurs

Déconfinement officiel 1 jour 52

 

Ça y est, nonobstant le début qui correspondait à une brève course à faire et la fin (dans Malakoff j'ai tourné à droite trop tôt, me

Capture d’écran 2020-07-02 à 01.31.53

créant une boucle inutile) j'ai trouvé le bon trajet efficace aller et qui utilise à fond la remarquable bidir de la porte de Vannes.

Je passe une bonne journée de boulot, avec pour finir une amie libraire au téléphone. Du coup j'aide activement à trouver une solution pour elle et en retire une satisfaction d'être utile. 
C'est déjà ça.

Note pour la prochaine fois : le trajet en métro peut se faire direct ligne 4 en fait jusqu'à Marcadet Poissonniers ou peut-être Château Rouge. Il met un peu moins d'1h.

Le bonheur de la journée aura donc été les retrouvailles à l'Attrape-Cœurs, prudents, masqués, sauf pour boire (mais plutôt peu) et manger (mais plutôt moins qu'avant), ayant beaucoup à se dire malgré nos échanges électroniques réguliers. Nous nous sommes partagé·e·s les "devoirs de vacances" : lectures de la rentrée à faire pour l'été. Une des libraires de l'équipe va bientôt prendre sa retraite et qui sera remplacée par une apprentie - ce qui rend un de mes touites (ou statut FB je ne sais plus) récent prophétique -. 

Bon, j'ai de toutes façons un nouveau boulot.

Retour à pied pour partie en compagnie d'un couple d'amis - je préserve leur anonymat -, que j'étais si heureuse de retrouver ; même si, là aussi, nous étions restés durant le confinement en contacts très régulier.

La majorité d'entre nous a apprécié cette période où l'on pouvait vivre calmement au ralenti. Une seule a parlé de "promenade du prisonnier" (alors qu'elle évoquait les 1h de marche max par jour). Les autres n'étaient pas d'accord pour l'emploi de ce terme.

Une des amies du groupe vit en Allemagne qui nous disait que deux Länder ont reconfiné ainsi que deux immeubles dans Berlin. Dans ce pays voisin on laisse son identité dès qu'on entre durablement dans les lieux clos (coiffeurs, restaurants ...) : il faut pouvoir être facilement recontactés pour être testés en cas de contamination de quelqu'un qui y était au même moment. 
Moins liberticide qu'une appli. On compte sur le civisme des gens. Pragmatisme.

Dans bien des pays dans le monde l'épidémie reste en pleine force, voire reprend de la vigueur.
Nous étions plusieurs à rester prudent·e·s pour l'automne.
Une des femmes du groupe était absente et Erika l'a jointe au téléphone : elle n'est pas malade mais a été durement touchée : son beau-frère est mort de la #Covid_19 et sa sœur s'est retrouvée en réanimation. Elle devait partir le lendemain matin à Bruxelles régler des questions liée à un (des ?) décès. Cette épidémie aura touché ou non les familles de façon extrêmement contrastée d'où des réactions diamétralement opposées entre les personnes qui ne connaissent directement aucun malades et voient le confinement et les précautions que nous prenons encore comme une sorte de débilité, et celles qui ont vu leur vie basculer et doivent avoir envie de tout casser en constatant la coupable insouciance des autres. 

Avant d'aller me coucher, et puisque j'ai reçu mon bulletin de salaire aujourd'hui (et la paie en virement la veille), je fais mon actualisation Pôle Emploi et ainsi me désinscris. Quel soulagement ! 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
10 789 857 cas (dont : 517 974 morts (130 767 morts aux USA) et 5 929 052 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

Commentaires