Cahier du jour, déconfinement jour 50 : Courir quand même, rêver longuement, revoir Le Fiston
Cahier du jour, déconfinement jour 52 : une vieille chanson de JJG (clin d'œil mais pas que)

Cahier du jour, déconfinement jour 51 : Un trajet magique un autre moitié manqué (et une solide journée de boulot in between)

Déconfinement officiel 1 jour 78

Très beau temps d'été mais fortes rafales de vent sur le trajet de retour 

Capture d’écran 2020-07-27 à 22.58.25

Aller - retour en #Vélotaf, donc. Avec l'aller heureux (j'ai eu la chance de croiser un gars super en fixie blanc et orange qui m'a fait le chemin tout au long du boulevard Raspail, on s'est salué à Denfert mais je n'ai pas pu le remercier comme il convenait (ni lui expliquer que si je n'avais pris aucun relais c'est qu'il allait quand même un cran plus vite que moi qui pouvait suivre mais guère davantage) et le retour mitigé (optimal jusqu'au Rond Point des Champs Élysées puis peu raté, pas trouvé de bonne solution pour la partie nord de mon trajet et failli me manger (avec une trottinettiste qui me suivait de près) une portière droite de la part du passager d'un conducteur qui s'était littéralement arrêté en plein milieu d'une large rue (mais j'étais sur mes gardes et j'avais bien ralenti donc j'ai pu freiner, seulement la trottinette a eu peur aussi))

Journée de boulot avec un faux rythme difficile  être en stand-by et puis soudain bouffées de demandes, et hélas aucune que je ne puisse traiter en toute autonomie ; j'en suis au stade où je peux débroussailler une demande pour qu'un·e collègue plus expérimenté·e puisse ensuite la traiter sans perdre de temps ; mais guère davantage.

soirée calme : bref échange avec le Fiston on WhatsApp au sujet de l'épidémie qui a nouveau enfle, notre fille décide de se coucher tôt elle doit débuter à 7h le lendemain (1)  ; lessive (la lancer, plus tard l'étendre) ; rattrapage Garmin, qui semble réparé ; écritures du quotidien ;  LT du TG de Rai News 24 présenté par Riccardo Cavaliere => et hop il est déjà minuit passée et je n'ai rien fait de ce que j'escomptais.

J'oubliais : bouffée de courrier dont l'envoi date du 2 juillet en région parisienne. Heureusement aucune facture, mais visiblement quelque chose n'est pas rentré dans l'ordre depuis le déconfinement. Parmi les documents : le programme du Rutebeuf, pour le mois de juillet, jusqu'au 28. Il ne m'en restait plus qu'une journée.

J'ai cru comprendre que ma carte de chercheur à la BNF était devenue pendant le confinement un Pass Chercheur valable jusqu'en novembre. Je crois en conséquence que plutôt que de me précipiter sur les lieux à ce qui aurait dû être ma date prochaine de renouvellement, je vais continuer d'attendre un peu avant que d'y retourner, malgré l'envie que j'en ai. 

En fait, face au risque épidémique persistant alors qu'on a repris le chemin du travail lorsqu'on en a un, deux attitudes principales : 
- se dire qu'on court plein de risques (les transports, le lieu de travail, les courses à faire ...), alors il n'y a pas de raison qu'on se prive des moments festifs ou conviviaux ; 
- se dire qu'on court plein de risques (les transports, le lieu de travail, les courses à faire ...), alors ça suffit bien, inutile d'en prendre davantage ; et donc éviter toute sortie peuplée superflue. 

Je suis bien d'accord avec Maître Pandaï et fais partie de la seconde catégorie (restons prudents, pas de risques superflus) : 

Capture d’écran 2020-07-27 à 21.49.53

 

Capture d’écran 2020-07-27 à 21.25.12
Capture d’écran 2020-07-27 à 21.25.12

(1) Je le note ici pour elle pour le cas où elle aurait à retrouver la date de cette journée aux horaires particuliers.

 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
16 601 552 cas (dont : 655 214 morts (150 275 morts aux USA) et 10 202 257 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

Commentaires