Droit à l'image : des questions
Cahier du jour, déconfinement jour 50 : Courir quand même, rêver longuement, revoir Le Fiston

Cahier du jour, déconfinement jour 49 : l'air de rien une journée confinée

Déconfinement officiel 1 jour 76

 

Petit-déjeuner vers 9h avec croissant, à l'issu d'un rendors étrange qui avait fait que je croyais que JF venait de sortir chercher le pain alors qu'il l'avait déjà fait et était à présent parti rendre sa Mercedes à celui de ses amis qui la lui avait confiée (une histoire de garage trop loin, d'utilisation familiale, de rendre service)
Hésiter à partir faire du vélo à deux ou pas, finalement pas (1) (nous étions fatigués, et avions envie de profiter d'être seuls) et donc :
journée tranquille à la maison d'abord à deux puis tandis que le joueur de pétanque était à la pétanque seule à la maison, à lire des bribes d'infos, faire de petites écritures du quotidien, lire, dormir, échanger des messages (les enfants, les ami·e·s ...) et savourer ça, d'être seule ou seuls à deux selon les moments. Petit dîner frugal, à base des restes de courgettes toujours aussi bonnes, grâce soit rendue au collègue qui me les donna.
Le Fiston m'envoie de belles photos alors qu'il est dans son train de retour. 

C'est curieux comme le confinement m'a donné de l'appétence pour passer des journées sans sortir. Je ne suis même pas descendue dans la cour (poubelles, courrier, l'Homme s'y est collé), je n'éprouvais pas l'envie de prendre l'air.   

Atelier Robert Doisneau
Robert Doisneau, le révolté du merveilleux.
En détente j'ai regardé qui suivait ou quasi cette curieuse video : un bon conteur qui a du matériau de choix, se marre, nous fait rire ; et si l'on y regarde de plus près : il ne parle presque que de gens morts et des circonstances de leur mort. Ce qui ne l'empêche pas de se marrer. Ce qui est somme toute sans doute la meilleure attitude à avoir si l'on y parvient. Il n'empêche que ça fait bizarre, après coup (2). 
Je prends au passage conscience que comme je sais qui sont tous ces gens et en ai même croisé certains, je dois être sacrément vieille, l'air de rien. 

J'ai un peu rêvé devant des (enfin, un) entraînements  de natation. 
Le sommeil en fin d'après-midi a surpassé mes velléités de rangements. Puis la journée était passée.  
En soirée il pleut un peu et ça fait du bien.

(1) Mais grâce à Bilook un itinéraire est repéré pour un prochain samedi.
(2) Je m'imaginais en parler à quelqu'un - Tiens tu sais quoi, samedi sur youtube j'ai vu une vidéo marrante. C'est un type il a été animateur radio, patron de boîtes de nuit, il a une foule d'anecdotes à raconter sur tout le monde et il raconte rudement bien, son interview est drôle, à la regarder on rigole bien.
- Ah oui et il parle de qui ?
- Un peu tout le monde, [et là tu commences l'énumération], [et là tu te tais car tu t'es aperçue qu'il a relaté la mort ou les derniers instants de chacun d'entre eux])

 

Lien vers le site de la santé publique en France 

Liens vers des statistiques :

Wordometer covid-19 coronavirus pandemic (depuis quelques temps le plus complet, entre autre parce qu'il indique le nombre de tests ; un pays comme la France qui teste jusqu'à présent très peu a forcément moins de cas officiels que de cas réels)
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE
16 162 007 cas (dont : 647 023 morts (149 314 morts aux USA) et 9 862 662 guéris

Pour tenter de tenir le moral bon, l'Auberge des blogueurs

 

Commentaires