Chroniques du confinement jour 10 : Ôter un arbre mort, dégager une bâche, et heureusement le Tabata
Chroniques du confinement jour 12 : plutôt une bonne journée (compte tenu des circonstances) mais soudain un très violent accident

Chroniques du confinement jour 11 : S'attaquer à la ferraille, et des nouvelles heureuses de mon amie Claude

 

    Les journées se suivent et désormais se ressemblent, mais de façon paisible tant que la maladie nous épargne : lever, petite gym du défi interne à mon club - de façon amusante, je suis toujours la en gros 10ème à le relever -, toilette, petit-déjeuner, petites écritures du matin, réponse à quelques messages, "jardinage", déjeuner, sieste avec lecture(s), temps libre souvent utilisé à des utilité ou à la suite de l'action au jardin, douche, dîner, écritures du soir et réponses aux messages, puis les infos et la revue de presse sur Rai News 24 tout en la live-touitant. Enfin, écrire un billet de blog au moins quotidien. 

Les jours de session Tabata avec Romain elle s'inscrit avant le dîner et est suivie d'une douche.

Je mets un soin particulier à changer de tenue selon le type d'activité, jardinage, sieste ou autre ... Ça permet de jalonner la journée.

Tout au long de la journée échanges de brefs messages avec les enfants. 

Ce qui fut un peu différent aujourd'hui :

des nouvelles de quelques amies que j'avais un peu délaissées, je l'avoue, et l'Homme recevant un appel sympa de l'un de ses anciens collègues. Des nouvelles de mon amie Claude par SMS puis un coup de fil, puis un mail de quelqu'un chez qui elle est, le temps du confinement, afin de pouvoir lui faire parvenir un document : elle va fort bien, et n'a plus peur de rien, envisageant sa propre mort comme inéluctable de toutes façons - mais sans tristesse, une forme de "j'ai fait mon temps" -. 

la vieille structure métallique destinée à protéger le bois pour la cheminée enfin en cours de démantèlement. Après avoir tenté en vain de desserrer les vis, puis moins en vain de scier le métal, je me suis rendue compte que la rouille était si forte qu'avec mes petits bras musclés, je parvenais à briser les montants (mon côté Hulk, indéniablement). Ça faisait seize ans que je comptais le faire "quand j'aurais le temps". 
D'où que j'écrivais "jardinage" entre guillemets plus haut : c'est plutôt de l'entretien général du jardin. Pas grand-chose à voir avec les plantes. 

L'Italie a enregistré près de 1000 morts du Covid-19 aujourd'hui. L'Espagne et les États-Unis, plus particulièrement la ville de News-York atteignent des taux de catastrophe. 

Bonnes intervention et de Mattarella - il est à la hauteur, ce vieux président, pas comme d'aucuns - et du Pape, avec une fois de plus des images inoubliables : et donc là, devant la place Saint-Pierre vide et ... sous la pluie. 

 

 

Lien vers le site de la santé publique en France 
Liens vers des statistiques :
Coronavirus COVID-19 Global Cases by John Hopkins CSSE 
Official Data from The World Health Organization via safetydectetives.com

593 291 cas (dont : 27 198 morts et 130 915 guéris)

Commentaires