Previous month:
16 septembre 2019 - 22 septembre 2019
Next month:
30 septembre 2019 - 6 octobre 2019

23 billets

marcher sans but (Je ne sais pas)

 

    C'est une émission de radio si intéressante à mes yeux qu'elle a failli me mettre en retard pour le trail de Saint-Prix, qui m'en a fait prendre conscience : je ne sais pas marcher sans but. Contrairement à Louis Guilloux qui "déambulait à travers les rues mais sans aller nulle part" (en plus de ne pas faire son jardin). Encore un élément "de l'ancien temps" que m'ont transmis involontairement mes parents. 


Fin du capitalisme, de Jacques Chirac et des tickets de métro

20190926_232822

 

 

 

Fullsizeoutput_195e

Fullsizeoutput_195d

 Ce fut un jour avec fins : 

celle espérée du capitalisme telle que souhaitée dans le métro par quelqu'un qui a habilement détourné une campagne de matraquage publicitaire : sous la bulle 14 à Satin Lazare la question Qu'est-ce qui vous ferait plaisir se répétait à l'envie.

celle de Jacques Chirac. Quelqu'un, peut-être le patron, s'est soudain exclamé à la boutique, sur un ton avant tout surpris Tiens, Chirac est mort !

 

En fait c'était curieux au vu des nouvelles qui filtraient de sa santé qu'il ne le fut pas déjà. C'était pourtant une surprise quand même, et qui marquait la fin d'une époque.

Ce décès aura eu pour conséquence immédiate de faire passer au second plan l'incendie de la société Lubrizol à Rouen et qui en tant que calamité écologique (en plus que sans doute un certain nombre de victimes ?) promet bien. Je pense que les pouvoirs publics et à tout le moins le gouvernement ont été soulagés par la diversion offerte malgré lui par l'ancien président. 

celle du ticket de métro ; un ami non navigoté, pour venir au rendez-vous du collectif l'aiR Nu dont je fais désormais partie, a voulu prendre des tickets de métro. Le carnet de 10 se présente désormais sous la forme d'une carte rechargeable. 

Je me suis hâtée de prendre en photo un vrai de vrai de ticket afin de conserver une trace de comme ils étaient. Il n'en demeure pas moins que pour les personnes de ma génération ou d'avant, le ticket restera en mémoire comme jaune avec une bande sombre correspondant à la partie magnétique.

 

C'est peut-être aussi la fin pour moi d'autre chose. Si tout se passe bien, le travail rémunéré va pour un moment occuper l'essentiel de ma vie. Ma situation familiale, mon compte en banque et la réforme actuelle des retraites qui fait que pour les personnes de mon âge celle-ci va foutre le camp au delà de 65 ans (voire 67 puisque je suis "bac + 5" comme ils disent) (1), le réclament et il se trouve que j'ai trouvé un emploi qui semble enfin d'une bonne stabilité.

 

(1) Sans doute que partir vers 63 ans demeurera possible mais la décote du non taux plein risque de faire ressembler ma pension très fort au minimum vieillesse.