Previous month:
9 septembre 2019 - 15 septembre 2019
Next month:
23 septembre 2019 - 29 septembre 2019

16 billets

Petite histoire du Brexit with flags

    Quand ta journée de travail fait 9h45 (voire 9h55), sans un gramme de temps à part aux trajets en train pour consulter ton téléfonino sans même parler d'un ordi, tu te demandes un peu si une fin du monde n'a pas eu lieu pendant que tu taffais, ou plutôt tu te dis qu'elle n'a pas dû avoir lieu car les livraisons semblaient normales. Les livraisons, ce truc qui te relie au monde.

Alors tu regardes tes fils infos sur Twitter.

Et tu tombes sur quelqu'un qui a expliqué le Brexit d'une façon jolie, hilarante et si vraie.

Un grand merci @collabblues 

 


Des hommes si différents


    Je ne sais pourquoi ça me revient à l'esprit alors que je prépare mon émission de radio de mercredi soir avec un choix de livres qui n'a rien à voir, ou peut-être est-ce d'avoir repensé à ce blogueur ami disparu corps et âme et même pour partie écrits alors qu'il semblait être quelqu'un de fiable et pas du genre à faire ça, peut-être aussi est-ce ce billet chez Carl Vanwelde, au demeurant comme souvent fort réconfortant, mais j'ai soudain songé à nouveau aux hommes (1) qui sont si différents parfois face à leurs amis, autres hommes, ou dans leur comportement face aux femmes. Et du coup leurs homologues ne tarissent pas d'éloges sur des qualités professionnelles, ou de paroles tenues, et de longues fidélités, de C'est quelqu'un sur qui l'on peut compter, quand les femmes entendant cela lèveront les yeux au ciel, car le même envers elles n'est fiable qu'en période de séduction, ment fréquemment, et ne reste pas longtemps proche de l'une ou l'autre, dès lors qu'une plus belle sera passée par là.

Et je ne parle même pas de ceux qui ont des attitudes contestables et une sexualité abusive.

Parfois l'ami commun, qui persiste à admirer l'importun, aura un éclair de lucidité, osera une question, Qu'est-ce qui se passe avec Machin, j'ai l'impression que vous ne l'aimez pas. 

Et il faudra tenter de trouver sans blesser les mots pour dire "Il n'est pas le même avec nous et avec toi". 

Dans un tout autre registre mais avec un point commun, celui des différentes facettes d'une personne, je me demande si mon camarade de triathlon si brillant, qui vient de remporter à Chamonix l'Evergreen, est connu à sa hauteur d'excellent triathlète par ses collègues de travail. Le connaissant, il est très probable qu'il n'ait mentionné sa pratique que dans la mesure où elle nécessite quelques jours de congés pour se rendre sur les lieux des différentes courses, en plus que d'y participer. Mais pas pour indiquer qu'il tutoyait le niveau pro.

 

(1) des femmes le sont sans doute aussi probablement, je n'en ai pas l'expérience en tout cas.