Malgré un vent dangereux pour le vélo, du bonheur
Photos éparses

Le résumé de ma journée

7:00 à 8:00 natation (montre 1850 m) 1300 
200 cr (made 100)
100 br
200 pull 5t
100 dos
3 x (3 x 150) progressifs cr 1 lent 1 moyen 1 vite r=15' (made probably 2 x 150 + 2 x 50)
500 pull plq (made 400)
100 souple (pas eu le temps)

9:30 à 12:00 vélo
18,01 km/h de moyenne (vent ; essais de cales ; piste cyclable fréquentée)

Capture d’écran 2019-04-22 à 12.57.07

15:00 à 16:30 natation en mer avec vagues : pas mesuré mais environ 400 m

17:00 à 17:37 CAP dans le camping 
3,92 km à 9,31 min/km (en faisant un premier tour le long des bordures d'où qu'un tantinet trail)
Capture d’écran 2019-04-22 à 22.01.54
  18h30 à 19h10 stretching près de la piscine 

 

La sortie vélo fut un échec sportif mais une réussite touristique. Fatiguée de composer avec ce vent à la fois fort, et avec des rafales violentes et tournantes, je ne suis contentée de suivre la piste cyclable jusqu'à Saint-Tropez ; dans l'idée d'aller prendre un café sur le port : mais non, ce sont des restaurants ; au retour avec grâce à Julia, de mon club de triathlon, qui en avait parlé, une escale à la cité lacustre s'est imposée d'elle-même. Très beau et bien plus accueillant que les apparences et l'ambiance de la région ne le laissait supposer. 

 

 

La natation en mer, au vu de la mer déchaînée et du vent scatenato, je n'y croyais pas. Et puis finalement en n'étant pas seule, bien accompagnée par les camarades j'ai réussi sans problème à nager dans cette mer assez secouante (mais pas si froide, surtout par rapport à la veille)

Capture d’écran 2019-04-22 à 23.19.46

 

Je n'étais pas peu fière et suis sortie de l'eau toute ragaillardie. 

Il faisait frisquet et très venteux, nous sommes remontés en combi, c'était amusant. 

J'ai fait ma mini séance de CAP avec la trifonction que j'avais déjà dessous. Elle a séché sur moi.

Après avoir ainsi nagé en me mesurant aux vagues, je m'étais en effet sentie prête pour finir en courant dans le camp dont j'ai fait le tour comme Le Prisonnier (de la série) cherchant à tâter des limites. 23 minutes m'ont été nécessaire pour boucler la boucle. 

Les étirements firent du bien : sans la danse, je me coince.

La météo du lendemain et du surlendemain vue pendant le dîner sur un écran où défilent les infos, nous a déclenché un fou-rire : il fera beau et chaud partout en France sauf là où nous sommes.  

Je n'en doutais pas mais pour l'instant et en l'absence de chutes (malgré les efforts du vent), ce stage vaut vraiment la peine

IMG-20190422-WA0007

 

 

Commentaires