La réalité pliée
Petit rituel du matin (un tantinet fracassé)

Bref résumé d'une semaine où j'ai eu la fièvre mais où c'est le monde qui a bien déliré

    Mardi matin je me suis réveillée très soudainement enrhumée, un gros gros rhume passé d'entrée à l'état de fortement déclaré, avec de la fièvre. Tenace. 
Et même si ce dimanche soir ça va bien mieux, j'ai même pu travailler ce matin, je ne suis pas encore entièrement remise, j'ai l'impression que l'enchaînement des événements tient des somnolences fantaisistes confuses que l'on fait (que j'ai fait aussi) sous l'emprise de la maladie. 

Une crise de malaria du monde
(quelque chose comme ça)

Pour s'en souvenir plus tard :


- Le mercredi dans le Canard Enchaîné un article dévoilait les emplois fictifs de Pénélope Fillon, leurs modes de rémunération et les importants montants en jeux. Le politicien comme pour se défendre - ou parce qu'il savait que la suite viendrait le mercredi d'après - a lui même avoué qu'il avait rémunéré ses deux fils en tant qu'avocats ... à un moment où ils n'étaient au mieux qu'étudiants. Médiapart a alors dévoilé son dossier sur l'emploi de fonds sénatoriaux de façons un tantinet cavalière par l'UMP d'alors et ensuite Fillon n'a fait que s'enfoncer et se reprendre en boomerang toutes les déclarations qu'il avait eues sur l'assistanat, les abus d'argent public, le nécessaire assainissement de la vie politique. Pour couronner le tout sa femme s'était appliquée à plusieurs reprise devant différents médias à expliquer combien son rôle était de rester dans l'ombre, prendre soin de sa famille et de la maison, surtout ne pas se mêler des affaires de son mari. 
Au dimanche soir, l'homme persistait - manie française, les politiciens compromis n'ont pas même la décence de s'effacer d'eux-mêmes -, meeting avec déclaration d'amour à madame, Les gens sont si méchants. Mais quelque chose me dit que cette défense ne pourra pas tenir longtemps. Ou alors c'est que quelque chose dans ce pays est encore plus pourri qu'au royaume du Danemark.


- Durant toute sa première semaine en tant que POTUS45, Trump, avait pris plein de décrets pour déglinguer toutes sortes de trucs, ce qui était assez prévisible quoique pas à un tel rythme, et au 7ème jour après son investiture à 16h42 de son bureau, il a pris un "executive order" pour interdire l'entrée aux États-Unis aux réfugiés et ressortissants venant de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yemen), plus quelques autres choses. Décret à effet immédiat. D'où un bazar monstre étant donné que des ressortissants de ces pays mais néanmoins résidents permanents aux USA avec les bons visas, la carte verte, leur maison, leur chien, leur voiture et leur boulot étaient pour certains en train de rentrer chez eux après un déplacement ou un séjour à l'étranger et soudain ils se retrouvaient dans les aéroports, bloqués voire détenus. 
Bien sûr, des associations, des avocats, des gouverneur-e-s ont contre-attaqué, il y a eu des manifestations spontanées dans les aéroports, certaines personnes ont pu passer. Mais à ce soir (dimanche) la situation pour pas mal de personnes, dont certaines ramenées à leur point de départ par les compagnies aériennes, reste chaotique. Et la suite incertaine.


- Les finales de l'Open d'Australie Nadal / Federer chez les garçons et Williams / Williams chez les filles semblaient re-surgies du tennis d'il y a quinze ans. Is there any wayback machine somewhere on ?


- Au deuxième tour des primaires du PS, Manuel Valls s'est pris une tôle de première, au point que même s'il y a ici ou là quelques irrégularités il sera inutile de les contester. Benoît Hamon a maintenu le cap à gauche, conscient qu'il y avait un vide énorme et qu'il avait une carte à jouer en restant sur un programme qui était proche de celui que le PS au gouvernement avait amplement trahi.

- Et pour finir en beauté, le Pape François, qui ne tenait pas à être en reste dans une activité si chargée, s'est mis à officiellement accepter quelques vérités scientifiques fondamentales, mais avec lesquelles le catholicisme grinçait [on me dit que cette déclaration date un peu, mais je l'ai découverte pile à ce moment-là]

Capture d’écran 2017-01-29 à 22.09.33(et arrivée à ce point de la semaine, j'ai été prise d'une crise de fou-rire (certes assez nerveux) à en pleurer (et me remettre à tousser))

 

J'essaie ce soir d'en rire, mais il est clair plus encore qu'auparavant que le nouveau régime des États-Unis tend à être totalitaire tant il est typiques de ceux-là de chercher à manipuler la réalité et le temps (1). 

Merci plus particulièrement à Meta Tshiteya et Kozlika qui m'on fournit un nombre importants d'articles, lesquels souvent répondaient à des questions que je me posais. 

Finalement, la seule chose qui aura suivi, quoique discrètement, son cours aura été que l'équipe de France de Handball a emporté ce dimanche la finale du championnat du monde face à la Norvège 33 à 26. C'est peut-être le signe que cette crise de palu du monde va un peu se calmer, un premier élément de retour à une relative normalité.

 

(1) Par exemple mettre en accusation des personnes pour quelques choses dont elles ne pouvaient qu'ignorer le côté délictuel au moment où elles le faisaient (sachant qu'en plus il s'agissait d'actions courantes que tout citoyen de tout pays peut tôt ou tard souhaiter accomplir). Exemple précis détaillé dans ce touite de Natasha Bertrand

Capture d’écran 2017-01-29 à 22.15.05

PS : J'oubliais, comble du kamoulox généralisé, dimanche 22 j'avais eu un instant de faiblesse pour un homme qui se congelait doucement à la sortie du bureau de vote (on était en plein pendant ces jours où la température se maintenait en dessous de 0°c), et qui demandait si l'on acceptait de répondre à quelques questions. Supputant qu'il lui fallait un échantillon de x personnes avant de pouvoir retourner au chaud, sa mission accomplie, j'ai accepté de répondre. Je suis tombée ce soir sur le résultat, très condensé, mais pas plus déformé que ça ma foi. Et en prime j'ai une photo de moi en incubation alors totalement ignorante d'une crève hivernale redoutable sur le point d'éclore. La prochaine fois que ma tête ressemble à ça et ma couleur de peau possède cette pâleur, penser à faire provision de mouchoirs en papier et prendre rendez-vous chez le médecin.

Commentaires