Les chaussons
On avance mais lentement (et, vers où ?)

Un jour de plus mais un jour vers quoi ?

20161129_144230

L'une est rentré d'Angleterre juste à temps pour ses traitements, l'autre a vu augmenter ses émoluments (1). 
Quant à moi pour la première fois j'ai établi une facture pour un travail fourni. 

L'autre membre de la famille déménageait un ex-collègue. Je l'ai senti heureux de se rendre utile. 

Pas d'hôpital, manque de capacités bilocatives. Il n'est pas évident lorsque l'on travaille d'effectuer des visites quotidiennes jusqu'à un hôpital qui n'est pas si près. C'est un lieu qui m'est difficile pour une raison qui peut sembler étrange : moi qui tends à dormir dès que c'est possible, voir tant de lits me donnent encore plus envie de piquer un roupillon. Je passe mes visites rendues à lutter contre le sommeil (avec plus ou moins de succès).

Je réponds à des messages de sympathie, tente de n'oublier personne. En ces moments difficiles, j'apprécie.

Tente aussi d'organiser un semblant d'agenda, consciente qu'un bref coup de fil peut venir tout chambouler.

J'espérais un brin de soirée personnel, aller écouter des lectures amies, mais j'ai quitté trop tard, la période pré-fêtes est favorable à une épidémie de clients indécis de dernières minutes.

Je lis.

Je n'ai pas si froid (merci Philippe (2)). 

Je lave en machine le linge sale de la famille, (ascendante incluse).

L'histoire de la partition de la Symphonie n°2 de Malher me plaît beaucoup, le prix atteint, hypra-spéculatif, moins. 

Une journée de plus est franchie.
Mais les incertitudes sont telles, sur les plans privés comme généraux, que je me demande bien fort une journée vers quoi ?

 

(1) Il existerait donc en 2016 en France encore au moins une entreprise qui choisit de mieux payer un salarié parce qu'elle est satisfaite de son travail (et sans qu'il n'ait à réclamer). 
(2) Je me plais à imaginer qu'il s'agit d'un cadeau que l'ami m'avait fait en partant. Objectivement je suis consciente que cet état de non-frilosité n'a peut-être qu'en partie été induit par le choc traumatique du 7 janvier. Que ça aura surtout été le premier moment possible pour le constater mais qu'il pré-existait.  

Commentaires