Life is life, Dylan is Dylan
Dylan (encore un peu)

Longtemps plus tard

 

    Longtemps plus tard on se souviendra que Pierre Étaix (1) était mort, semble-t-il brutalement, au lendemain d'un prix Nobel de littérature décerné à Bob Dylan (2).
La conjonction des deux donna un vendredi empreint d'incrédulité - et de tristesse concernant celui sans qui Jacques Tati n'aurait pu faire, j'en suis persuadée, les films qu'il fit -.

 

(1) dont le souvenir restait vif pour moi.
(2) Lien vers ce qu'en dit Claro, la meilleure et plus spirituelle synthèse.

Commentaires