Barack à Pôle Emploi
Le poids de l'air (du temps)

Dix ans plus tôt : Il y a quand même des gens distraits


    Il y a dix ans le 5 août tombait un samedi et je m'amusais d'une affiche au club de sport où j'allais (je vais toujours, d'ailleurs, lorsque je ne suis pas à la librairie ou requise par une obligation incontournable) à la danse : 

Il y a quand même des gens distraits

Comme c'était amusant, je me permets de le re-partager.

Ce qui est drôle avec le recul c'est que les voeux brièvement mentionnés et que j'avais cru à moi adressés, avec peut-être une coquille étaient probablement destinés à Gila Lustiger, je l'ai compris longtemps plus tard lorsque devenue libraire j'ai eu des lecteurs qui ont fait eux aussi la confusion. Ils m'avaient réconfortée et redonné une part d'espoir, après tout ce fut un quiproquo salutaire.

Commentaires