BDJ - 160227 - La sauvegarde achevée, les débuts sur Penzu
Une fausse invitation (par exemple de malencontreuse sortie de sidération)

"Nice : rituel attentat" - billet d'Affordance.info et quelques mots perso.


    Je venais de terminer une solide session de tâches ménagères quand avant de l'éteindre j'ai consulté mon ordi. Je crois qu'il était 22h53, mais peut-être en fait plus tôt car c'est un touite d' @Hipparkhos qui a attiré mon attention, il y était question de la Promenade des Anglais évacuée par la police lourdement armée et de mouvement(s) de foule. Très vite j'ai vu des images sur Periscope, où j'ai vu des images de personnes qui fuyaient en courant pour certaines avec des poucettes, prises par des personnes à des fenêtres ou des balcons et qui criaient Qu'est-ce qui se passe ? aux personnes paniquées (ou relativement calmes mais très pressées). Puis je suis arrivée sur le Periscope de Guillaume LP (@Lopic) et j'ai compris qu'il s'agissait d'un nouvel épisode d'attentat, à peu près au même moment où les médias officiels commençaient à réagir. J'ai apprécié l'effort fait par cet homme sans doute jeune (à la voix, ce qui peut être trompeur), peut-être de l'âge de mon fils, et qui tentait de témoigner calmement, de ce qu'il voyait de là où il était. Il faisait un travail remarquable pour être précis, dénombrant les victimes visibles sans faire d'hypothèses farfelues, semblait répondre en direct à des commentaires dont certains stupides, sans chercher à se mettre en avant, il précisait bien qu'il n'avait rien vu qu'il regardait la télé quand quelque chose est arrivé et qu'il avait pris les premiers bruits violents pour des reliquats du feu d'artifice (quelque chose comme ça, je dis de mémoire, et pour le coup suis peut-être moins précise qu'il ne le fut). J'aimerais le remercier car il m'a laissé penser que si nous parvenions à un tel niveau collectif, tout n'était pas perdu.
Il y a eu très vite des touites d'appels au calme, une image du camion, des excuses de B3info qui au tout début avait diffusé des images où l'on voyait (mais d'assez loin) des personnes au sol.

Quand le désormais habituel (!) safety check de FB m'a annoncé :

Capture d’écran 2016-07-15 à 00.41.48j'ai pris conscience que nous étions désormais entré dans une zone de tragique routine. On sait que d'autres attentats surviendront. On était presque agréablement surpris qu'aucun ne fût survenu pendant l'Euro de football (1).

Sur Affordance.info un article aujourd'hui dit tout ceci mieux que je ne l'aurais fait.

Nice : rituel attentat

Je mettrais seulement une réserve sur le "Savoir qu'on cliquera quand même" car je sais ne pas le faire - la video sur Periscope que j'ai regardée c'était avant de savoir qu'il s'agissait d'un attentat, au moment où l'on se dit "Que se passe-t-il là-bas ?".

Ce qui reste surprenant c'est notre degré de proximité avec tout ce qui peut survenir en Europe ainsi que dans quelques pays plus lointains qui nous sont liés. À nouveau et quoi qu'en pense Facebook, je connais des personnes par leurs proches concernées ou qui attendent encore des nouvelles et j'avais donc deux amis (qui ne se connaissent pas, je ne crois pas) qui étaient non loin de là, auraient très bien pu faire partie de ceux qui avaient décidé d'aller voir le feu d'artifice là et à ce moment là.

C'est ce qui rend ce terrorisme particulièrement efficace. On finit tous par être blessés non seulement collectivement mais à titre personnel.

Vivre avec la perspective d'attentats, dès lors qu'on a quelques années on sait faire, on a connu ça (Italie années 70, Paris 1986, Paris 1995 etc.). La différence se fait sur le modus operandi et que désormais les criminels ne craignent pas de mourir, ils recherchent même le sacrifice, que des prêcheurs sont parvenus à leur faire assimiler à un suprême accomplissement. 
Souhaitons-nous bonne chance et de parvenir à rester calmes et tolérants. 

 

(1) Peut-être certains ont-ils été déjoués. Le saura-t-on jamais ?
 

Commentaires