Question de contexte
Derrière chaque grande réussite

Pas sous un arbre (en cas d'orage)

 

    Je me consacrais à une sieste nécessaire quand un coup de tonnerre extrêmement proche et claquant m'a sortie du sommeil suivis d'autres assez sec et la lumière à peine avant. J'ai eu le temps de me dire 1/ C'est pas tombé loin 2/ Il faut débrancher la box et les ordis, avant de sombrer à nouveau dans le sommeil - oui parfois la qualité du sommeil peut être source de danger, je suis capable de m'endormir et me rendormir sans en avoir conscience -.

Un peu plus tard, alors que le plus fort de la pluie s'estompait et que l'orage s'éloignait, que je devais ressortir, j'ai croisé des gars qui s'étaient abrités sous les arbres du square des martyrs, apparemment employés pour une campagne publicitaire à vélo et j'ai vaguement pensé Mais ils ne savent donc pas qu'il ne faut pas se placer sous les arbres en cas d'orage ? Même en pleine ville.

En fin de journée j'ai appris que ce même orage avait fait des victimes à quelques kilomètres de là (effectivement le pas tombé loin n'était pas qu'une impression). Au parc Monceau, en plein Paris, un groupe d'enfants et des adultes qui les accompagnaient s'étaient réfugiés sous un arbre se sont trouvés frappés par la foudre. 

Du coup j'ai posé la question aux jeunes adultes citadins qui sont à la maison. L'une savait - qui en son plus jeune âge a pas mal crapahuté, colos actives dans le monde entier -, l'autre n'était pas au courant. Je n'avais pas bien fait mon boulot de parent. 

Il vaut mieux être mouillés que foudroyés.

Du coup, billet pédagogique, avec conseils qualifiés (ceux du site Ouest Orages qui sont très bien faits, très complets). Et pour ceux qui en ont une ou se voient surprendre par un orage à sa proximité, ne pas oublier qu'une voiture bien fermée constitue une excellente cage de Faraday.

Commentaires