Un métier qui m'aurait tenté (grutier)
Petits éclats de vie moderne

Un vélo une cycliste trois possibilités


Capture d’écran 2016-04-26 à 20.40.38J'ai enfin testé le trajet en entier. Là où le vélo de google map met 49 minutes j'ai mis 1 heure 10 sans pourtant vraiment hésiter. Mais j'ai eu tous les feux rouges rouges et la circulation était d'une assez forte densité (m'a-t-il semblé) avec des moments de perplexités lorsque des passages en piste cyclable se finissent sans indications ou avec des traces qui vous envoient dans un endroit bizarre par exemple des voies de tram (?!).

Le pont de Gennevilliers est à ce point dangereux que je me suis demandée si je n'étais pas en train d'emprunter une voie interdite aux vélos.

Rien à voir avec l'enchantement de dimanche qui consistait à prendre le RER jusqu'à Saint Gratien et à faire en vélo un délicieux petit bord de tour de lac (d'Enghien), passer par des chemins de campagne et aborder Montmorency par l'ouest moins escarpé.   20160424_091814

La prochaine  fois je tenterais l'itinéraire qui longe la Seine et l'Île Saint Denis. Il est indiqué comme plus long mais peut-être qu'il est plus agréable. 

À part ça, ça y est j'ai retrouvé mes automatismes de ce cher vieux biclou. Mais je n'ai qu'une confiance modérée dans mes vieux freins. 

De plus j'étais trop chargée. Il faudra que j'allège (laisser à la librairie la bouteille d'eau par exemple) (et n'utiliser qu'un seul antivol si je laisse le vélo dans un endroit clos).

Enfin, j'ai miraculeusement échappé à la drache chanmé qui semblait chauffer. Le contraste soleil / nuages noirs sur Gennevilliers était au retour magnifique. Mais je n'ai pas su trouver d'arc en ciel. Au fond c'est mon seul regret. Le vélo pour aller bosser c'est assez formidable. 

 

PS : Le caban féminin pour ce vélo, à oublier (manches trop serrées)

Commentaires