Someone young
Ça se passe comme ça ici ou là

Rater ses rendez-vous (avec l'Histoire ;-) )

 

    J'ai commencé dès 5 ans en ratant tout de mai 68 pour cause de déménagement (et d'âge inférieur de dix ans à ce qu'il aurait fallu). J'ai continué en ayant 17 ans 1/2 en mai 81. Voilà que la #NuitDebout ça se passe sans moi : je débute un nouveau boulot, j'ai pas mal de tracas matériels assez peu contournables et pas un gramme de temps libre, au mieux ai-je pu passer prendre la température, pas même assez pour me faire une opinion personnelle sur l'ampleur du mouvement et son potentiel. 

Il n'empêche que j'essaie un peu de suivre ce qui s'y passe. Et même si certains éléments semblent peu sympathiques, que c'est brouillon et fourre-tout, qu'il y a un effet d'aubaine qu'exploitent certaines tendances douteuses (certains échos de certaines prises de paroles m'ont laissée mal à l'aise, mais comment savoir si elles étaient significatives ou marginales, appréciées ou huées, quand ce qu'on a vu se limite à quelques fragments décontextualisés ?), et sans doute voué à une fin sans lendemain quand ce gouvernement de droite en aura assez, ou que le terrorisme passera à un nouvel épisode qui servira de levier répressif, je me sens globalement reconnaissante à ceux qui tentent quelque chose malgré tout. Il ne s'agit pas même d'être d'accord ou pas mais au moins de constater que le goût du collectif au service d'idées majoritairement généreuses n'a pas été totalement éradiqué. 
C'est déjà ça.

Commentaires