La trace des bons moments
Deux ans de sur-place, un peu (si au moins il n'y avait eu que ça)

Une bonne adresse (réparations Mac - Paris)

(enfin si ça n'a pas changé depuis une année) (les réparateurs sont comme les médecins on est plutôt contents quand on les voit moins)

Il se trouve qu'en triant des photos (pour changer) je suis tombées sur celles d'un jour du printemps passé où inquiète parce que mon petit Mac ne se rechargeait plus bien j'étais allée un peu en urgence chez un vendeur réparateur près de mon travail d'alors. Le gars peut-être pour une fois pas trop condescendant ou moins que je ne m'y attendais, du coup je m'étais moins méfiée, m'avait calmement fait croire qu'il fallait changer non seulement le chargeur mais tout le bloc de l'alim. - il avait branché l'ordi sur un dispositif qui semblait-il testait, mais dont le résultat n'était pas visible à la clientèle (je n'y ai pensé qu'après) -. Entre la réparation elle-même et ses compléments et la TVA, il m'aurait fallu débourser 500 €, c'était vite vu je ne les avais pas. J'ai demandé à payer en plusieurs fois, ou un morceau par CB le reste en chèque à encaisser plus tard, l'homme a dit non, probablement afin de me mettre la pression, comme j'étais vêtue sérieusement pour le travail (c'est-à-dire avec de la récup chic) il m'avait peut-être prise pour quelqu'un de la région version démodée. J'étais repartie la mort dans l'âme en laissant tomber et en me disant comment faire.

J'ai finalement racheté un cordon + chargeur, et puis bien nettoyé l'ordi et la prise, ça marchouillait.

En retrouvant les photos d'un jour où je m'étais sentie bien alourdie par le trop-pas-de-chance, je prends conscience que près d'un an s'est écoulé et que tout fonctionne fort bien, le remplacement général et coûteux était inutile, l'homme avait tenté de m'arnaquer.

La règle d'or si on le peut : en cas de réparation à faire qu'on ne peut soi-même effectuer toujours aller à deux pour la consultation du véhicule ou de l'objet ou accueillir la personne qui doit réparer et si possible se faire accompagner par une personne qui est crédible dans le rôle de qui s'y connaît. Pas besoin qu'elle s'y connaisse réellement, sa présence peut être efficace, en mode témoin silencieux, il suffit d'avoir l'air entendu aux bons moments.
Mais une petite dame seule aux cheveux grisonnants pour une panne d'ordi, si tu ne montres pas les dents, tu prends cher.  

Un ami du coup me demandait : où aller ?

Il se trouve que pour d'autres tracas dans des périodes moins bousculées où je pouvais dans Paris aller "consulter" là où bon me semblait, j'ai eu plusieurs fois recours à :

Cyber Jay

Je ne les connais pas personnellement, je n'ai rien perçu pour le dire, mais par contraste avec l'autre arnaqueur, eux ont su se montrer fiables, pas trop gourmands (je n'ai qu'un très léger doute sur une fois de trois où j'ai eu besoin de leurs services, et quand bien même, ça marchait vraiment mieux après donc OK), à l'époque au moins (j'espère que ça n'a pas changé devant le succès) arrangeants sur les paiements, et très efficaces dans la récup de ce qui peut l'être de données. J'ai le souvenir (pour l'ordi n-1) d'une appréciable ponctualité dans les délais annoncés : le devis à tel moment (assez rapide) et une fois l'accord donné, respect de la date (assez rapprochée) annoncée. Et d'une autre fois pour un truc que je croyais sévère et pour lequel une solution radicale mais rapide était possible, ils m'ont juste suggéré d'aller au café du coin (un vrai café de quartier, il en survit encore) et voilà c'était fait.

Par dessus le marché, j'avais consenti à une suggestion commerciale (de logiciels classiques dont je pensais pouvoir me passer) mais qui m'a (hélas) été fort utile au moment de ma récente recherche d'emploi laquelle était plus simple avec des documents standards (1) du coup je leur en suis presque un peu reconnaissante d'avoir joué les vendeurs à objectifs commerciaux.

Leur site semble parfaitement à jour, ma recommandation est donc peut-être toujours d'actualité.
(En toute honnêteté je ne suis pas pressée d'aller vérifier).

 

(1) Cela dit dès que j'aurai un peu d'argent je m'offrirai avec plaisir Nisus writer pro que, sur les conseils avisés d'un ami, j'avais commencé à tester en gratuit avec un grand confort d'utilisation. Or c'est ce que je demande à un traitement de texte quand j'écris : que je puisse l'oublier et que sans se casser la tête ça accorde un premier jet assez clairement présenté.

 

Commentaires