C'était une blague : en vrai il y avait salle 2 comble pour le film de Patrick Wang
Non ce n'est pas un rêve bizarre que j'ai fait cette nuit

Cette année 2015 avec de grands bonheurs tous chagrinés, tous.

 

Alors c'était un bonheur tant attendu, la première séance de soir (1) au Nouveau Méliès de Montreuil. Douze ans de projet pour y parvenir malgré une très retorse et variée adversité.

Seulement voilà, il y a une douzaine de jours, Solveig Anspach est morte. 

Et puis hier, une des personnes importante de l'association de soutien au cinéma (2), une mort accidentelle, d'après l'annonce qu'on nous en a faite et totalement imprévisible.

Une pensée pour elle qui meurt à la veille de l'aboutissement d'un projet qu'elle avait tant soutenu (parmi tous ceux de l'association). Comme c'est terrible et semble particulièrement absurde et cruel.

Et combien cette année 2015 semble incapable d'assurer un moment de bonheur sans l'escorter par l'annonce d'un décès. Pour l'instant presque aucun des premiers n'y a échappé. Étrange et terrifiante coïncidence, symptômatique d'une sale année (pour l'instant). 

 

(1) La vraie première fut dans la journée mais pas à un horaire accessible aux salariés moyens.
(2) Qui existe depuis bien avant la crise politicienne des dernières années.

Commentaires