Merci !
Formidable festival mais retour (un peu) gâché

Le gag personnel du film islandais

 

    Tu vois donc un film islandais, un genre de comédie triste, assez lent. Tu le vois après ta mini-semaine de travail, mais quand même 2x8 heures dans les pattes et une soirée entre les deux qui fut festive, autant dire que tu es crevée. Alors par moment tu oublies de lire les sous-titres, non que tu n'aies pas le courage de lire mais que la fatigue te fait oublier que tu ne comprends pas l'islandais, et d'ailleurs à un moment tu te dis, tiens, ça vient, tu commences à piger, chic alors. Et puis justement puisque tu piges tu comprends que le personnage principal est au téléphone avec le nouveau de son ex, laquelle est au Portugal et que d'ailleurs avec cet inconnu, il parle ... en Portugais.

J'ai bien ri (intérieurement). C'est chouette cette capacité à rajouter des gags personnels aux films qui n'en comportent que peu.

Tu auras donc au moins appris de cette projection que tu comprends moins pas le portugais que l'islandais (1).

 

(1) Ah, et puis aussi un usage inattendu d'un élastique, mais si ça tombe c'est encore un truc du genre que tout le monde savait sauf moi #bécassinebéate #léducationparlecinéma #troptard 

 

 

Commentaires