Instantané(e)
"Les sanglots longs des violons de l'automne"

Une femme dans le fleuve

(et un malheureux courageux)

P9290026

J'ignore si j'avais déjà remarqué cette plaque qui figure à Saint-Michel tout près de l'un des accès du RER C, puis oubliée ou tout simplement jamais vue.

Mais je me dis que pour sauter du pont dans la Seine en février (1) il fallait bien du dévouement ou que la femme fût belle.

La formulation de la phrase explicative m'a laissée songeuse. En peu de mots tout y est dit. Mais avec une emphase qui déplace le projet : lorsqu'on porte secours au péril de sa vie, je ne crois pas qu'on pense qu'on la sacrifie ; il me semble qu'on répond dans l'urgence à une situation de grand danger, selon le degré d'altruisme que l'on a en soi d'ancré et une conscience plus ou moins réaliste de nos capacités.

(Et cette pensée déplacée (au moins dans le temps) qui m'est venue en lisant : à l'ère des téléphones portables aurait-il sauté ? N'aurait-il pas plutôt appelé les pompiers ?)

 

 

(1) Non seulement l'eau doit être glaciale mais c'est l'une des périodes de l'années où le fleuve a le plus de courant est le plus tourmenté. 

 

 

 

Commentaires