À 50 ans elle découvre enfin quel est son super-pouvoir
En résumé

Rêver d'objets du futur mais qui en fait existent (presque)

Après une nuit mouvementée pour cause de voisinage, un rêve de juste avant le réveil m'est resté. Moi qui ne fais presque que des songes (du moins ceux d'avant le réveil dont je me souviens) ultra-concrets et quotidiens, j'étais contente d'en avoir fait un pourvu d'éléments oniriques. Hélas, vérification faite sur l'internet, ils existaient (presque) déjà.

 

 

J'attendais chez le kiné qui pour le coup avait une vraie salle d'attente (chez le vrai il n'y a qu'un seul siège, il maîtrise ses rendez-vous), mais c'était un samedi matin et il y avait un monde fou (1), alors je ne savais pas si j'avais le temps de passer avant d'aller où l'on m'attendait (plutôt du travail que danser) (mais pas forcément le vrai travail de maintenant). 

Je crois que l'homme de la maison m'accompagnait. On a décidé de faire un tour dans la ville, de toutes façons le kiné m'a vue et fait signe qu'il me prendrait quand on reviendrait. Il devait d'abord s'occuper de personnes handicapées arrivées en groupe. À cause de mes contraintes ultérieures, leur présence me pesait, j'avais peur qu'on soit ensuite vraiment très retardés. Je me dis que le mieux est de prévenir là où ma présence est requise et de revenir après - je ne souffre pas douloureusement mais si je n'y vais pas dans la journée je risque d'avoir fort mal (au dos, aux os) -.

Nous sommes ensuite dans la ville, il y a des fauteuils englobants ronds Capture d’écran 2014-08-02 à 13.58.25

 

au bout de perches assez longues qui descendent le temps qu'on s'installent puis se remettent à grande hauteur pour que le passant qui veut se reposer soit à l'abri des sollicitations et de la pollution. 

Quelques emplacements sont pour deux, nous en cherchons un. 

Ce mobilier urbain est chauffant et prévu pour l'hiver. Qu'on puisse s'y poser le temps de prendre des forces et se réchauffer. Il y a un système de nettoyage par ultra-sons automatique et une limite de durée avec identification de l'empreinte corporelle (pour que tout le monde puisse en profiter et éviter, ô triste monde, qu'ils ne soient trop longuement squattés). Un système d'émissions de sons sur certaines fréquences non perceptibles aux humains éloigne les pigeons (2).

Nous nous apprêtons à monter dans une nacelle ainsi libérée et je me dis que la ville décidément se trouve en progrès.

(il n'y a plus de circulation automobile individuelle non plus, la ville est libérée).

 

(1) Mon rêve me préparait au long moment chez l'opticien

(2) Oui parce que mon cerveau veut bien consentir à m'accorder de temps à autre un rêve aux caractéristiques dignement oniriques mais il faut que ça reste technique, logique, rien d'éthéré. 

(parfois j'aimerais pouvoir poser les armes, mais ça ne se fait qu'aux fortes fièvres ce qui n'est pas à souhaiter).

 

source photo : fauteuils relaxants

 

Commentaires