Alors pour une fois que je voulais écouter vraiment je me réveille trop tard
Bad news for the BNF's books et deux lapins

Petits effets d'amnésie ("1993")

 

Je commence à avoir l'habitude : les états de chocs affectifs entraînent chez moi différentes petites amnésies, rien à voir avec celles de l'âge qui me font plutôt rigoler (ou dont je suis carrément fière, cf. celle du goût oublié du Coca). J'ai cru hier soir qu'il ne m'en restait plus qu'une des différents chocs subis depuis 2004 (1), celle qui ne dépend pas que de moi.

Ça m'apprendra de me réjouir peau de l'ours et tout ça : j'ai découvert ce matin que je n'étais pas encore tout à fait d'aplomb. 

Depuis l'an passé, où j'avais encore un travail salarié mais qui de mois en mois ne suffisait pas et menaçait de cesser, je me rationne fort pour les achats de livres (2). D'où que pour ce qui ne tient pas de la lecture indispensable ou de la bénédiction d'un SP, typiquement les livres que quelqu'un m'a conseillés, mais qui ne feront pas d'actualité en librairie (3), je me fais des listes et j'attends de trouver le volume à très très pas cher, quand passe une occasion.

Une de mes alertes m'a récemment avertie que le livre "1993" de Yun Sun Limet était disponible via une association (4), j'en ai fait l'acquisition et l'ayant ouvert dans le métro suis bien vite tombée dedans.

Je voudrais donc remercier qui me l'avait conseillé.

Hélas, il ne me reste que l'alerte qui m'a permis de savoir que l'exemplaire existait et elle n'est pas datée. Il n'est pas exclu que ça soit l'un(e) d'entre vous qui m'en ait parlé au printemps dernier juste avant qu'une fois de plus un morceau de ciel ne me tombe sur la tête. Bon, alors si vous vous reconnaissez faites moi un signe, peut-être que grâce à vous d'autres choses se remettront en place de ce que j'ai involontairement sous l'effet de la surprise et du chagrin gommé.

 

(1) Deux ruptures l'une comme l'autre sans suffisamment de signes avant-coureurs, et un changement brutal de vie professionnelle en mode du jour au lendemain (même si je n'attendais que ça, en fait, et que ce fut pour moi une opportunité, le fait de commencer une semaine, se faire hurler dessus le mardi alors qu'on tente de réparer une erreur commise par qui crie et à partir du mercredi ce boulot de plus d'une vingtaine d'années ne plus jamais y remettre les pieds, ça demande à être encaissé). Il y a eu d'autres choses difficiles (maladies dans l'entourage, rupture subie avortée, deuil du père, fin d'un emploi où j'étais heureuse ...) mais celles-ci ne comportant pas d'effet de sidération ou pas autant n'ont pas laissé de séquelles, n'ont pas infecté le cerveau, des blessures profondes mais propres.

(2) J'en vois dans le fond qui s'esclaffent Qu'est-ce que ça serait sinon ! 

(3) Oui parce que dans l'espoir de travailler en boutique dans si possible pas trop longtemps, je continue à me tenir à flot sur ce qui sort actuellement. Du moins j'essaie.

(4) Recyclivre, donc. 

Commentaires