Deux questions aux connaisseurs (peinture, gravure ...)
La (parfois) longue attente des démobilisés

Dans la sinistre série Les cons ça ose tout (ville de Clichy)

 

On peut penser ce qu'on veut de l'actuel maire de Clichy, et je sais que la campagne pour les municipales est particulièrement âpre cette année, entre bruits et fureurs, sur fond de malversations, accusations, dramesretour du refoulé de l'exilé, mais l'épisode lamentable (confirmé sur le site du Parisien, donc on peut supposer que ce n'est pas de l'intox) de ce week-end ne fait pas honneur à ceux de ses opposants qui s'y sont abaissés. 

Je reproduis intégralement ci-dessous le texte d'un communiqué de presse qui m'a été adressé (mon adresse doit traîner sur une ou des listes, en période électorale ça frise le spammage, nous sommes sans doute nombreux). Parce qu'on peut être opposé, en colère, mécontents et pleins de ressentiments envers le maire sortant, le recyclage de symboles nazis, ça suffit, c'est non. Sans compter que menacer les candidats et leurs proches ne fait en rien avancer la démocratie ou les chances d'un éventuel changement. C'est voter qu'il faut. 

 

"Communiqué de Gilles CATOIRE, Maire PS de Clichy
 
Clichy, le 04 janvier 2013
 
 
Alors que la ville de Clichy a passé le cap de la nouvelle année dans la sérénité la plus complète, certains éléments malfaisants essaient de créer un climat de tensions artificielles dans notre ville à travers des menaces qu’ils tentent de faire relayer dans la presse.
 
Ce matin, mes voisins ont alerté la Police nationale qui a constaté des dégradations de trois véhicules dans le parking privé de ma résidence dont celle qui appartient à mon épouse Simone Catoire, militante socialiste, dont le véhicule a été rayé avec des croix gammées. Celle-ci a immédiatement déposé plainte auprès du commissariat de Police de Clichy.
 
Par ailleurs, mon avocat du cabinet Lysias avait alerté en début de semaine le Procureur de la République de Nanterre, sur un certain nombre de menaces me visant personnellement.
 
Les Clichois attendent une campagne digne se déroulant dans la sérénité sur les questions de fond. Celle-ci doit respecter les principes républicains et combattre les surenchères extrémistes dont la Croix Gammée reste le symbole le plus ignoble.
C’est pour exprimer cette volonté que je ferai en direction des Clichois et de la presse, une déclaration publique solennelle demain dimanche 5 janvier à 11h à mon local de campagne le « Café Clichy » 23 rue Dagobert – 92110 Clichy."

 

 

Commentaires