Bad news for the BNF's books et deux lapins
Mon fils m'a fait un joli cadeau (mais pas exactement celui qu'il croyait)

366 - Aujourd'hui transparences

 

Un an déjà depuis donc la dernière fois qui ignorait qu'elle en serait une ou peut-être que l'homme, lui, le savait déjà. C'est depuis comme si j'avais été transparente dans sa vie.

Huit ans déjà à peu de choses près depuis que ma grande amie, ma presque sœur, m'avait bannie de sa vie sans signe avant-coureurs sans préavis. J'ai passé ensuite plus de deux années à me sentir comme le spectre que j'avais failli devenir - reconnaissance envers Philippe Besson qui me rattrapa au vol de partir faire je ne sais quoi je ne sais où, tant l'état de choc m'avait plongée dans un cauchemar parallèle au monde coupant de la réalité. Transparente, jusqu'à croiser Siri Hustvedt qui m'avait par quelques mots échangés alors qu'elle rayonnait, permis de revenir vers la vie, rentrer habiter mon corps concret - dont je me sentais étrangère, détachée -.

J'aimerais à présent une période sans transparences, une période de pleine vie. Complète. Sans me refaire brutalement quitter, parce que je ne suis que celle qu'on aime beaucoup et bien, mais ...

[qu'une autre est mieux].

(pourquoi mettre toujours en tout, tout le temps tant d'exclusivité ?)

 

participation en rattrapée (deux ans après, les jours que j'avais manqués) aux :

366 réels à prise rapide - le projet 
366 réels à prise rapide - les consignes.

140303 2254

Commentaires