Pourquoi se compliquer la vie ? (hé les gars, mais c'est le contraire)
La pause des pipis (billet dans le ton du jour, on aura remarqué)

Cheveux blancs

(billet comme suite à une conversation avec @NommerAimerEtc qui évoquait chez elle leur répartition)

(billet non relu pour l'instant, I've got to go)

 

Je ne parviens pas à comprendre cette société qui veut à tout prix nous faire croire qu'être vieux (ou pire : vieille) c'est mal.

Au contraire ayant été une enfant fragile et une jeune femme souvent malade (pas grave mais fièvres et toux et clouée au lit), je suis tout épatée et fière d'être arrivée à l'âge que j'ai. Alors je considère mes cheveux blancs comme le signe d'une victoire de plus en plus apparente sur l'adversité.

Je n'ai aucune envie de me coller de la chimie dans les cheveux. D'une façon générale je suis persuadée que les cosmétiques ne nous font pas de bien (1) à part ceux qui soulagent directement (un baume contre les gerçures des lèvres, une crème hydratante, surtout en hiver), mais pour le reste je n'éprouve pas le besoin malgré la pression sociale et certaines déceptions amoureuses, d'essayer de ressembler à ce que je ne suis pas : si j'ai les yeux cernés par suite d'une soirée joyeuse et arrosée ou d'une nuit coquine TANT MIEUX ! Si j'ai des rides aux coins des yeux parce que je rigole le plus souvent que je peux, c'est bon signe.

Pour moi le maquillage ou la teinture ou tout ce qui vise à modifier ostensiblement l'apparence est lié à des engagements précis : être sur scène, devant des caméras (sans fond de teint la peau blanche paraît blafarde), jouer un rôle. Je n'ai rien contre. J'étais super maquillée pour chanter avec Johnny :-) ou lire des textes dans une émission au moment de l'enlèvement de Florence Aubenas. Dans la vie je joue mon rôle, je n'ai donc pas besoin d'artifices ou pas plus que pour ne pas ressembler au Yéti - je ne cherche pas non plus délibérément à faire fuir -. 

Par ailleurs je suis cycliquement désargentée donc je n'ai pas de budget à dépenser dans des artifices. 

Comme je viens d'un noir corbeau, je ne vois pas quelle couleur coller. Pour le bleu turquoise il me faudra attendre d'avoir passé avec succès mon diplôme de fée, pour l'instant je suis seulement sorcière avec différentes options qualifiantes en gentillesse mais mon humour noir qui est féroce m'a fait recaler. Et puis le monde enchanté est encore sexiste un tantinet, et une fée footballeuse ça la fout mal (pour l'instant) (mais je ne désespère pas de faire évoluer les mentalités).

Je trouve aussi que c'est bien foutu : on commence à avoir des rides en même temps que des cheveux blancs ou globalement gris ce qui lorsqu'on est brun(e) adouçit et en plus ça tombe au moment où l'on voit moins bien de près, ce qui permet de continuer à trouver beau notre vieil amoureux pour peu qu'il ne se soit pas laissé pousser la bedaine (2). Alors pourquoi essayer de surpasser ce qui semblait bien combiné ? 

Enfin mon côté scientifique est curieux de voir comment tout ça évolue. Comme il n'y a jamais de meilleur cobaye que soi-même (3), toujours à disposition, j'observe. Pour commencer j'ai été surprise par le dézonage de l'arrivée des cheveux blancs. Contrairement à ce que signalait pour son cas ma camarade de touites, les miens ne viennent pas par nids. Ils sont répartis sur l'ensemble. Je regrette de n'avoir pas noté l'arrivée du premier remarqué. 

L'autre surprise est qu'ils ne sont pas en augmentation linéraire avec franchise dans le temps. Ou du moins en apparence. Comme mes cheveux frisent, j'ai l'impression que les blancs (plus légers ?) que les noirs se montrent davantage aux jours d'humidité ou bien en bords de mer. Peut-être aussi qu'il tombent par période plus les uns que les autres (4). Les deux photos qui suivent sont séparées de deux ans exactement, d'accord l'une est prise par jour de grand soleil, l'autre non, il n'empêche c'est curieux que la plus récente ne soit pas la plus blanchie.

6a00d8345227dd69e2015435f5a34a970c-800wi

 

Photo du 06-10-13 à 13.21

Enfin j'ai mon petit espoir personnel : si je parviens à tenir jusqu'à l'âge des cheveux blancs, on s'apercevra enfin que j'ai les yeux clairs (5). Un seul pour l'instant y fut attentif et qui ne m'a pas voulu de bien, in fine. Alors j'aimerais qu'enfin ça se voie de façon plus générale. Comme ça, ça me protégera.

 

(1) Un jour ou l'autre des études prouveront que tel ou tel produit était en fait cancérigène, que l'épilation favorisait les infections, que certaines caractéristiques de nos corps n'étaient pas simplement là pour faire joli ou moche, selon les modes, mais que ça protégeait de différents ennuis potentiels.

(2) Qui est pour les hommes comme les femmes le seul vrai problème esthétique du vieillissement. Avec pour les femmes les seins qui perdent de leur tonus, mais si on les avait petits, ça ne se voit presque pas.

(3) N'est-ce pas, Sophie

(4) Probablement pour cause d'anémie, j'en perds beaucoup. 

(5) et que je ressemble à Ingrid Bergman, ce dont une seule personne de toute ma vie s'est aperçue ... et qui (pour l'instant ?) n'y est plus.

Commentaires