Si je gagnais
Ça passe crème

Ça plane pour toi

 

L'idée de faire un métier de soignant ne m'aurait pas déplu, mais mes parents n'avaient pas les moyens de me payer des études de médecine, j'étais moi-même malade tout le temps (jamais gravement mais l'hiver plus de la moitié du temps), et je craignais d'être confrontée à ce genre précis de situations que vous allez lire ci-dessous. Alors j'ai renoncé sans même essayer (1) 

Parce que vous lirez ce lien, à défaut d'avoir un diplôme pour prescrire, je peux vous dire qu'il vous fera rire et donc du bien.

 

Capture d’écran 2013-12-21 à 23.26.34

Je dois la découverte de ce blog (2) @Jaddo_fr et aussi le lien vers ce billet car mon agrégateur ne doit pas être paramétré pour fonctionner avec vivacité aux jours de solstices, d'où un retard certain dans ma lecture. Mais l'essentiel est d'y parvenir au moins un jour.

Ça plane pour moi

 

(1) Et puis de toutes façons entre 13 ans et 19 ans j'avais une solide vocation pour faire de la recherche en physique nucléaire et quantique, alors j'ai délaissé les humains au profit des particules. Au bout du compte ni les unes ni les autres n'ont trop voulu de moi et je me suis retrouvée dans le béton armé. Ceux qui prétendent qu'on choisit sa vie me font l'effet d'arnaqueurs depuis lors. 

(2)   2 garçons 1 fille : 3 sensibilités

Commentaires