La Rochelle (ce que je n'y fais pas)
What the drone saw

La vie est plus facile quand on est musclé (constatation désabusée)

 

C'était un de ces distributeurs de boissons et autres cochonneries qui fonctionne avec un colimaçon censé tourner suffisamment pour laisser tomber le produit choisi dans le réceptacle où l'on peut le récupérer. Une fois sur six, ça n'avance pas assez ou le paquet de chips choisi est trop léger et reste coincé à demi-engagé sans tomber.

De ma mauvaise éducation j'ai quelques réflexes acquis comme ceux de taper là où il faut sur les machines rétives afin qu'elles cessent de débloquer et débloquent notre dû. Mais celle d'aujourd'hui était encastrée dans un pan de bois du moins sur le côté.

J'ai renoncé et avec les quelques pièces qui me restaient ai fait couler un thé à la menthe dans la machine voisine. La poisse a eu pitié : elle a daigné faire arriver au bon endroit au bon moment le gobelet.

Puis j'ai remarqué que l'encastrement valait latéralement et je me suis souvenue que mes brèves années de libraire jointes à l'entraînement sérieux de natation m'avaient offert des muscles. J'ai vécu faible pendant une quarantaine d'années, j'ai donc un peu tendance à l'oublier. J'ai donc bougé la machine, pas comme une brute, ce qu'il fallait et sans même peiner. Et récupéré ce que j'espérais manger (1).

La vie est quand même plus facile quand on est (un peu) musclé. Même les machines obéissent au lieu que de nous imposer leurs conditions. Dans un monde qui fonctionne selon la loi du plus fort (sauf quelques exceptions) il est hélas bon d'être un peu moins faible.

 

(1) pas par gourmandise, par fringale ; je vais mieux mais c'est encore un peu compliqué, fractionner les repas, manger léger et du coup parfois avoir une faiblesse passagère.

PS : Je choisis cet exemple trivial en supposant que la machine ne va pas se vexer, mais j'en ai d'autres sous la semelle, plus significatifs.

Commentaires