Au doigt et à l'œil (électronique)
L'hôtel du bout de l'avenue est sur le point d'ouvrir

Trois livres et trois films

 

J'admire Matoo qui parvient toujours à chroniquer tôt ou tard ses lectures, les films vus, les pièces de théâtre ou les concerts auxquels il a assistés. Je peux pour ma part passer des semaines sans trouver le temps (l'énergie) de rien noter, tout entière prise par le travail de libraire, celui de la maison, mes écritures (même réduites, ce qui me pèse et m'épuise, ce qui n'arrange rien), mes chagrins persistants, et un sommeil écrasant qui cette année se poursuit au delà d'un hiver qui s'est poursuivi au delà du printemps.

Il n'en demeure pas moins que dans l'intention, j'essaie et qu'aujourd'hui, dimanche calme pendant lequel je m'étais promis de ne rien faire et j'y suis presque arrivée (1), j'ai rattraper une part du retard accumulé tout ce dernier mois.

Voici donc trois chroniques de lectures et trois chroniques de films, dûment rangées dans les blogs prévus pour :

 

La constellation du chien de Peter Heller

La vie et les agissements d'Élie Cazane de Razvan Radulescu

La scoperta del mondo de Luciana Castellina

 

L'intervallo de Leonardo di Costanzo, un grand bonheur à filer voir avant qu'il ne passe plus

The Grandmaster de Wong Kar Wai, qui m'a fait rêver

Acciaio (D'acier) de Stefano Mordini 

 

Trop fatiguée pour relire je suis, dirait Montalbano, et je dois dormir en prévision d'un lundi dont j'aimerais qu'il m'apporte un moment de bonheur, malgré les amours mortes et mon sommeil toujours vainqueur.

 

PS : Avec ça mon ordinateur est toujours par mes photos et par ma faute saturé, donc patience - messages en retard, très très -. En rédigeant ces différentes chroniques, j'ai paré au plus pressé. Il me reste d'ailleurs aussi d'autres chroniques en souffrance dont celles du saisissant "La maison" de Nicolas Jaillet.

 

(1) Presque, c'est-à-dire en dehors de préparer un repas, dépendre une lessive, pendre la suivante et en lancer une autre, descendre les poubelles, finir deux livres, en commencer un autre (urgent : pour le travail), tenter d'organiser une rencontre littéraire malgré tout, ravauder un pull mité ...

Commentaires