Très étranges textos
Présenter Hélène

Le souvenir d'une belle soirée

 

Je ne sais déjà plus comment je suis arrivée à Charybde pour la première fois, Scylla, si, c'était après un déjeuner près du travail de mon ami Pierre, il m'avait dit, Je vais te faire voir une librairie de SF formidable, et c'était le bonheur (1), mais Charybde, voilà il y a eu une soirée à un moment donné et puis aussitôt c'était comme si depuis toujours. Un peu comme pour l'Attrape-Cœurs. Cette sensation non pas d'avoir rencontré de nouveaux amis mais qu'il s'agit en fait de retrouvailles, ET tombé de sa soucoupe et qui enfin parvient à rejoindre les siens.

Hugues a la sagesse d'enregistrer les rencontres et de partager les enregistrements après. Ce matin j'ai pris le temps de ré-écouter le moment récent passé en la compagnie de Serge Quadruppani. Depuis mon année des malheurs, sont devenus précieux chacun de ceux que j'ai passés en ayant le sentiment d'être "à ma bonne place", qu'aux mêmes heures je n'aurais souhaité être nulle part ailleurs, auprès de personne d'autre. Ils aident à guérir d'avoir été quittée ou séduite et soudain rejetée.

Il est bon de ré-entendre l'un de ceux-là. Sans compter que sous la décontraction apparente, des choses pas inintéressantes ont été dites sur la traduction (2).

Merci à Serge, merci à Hugues et Associés

 


 

 

 

PS : une autre partie de la soirée par ici

 

(1) Si je ne suis pas devenue cliente, c'est seulement parce que, n'étant pas encore devenue libraire, je m'efforçais de me cantonner aux polars, craignant de tomber aussi fort dans un autre genre.

(2) Vers 16' pour les amateurs pressés

Commentaires